The Flash – Episode 1.16

Rogue time

Saison 1, Episode 16
Diffusion vo: The CW – 24 mars 2015

Alors que Barry doit faire attention à ce qu’il fait et dit pour ne pas perturber les choses, Cold et sa petite famille est de retour pour lui jouer un mauvais tour…

Nous avions laissé Barry en pleine imitation du Docteur. Il a voaygé dans le temps et revit la journée du passé. Il aurait pu se prendre alors pour Tru Davis ou Trunks mais non, il préfère rester lui-même et agit trop vite.

Il expédie le méchant de l’épisode précédent avant de se déclarer à Iris et cela entraine alors une réaction en chaine. Et là, c’est un peu la déception. Les scénaristes se sont un peu fait rattraper par leurs ambitions trop élevées et gèrent malheureusement un peu maladroitement les conséquences de cette seconde journée. Et à la fin, il reste des questions en suspens que la capillo-traction résout sans convaincre comme par exemple la décision de Cisco d’aller à l’anniversaire de son frère plutôt que de mener l’enquête sur Wells ou encore pourquoi Snarl agit dans cette continuité alors qu’il n’y a eu aucune allusion à cela dans l’épisode précédent.

Et puis bon, pourquoi avoir replongé Iris dans le noir ? Enfin techniquement, elle n’en est pas sortie puisque la journée révélations est effacée. Mais bon, ça fait chier. Je déteste les mystères bidons de ce type et ce, quelque soit le héros qui laisse dans le noir sa dulcinée (Coucou Lois Lane ! Coucou MJ Watson ! Coucou Quentin Lance ! Oups, ce n’est pas la dulcinée de Arrow). Et puis en plus, du coup, Iris ne meurt pas noyée par le tsunami. Et Thorne devient de plus en plus con depuis qu’il vit avec elle. Iris, le trou noir de la qualité. Elle aspire toute qualité autour d’elle pour la faire disparaitre à tout jamais.

vlcsnap-2015-03-25-13h17m01s216

Heureusement, les lascars ne se sont pas approchés d’elle et sont donc, comme d’habitude, très bon, en particulier Heatwave, joué par l’impeccable Dominic Purcell, tout en surjeu jouissif. Je veux un spin off rien que sur lui qui en fait des tonnes pendant 42 minutes chaque semaine ! Bon, je peux concevoir que ça puisse énerver certains d’entre vous mais moi perso, j’adore trop les gros yeux de pervers sexuel en manque.

Et puis surtout, cela place les lascars comme ennemis dangereux et récurrents de Flash, qui en a bien besoin. Et l’épisode les confirme comme très dangereux. Snarl va très loin pour avoir ce qu’il veut. J’aime ce personnage assez joueur mais finalement prêt à jouer que s’il gagne. Bon par contre, je peine à voir l’utilité de sa soeur qui en plus se taper un pistolet aux effets spéciaux tout dégueu.

En vrac :
– Pauvre Cisco.
– Il y a eu quelques bonnes répliques, comme Joe expliquant que Barry guérit vite.
– Le retournement de Barry envers Wells est quand même bien rapide et soudain.
– Barry est donc un dangereux malade mental à l’humeur vascillante à cause d’un éclair. Super explication.
– Et ce con de Thorne le croit… Iris, rends-lui ces neurones !

Mon impression :

Forcément, un poil déçu de ne pas avoir eu de plus fortes répercussions. L’épisode précédent choquait pour choquer mais ne donne finalement que peu de conséquences. Dommage.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
The flash – Episode 1.15

Out of time Saison 1, Episode 15 Diffusion vo: The CW - 17 mars 2015 Alors que Flash doit affronter...

Fermer