Smallville – Episode 8.15

Ennemi public n°1 / Infamous
Saison 8, Episode 15 sur 22
Diffusion vo : The CW – 12 mars 2009
Diffusion vf : TF6 – 26 février 2010



Sous la pression de Linda Lake, Clark Kent est obligé de révéler au public qu’il est le flou rouge et bleu, le fameux red and blue blur.



Linda Lake nous revient dans la série. La célèbre gossip girl du Daily Planet. La femme qui mouille. Et donc retour de Donna de Beverly Hills, la très célèbre Tori Spelling, la fille du grand feu Aaron Spelling (mais pas par la taille vu qu’il était tout petit). Et soyons honnêtes, les années et les chirurgies n’ont pas été tendres avec elle. La pauvre.
mais l’épisode signe aussi un autre retour d’un personnage oublié, la très célèbre Lois Lane. Oui, oui, lana partie, son exil se termine et la revoilà toute pimpante et moi, j’en suis tout content.



Linda Lake revient donc toute bitchy pour se venger de Clarky alors que c’est quand même Chloé qui lui a pourri toute sa vie. Mais bon, si elle s’en prenait à elle, ça reviendrait à donner de l’utilité à Chloé et ça, surtout pas. Imaginez Chloé utile … Le truc qui a disparu depuis plus longtemps que Pete Ross. Et qui contrairement à Pete, n’est pas revenu faire un petit coucou le temps d’un épisode. Oui, je sais, on l’aime tous Chloé mais soyons honnêtes un instant. Elle ne serait pas là qu’elle ne manquerait pas le moins du monde. Ca pousserait même Clark à apprendre à se servir de google et wikipedia.


Linda décide donc de tout révéler sur Clark sauf si lui, en tant que flou, bosse pour elle, lui offrant la gloire avec les exclus sur le flou. Mais comme Clark se sert du flou pour draguer Lois … Il décide de tout avouer au monde entier. Et là … hein ? Quoi ? Le mec qui balisait parce qu’on pouvait éventuellement un soir de pleine lune avec 4 grammes dans le sang penser qu’il pouvait être la trace rouge sur une photo prise de nuit ? Bien sûr …


Voilà donc Clarky célèbre, qui fait des dédicaces, sauve des demoiselles très jolies d’une chute de 3 mètres de haut, le tout dans la seule rue en carton de Metropolis avec peu de figurants en plus. Et Clarky, il aime ça. Il se met à se balader en Ferrari, lunettes à la Caruso, écharpe de fourrure et biatches au bras tandis que ses 25 chaines en or résonnent à son cou. Et … merde, j’ai zappé sur une chaine musicale. Oups.


Mais là, c’est le drame. Linda se venge, Clark est accusé, la foule contre lui et Lois donc voilà que Clark retourne dans le passé grâce à l’anneau d’Icare de la légion et pouf, reset global. Supeeeeer. Plus pratique que de pousser par terre les gens du monde entier un par un afin qu’ils soient tous amnésiques.


Et voilà comment on gache une super bonne idée. le problème n’est pas tant l’exécution de l’ensemble qui se tient, c’est juste que ça va hyper vite. Les raccourcis sont nombreux, trop nombreux. On ne comprend pas trop pourquoi Clark prend la décision de tout avouer au monde, comment il vit la célébité ainsi que Lois et Chloé, comment la foule se retourne contre lui, etc … L’épisode donne finalement l’impression qu’on a les grandes lignes de l’histoire mais qu’ils ont oublié de développer ces grandes lignes dans le détail. Et c’est dommage parce que je vous l’ai déjà confié mais je suis plutôt fan des « what if ? », des « et si ? ». Et puis la scène où Clark révèle tout à Lois est tout simplement excellente, Erica Durance étant parfaite. Mais deux problèmes : Il termine l’épisode précédent par un « je t’aime » à Lana et là, il l’a totalement oublié ? C’est moche l’adolescence et les hormones qui donnent envie aux mecs de le faire toutes les 5 minutes. Bah oui, Smallville est la série sur l’adolescence de Clark je vous rappelle. Enfin à l’origine.
Et puis Lois ne doute pas un seul moment. Clark aurait pu lui dire que c’était un alien qu’elle n’en aurait pas douté un seul instant. Mais il l’a fait … Hum …


Et puis je n’ai pas spécialement aimé qu’on nous laisse croire que Clark avait tué Linda. Totalement en contradiction avec le personnage. Par contre, la façon dont Davis la zigouille est parfaite. Encore une qui reviendra pas nous ennuyer.


Mais le truc le plus dommageable, c’est l’utilisation unique de la bague. Je ne pense pas que Geoff Johns avait cette idée en tête lorsqu’il a introduit cet élément dans l’épisode légion. Mais je crois aussi que les scénaristes ne voulaient surtout pas se coltiner cet élément très compliqué à gérer. Donc voilà, pouf, disparu le problème. De manière un peu bidon mais bon …


Bref, 6/10

Beaucoup de potentiel dans cet histoire mais malheureusement, il reste l’impression d’un baclage, d’un brouillon et c’est assez désagréable tout de même.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Smallville – Episode 8.14

Requiem / Requiem Saison 8, Episode 14 sur 22 Diffusion vo : The CW - 5 février 2009 Diffusion vf...

Fermer