Smallville – Episode 8.21

Les mains sales / Injustice
Saison 8, Episode 21 sur 22
Diffusion vo : The CW – 7 mai 2009
Diffusion vf : TF6 – 19 mars 2010



Tess lance sa troupe de kryptomonstres à la poursuite de Davis Bloome




Tess a donc créé sa version de la ligue composée de Parasite, Neutron, la polymorphe Eva, Plastique et Electra (LiveWire). Plastique et Parasite sont déjà connus car apparus (la femme bombe et le mec qui aspire les pouvoirs). Dans le comic book, Neutron est un voleur qui fut exposé à une fusion nucléarie qui l’a transformé en énergie nucléaire consciente et se balade d’habitude dans une combinaison. Electra, alias Livewire en vo a été créé pour le dessin animé Superman des années 90 où elle était une journaliste radio à la Howard Stern qui fut frappé par un éclair lors d’une émission anti superman. Depuis lors elle est un éclair vivant. Elle fut introduite plus tard dans la continuité comic book (un peu comme harley Quinn chez Batman) où là, elle est aussi une ancienne journaliste radio mais elle semble détenir ses pouvoirs de naissance. Dans la version française du dessin animé, elle s’appelait là aussi Electra (la vf du comic book l’appelle Livewire, tout comme la vf du dessin animé la ligue des justiciers où elle fait une apparition). Il ne faut bien sûr pas la confondre avec Elektra de Marvel, la ninja amoureuse de Daredevil.


Tess les a donc réuni au cours de différents épisodes de la saison et on se réfère encore à Black Creek, le centre de détention du season premiere. L’ensemble est assez bien géré du coté de la formation de cette équipe et les voir agir est plutôt pas mal du tout. J’ai bien aimé l’évolution assez simpliste certes, mais évolution quand même de Plastique qui décide de choisir consciemment le mal à défaut du bien. C’est suffisament bien mené pour du Smallville.
Ce qui n’est pas le cas de Eva la polymorphe. En fait, elle souffre d’un problème récurrent de la série : la caractérisation aléatoire des personnages. En fait, il ne vient pas à l’esprit qu’on n’est pas face à la vraie Chloé pendant la première moitié de l’épisode. Même si elle semble agir à contre courant de ce qu’elle a fait dans les épisodes précédents, ça parait acceptable (mais énervant) qu’elle change comme ça de position par rapport à Davis. On en a déjà vu des retournements de comportements d’un épisode à l’autre dans la série et il n’y avait aucune raison à cela si ce n’est un autre scénariste.
Mais tout cela a un avantage, cela ne rend pas Clarky plus neuneu qu’il n’est en ne remarquant pas que c’était une fausse Chloé.


Sinon, l’évolution de l’intrigue m’a paru bien poussive quand même. Le problème est que j’ai eu du mal à m’attacher à la ligue de Tess (qui est un ersatz de la ligue d’injustice mais n’est pas la vraie ligue d’injustice). De plus, les dialogues répétitifs faut tuer Davis / faut pas le tuer commencent à me gonfler. J’ai l’impression qu’on stagne énormément depusi quelques épisodes de ce coté-là.
Et puis ils sont où Jimmy et Lois ? En train de sniffer de la Vicodin en attendant qu’on daigne les inclure dans un épisode ?


Il reste encore quelques détails comme l’archer vert foncé. Oui, vert foncé vu qu’il est bien plus sombre que d’habitude dans son comportement. Tiens, voilà un bon exemple d’un changement de comportement sans raison. Il ne se comportait pas aussi violament la dernière fois qu’on l’a vu. Là, il empale une jolie fille avec sa flèche (bande de pervers qui pensaient à autre chose ! je vous ai reconnu !) avant de vouloir fracasser Parasite à coup de boule de billard. Bah voyons … Certes, il a fait exploser Lex mais quand même, depuis, il semblait avoir « oublier » cet acte de méchant. Ou alors, il portait un masque mais rien ne nous l’a laissé penser.
On a aussi Tess qui nous sort une boule magique lumineuse qui parle. Mmmm.
Et j’adore la voiture du docteur Emil qui démarre toute seule. Ca serait trop le pied pour moi si Clark conduisait Kitt ! J’en rêve toutes les nuits maintenant.
Enfin, je termine par le bon délire du dialogiste qui nous a pondu des phrases profondes pour Clarky durant tout l’épisode du style « le mot destin est utilisé par ceui qui ignorent ce que ça veut dire ». Ce n’est pas Clark Kent mais Clark Kant !


Bref, 6/10

Un épisode qui a le mérite de boucler des sous intrigues de la saison comme les méchants recrutés par Tess mais à part ça, il ne fait pas avancer le schimilibilick comme dirait papy Mougeot.


Livewire (Electra), Parasite, Plastique et Neutron

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Lost: les disparus – Episode 6.08

L'éclaireur / Recon Saison 6, Episode 8 Diffusion vo : ABC - 16 mars 2010 Diffusion vost : TF1 vision...

Fermer