Esprits Criminels – Episode 5.03

Justice armée / Reckoner
Saison 5, Episode 3
Diffusion vo : CBS – 7 octobre 2009
Diffusion vost : TF1 vision – 8 octobre 2009
Diffusion vf : RTL TVI – 23 février 2010

Une enquête conduit Rossi dans la ville de son enfance.





J’ai eu un instant peur quand on nous explique que Rossi va retourner dans la ville de sa jeunesse. J’ai eu peur qu’ils nous la jouent à la Gibbs dans NCIS en nous présentant son père avec qui il ne parlait plus. Ca m’aurait perturbé à mort, surtout qu’en plus, c’est le même comédien de doublage qui prête sa voix à Gibbs et Rossi. Enfin perturbé est un bien grand mot, cela m’aurait surtout mis dans de mauvaises dispositions pour apprécier cet épisode d’esprits criminels.



Voilà donc un épisode centré sur la vie passionante de nos enquêteurs préférés, mettant les victimes et le tueur en second plan. Et ce qui m’est apparu comme le défaut principal de FBI Portés disparus est là également. C’est bien plus faible quand on passe sur les enquêteurs plutôt que la victime / tueur et leurs situations. Je ne dis pas que c’est forcément mauvais mais c’est moins intéressant. Que Rossi ait eu des potes qui ont fini mal, comment dire, … je m’en fous un peu beaucoup quand même. Surtout que ce la n’apporte pas grand chose au personnage puisqu’on ignore un peu ce qui l’a fait passé du bon coté. En plus, la conclusion de l’ensemble me parait mauvaise parce qu’elle donne à l’épisode rétroactivement le coté « tout ça pour en arriver là », à savoir permettre à Rossi de lui dire de ne pas abandonner la femme qu’il aime comme lui l’a fait. Il avait besoin de vivre cette enquêtre pour lui sortir une généralité de ce type ?


Parce que oui, Hotchner est donc seul, observant comme un pervers mal attentionné son fils à l’aide d’une caméra. Malheureusement, on ne voit pas Meredith Monroe. Snifouille. On continue donc à nous rappeler la menace Foyet mais ce coup-ci, c’est plus supportable, moins cliché et finalement moins boulet qu’à l’épisode précédent. Hotchner n’est plus en mode « rien à foutre del a vie ». Ouf.


De son coté, Spencer Reid continue à être la « bitch » de Garcia puisqu’il est toujours immobilisé à cause de sa jambe. Donc du coup, pas beaucoup, pas assez de Spencer qui se fait en plus voler la vedette par Garcia aux mots croisés. Pauvre Spencer.


Sinon il reste une histoire de tueur. Un mec qui a tout perdu décide de se lancer dans une quête vengeresse et suicidaire alors qu’il est condamné par une maladie. Sauf qu’il fait faire ça par un super tueur à gage. Là encore, l’histoire reste assez basique. Il aurait fallu plus creuser les motivations de notre commanditaire des meurtres. Là, ça se résume à « puisque je n’ai rien à perdre, je vais me venger en en tuant quelques autres en plus, histoire de coller ma vengeance au milieu, ni vu, ni connu » (ou bien de tester la fiabilité du tueur à gages. Et voilà le problème. On ne sait pas trop, on ne peut que spéculer parce qu’il manque trop d’éléments concernant. Comment décide t’il de passer concrêtement à l’acte ? Comment il choisit les autres victimes ? Pourquoi décide t’il d’être la dernière ? Comment est morte sa fille ? Ce sont des éléments qu’on peut supposer et mettre ensemble mais voilà, ça ne reste que de la supposition et du coup, cela me laisse le goût de bâclé dans la bouche, surtout que le temps pour lier tous ces éléments est occupé par les super souvenirs de Rossi et son pote, ancien shériff dans la série Roswell (avec Katherine « pas encore diva » Heigl et Jason « qui c’est déjà ? » Behr.). Une intrigue souvenirs qui elle aussi est incomplète je rappelle.


Je termine par deux détails. J’ai trouvé bien plus gore le coup de la découpe du bras que dans le pilote de Dexter ^^. Et puis les nouvelles lèvres mal grossies de Cynthia Watros beurk quoi. J’espère qu’elles auront rétréci d’ici son retour dans l’ultime saison de Lost sinon ça sera très moche vu que là, on peut tenter de s’imaginer que le gonflement est dû à des coups 🙂


Bref, 5/10

L’épisode se laisse regarder sans trop de problème mais j’en suis ressorti frustré à la fin. A vouloir ménager l’intrigue tueur et l’intrigue Rossi, aucune des deux ne prend le dessus et aucune des deux n’apparait complète. Il fallait choisir et axer tout sur l’une ou l’autre, pas rester le cul entre deux chaises.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Esprits Criminels – Episode 5.02

Hanté / Haunted Saison 5, Episode 2 Diffusion vo : CBS - 30 septembre 2009 Diffusion vf : RTL TVI...

Fermer