Esprits criminels – Episode 5.07

L’artiste / The performer
Saison 5, Episode 7
Diffusion vo : CBS – 11 novembre 2009
Diffusion vost : TF1 vision – 12 novembre 2009
Diffusion vf : RTL TVI – 9 mars 2010



Le DSC traque un vampiriste, un tueur qui vide de son sang une victime et les soupçons s’orientent rapidement sur un chanteur à succès au look vampirique.




Esprits criminels s’attaque enfin au phénomène vampire. Il était étonnant que la série ne se plonge pas encore dans ce monde si fascinant et captivant pour certains des vampires et toute l’imagerie sexuelle qui en découle. Mais ici, point de sexe, non. Juste de l’exsanguination façon vampire, avec deux petits trous dans la carotide. Il faut donc trouver qui est le coupable et ça tombe bien, un chanteur qui semble être doté de deux personalités dont une est Dante le vampire se pointe par là. Ca tombe plutôt bien. En fait, il n’a pas vraiment deux personalités mais la sienne et celle qu’il doit projeter au public pour faire vendre. Et cette personalité finit par déteindre de plus en plus sur la vraie, au point de perdre les pédales en quelque sorte. On peut citer des dizaines d’exemples dans la réalité, comme par exemple Lady Gaga que personne n’imagine dans la vraie vie comme elle est sur les photos people avec ces tenues qui paraissaient improbables avant qu’elle les enfilent en public.


Et l’épisode joue plutôt bien sur ce point, nous orientant vraiment vers lui et le coté Dante qui prendrait le contrôle par moments, ne laissant aucun souvenir. Et finalement non, le mec est juste un drogué et son manager en profite. Parce qu’i lest le vrai coupable, usant et abusant d’une fan un peu trop fan, lui ayant promis la vie éternelle de vampire si elle tuait pour lui, pour faire parler de l’album finalement.


On est donc face à une intrigue plutôt bien menée et intéressante, qui se concentre encore une fois plus sur les coupables ou présumés coupables que sur l’équipe d’enquêteurs. Et l’épisode réussit je trouve à bien marier les différents aspects comme la gausse apparence publique des célébrités, le fanatisme qui fait disjoncter et les manipulations pas nettes des managers dans l’ombre.


Du coté des enquêteurs, pas grand chose à signaler. Il parait que Derek est le chef mais ça ne se voit pas trop. Sinon, ils se sont rappelés que Reid pouvait exister et parler malgré sa jambe dans le platre. Du coup, il nous gratifie de son inculture cinématographique en ignorant à raison Twilight et à tort Orange Mécanique. J’a ibien aimé aussi Super Garcia qui décrypte la vie privée d’une ado en deux clics. D’ailleurs, ça serait intéressant que la série se penche lors d’un épisode sur toutes ces ados qui laissent toute leur vie sur les réseaux sociaux, voire même des photos plutôt limites à 14 ou 15 ans. Là, l’épisode ne fait que le signaler au travers de deux répliques alors que cela mérite bien plus de développement.


Bref, 8/10

Un bon épisode qui mélange bien différentes dénonciations de travers. Je me suis laissé facilement embarqué par cette histoire et même ces twists (j’ai mis une plombe à comprendre quand JJ arrive dans la maison alors que Reid n’a pas arrêté de répéter le profil juste avant). Du bon boulot bien agréable à suivre.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Esprits criminels – Episode 5.06

Les miroirs de l'âme / The eyes have it Saison 5, Episode 6 Diffusion vo : CBS - 4 novembre...

Fermer