Smallville – Episode 8.18

Immortel / Eternal
Saison 8, Episode 18 sur 22
Diffusion vo : The CW – 2 avril 2009
Diffusion vf : TF6 – 5 mars 2010



Davis comprend quelle est sa destinée avec l’aide de Tess.


Smallville revient enfin à ses fondamentaux : Jonathan et Martha Kent. Quel plaisir de les revoir, même si c’est au travers d’un flashback datant du pilote de Smallville. D’ailleurs, l’idée de ces flashbacks était bonne mais le problème est visuel avant tout. Les quasi 9 ans se voyent quand on zappe des plans d’époque aux plans inédits rajoutés pour étoffer l’histoire et lier Davis à Clark.



Et cela n’est pas forcément la meilleure idée de la saison. Je ne vois pas vraiment ce que cela peut apporter de lier Davis à Clark. Tess a beau se débattre et comparer Smallville à la bible et Clark à Jesus Christ, cela n’apparait pas hyper nécessaire. Ca étoffe mais bon, ça n’apporte que peu. Mais le pire reste de lier le tout aux Luthor. Là, on touche au ridicule simplement. Si encore il y avait eu une vraie éducation de Davis, pour le parallèle avec Clark et sa réponse à sa question de « et si Lionel m’avait trouvé ? », mais non, on a simplement des scènes du passé qui apparaissent simplement comme du remplissage inutile.


De son coté, Chloé nous prouve bien qu’elle est une femme. Elle varie souvent. Très souvent. Trop Souvent. Et agit comme si c’était sa période du mois, c’est à dire sans la moindre logique. Elle aime Davis, elle en a peur, elle tente de le tuer et elle l’aime à nouveau et tout ça en moins de 40 minutes et de 24h temps série. Bon, on tente de justifier tout ça, notamment le meurtre de Davis et on peut extrapoler aussi l’enfermement avec lui dans sa réflexion de protection de Clark. Il est trop concon pour comprendre donc elle agit à sa place quand il s’agit de se salir les mains.
En fait, elle est à un tournant avec cet épisode : soit elle est la vraie star de la fin de saison, soit elle est un hyper boulet. Malheureusement, vu son antécédent Jimmy à l’hôpital et cet épisode, elle tend trop dangereusement vers l’hyper boulet. Si on a giclé Lana, ce n’est pas pour la remplacer par Chloé quand même.


Et c’est dommage que le scénariste de cet épisode fut moins inspiré que celui du précédent au niveau de la liaison de l’ensemble parce qu’il y avait de bonnes idées. On peut citer par exemple celle de la nécessité d’avoir une contrepartie méchante pour qu’un héros soit un héros. Bon, allez comparer ça à Jesus et la bible, c’est un peu poussé mais bon … Il y a aussi une référence sympa à la première apparition de Doomsday dans le comic où un oiseau vient se poser sur sa main et qu’il l’écrase. Là, on a la même chose off screen dans le flashback. Au moins, ce coup-ci, on comprend pourquoi le pigeon se balade dans la maison contrairement à celui de Battlestar Galactica.
L’idée que Tess soit au courant de tout avec exactitude est aussi très bonne. Mais comment le carnet peut être aussi complet ? Lionel l’a écrit mais il n’a jamais été sur le lieu précis du crash alors qu’il l’a dessiné. Idem avec la team pour récupérer le mioche. Ils sont à coté d’un vaisseau spatial, d’un oeuf extraterrestre et ils le laissent trainer là ?Il manque beaucoup trop de logique dans cet épisode, logique d’enchainements qui était présente à l’épisode précédent.


Bref, 4/10

Beaucoup trop d’imprécisions et d’illogismes et une Chloé borderline boulet. Rien pour plaire malgré les deux ou trois bonnes idées par ci, par là (comme par exemple le facial de Davis – cf 3eme photo en haut, les amateurs du premier samedi du mois sur Canal comprendront)

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Smallville – Episode 8.17

Fais un voeux / Hex Saison 8, Episode 17 sur 22 Diffusion vo : The CW - 26 mars 2009...

Fermer