The Flash – Episode 1.10

Revenge of the rogues

Saison 1, Episode 10
Diffusion vo: The CW – 20 janvier 2015

Cold décide de s’associer avec un ami criminel afin de faire tomber le bolide écarlate de Central City…

Bon, commençons par le principal de cet épisode de reprise: Iris a une intrigue. Elle déménage de chez papounet Joe pour s’installer chez son sugar daddy Thawne. On est content pour elle, beaucoup moins pour ce pauvre Thawne qui va voir sa paye vider par la miss j’en-glande-pas-une-et-je-vis-aux-crochets-des-autres. En espérant qu’elle ait pour conception de la vie de couple une répartition des tâches à l’ancienne, impliquant qu’elle reste dans l’appartement (maison ?) de son chéri pour faire le ménage, la cuisine et tout ça et qu’on ne la voit plus. Oui, c’est moche d’espérer cela d’une femme mais franchement, là, avec ses passages à l’écran, elle fait plus de mal qu’autre chose à la condition féminine.

Heureusement, Caitlin rattrape l’image des femmes en menant plutôt bien sa petite enquête sur les personnes derrière le projet Firestorm. Bon, c’est vraiment tertiaire mais ça fait du bien de voir enfin une femme active de belle manière. Et puis ça contribue à nous garder en mémoire cette intrigue qui est amenée à se développer plus tard.

vlcsnap-2015-01-21-03h47m43s168

Pendant ce temps, Barry s’entraîne avec des missiles pour améliorer sa pointe de vitesse et pouvoir faire face au Reverse Flash la prochaine fois qu’ils s’affronteront. C’est intéressant de voir Barry secouer par ce combat perdu et remettre en question son boulot de super héros. Doit-il être à plein temps et sauver tout le monde, ou doit-il classer les menaces et n’intervenir que sur certaines ? Il y a là une opposition entre les deux pères spirituels de Barry, Harrisson étant plus méthodique et froid et donc privilégiant l’entraînement au contraire de Joe le poussant à assumer qui il est, c’est-à-dire un héros qui ne peut laisser de côté quelqu’un. C’est intéressant comme questionnement mais malheureusement, c’est trop peu développé.

Et à coté de cela, on a Cold qui fait appel à Heat Wave, nous donnant l’occasion de revoir Wentworth Miller en duo avec Dominic Purcell comme à la grande époque de Prison Break. Les deux s’allient mais les tensions existent, Cold manipulant Heat Wave. Il lui promet des richesses alors que son but est de battre Flash plutôt que de s’enrichir. Il a trouvé un adversaire qu’il estime à sa taille et il veut le battre. Commettre des méfaits est secondaire pour lui. Et cela rend le personnage très intéressant. C’est une motivation originale qui change de la volonté bête et méchante de s’enrichir illégalement ou tout simplement le caca nerveux parce qu’on est devenu un monstre.

Bon, par contre, on aurait pu se passer des dialogues multipliant les jeux de mots trop faciles autour du chaud et du froid. C’est sympa dans Pokemon ce niveau de dialogues, moins dans une série de prime time. Heureusement, il y a Dominic Purcell pour compenser tout cela. Il surjoue comme un boeuf et moi, ça me fait trop marrer. Bon, je conçois parfaitement qu’on puisse trouver ça too much mais moi, j’adore. Il fait pire que dans Blade 3, c’est dire. Le meilleur étant le tout dernier plan de la dernière scène où la soeur de Cold les libère. Il a trop un regard de vieux violeur pervers. « Hmmm fifiiiiille ! » (voir la capture ci-dessous). Et donc oui, la série continue à étendre les lascars (ou Rogues en vo) avec la soeur de Cold, pas encore vue. Je développerai plus tard Lisa, lorsqu’elle interviendra vraiment dans un prochain épisode sous les traits de l’actrice Peyton List.

vlcsnap-2015-01-21-04h29m56s157

Mon impression : pour l’épisode, pour Dominic Purcell

Flash délivre un retour sympa mais qui aurait pu en offrir plus autour du questionnement sur l’intervention régulée ou non (tiens, j’ai l’impression d’avoir déjà dit ce type de phrase pleins de fois sur Arrow, produite par la même équipe) et des dialogues un poil plus subtils. Par contre, gros coup de  pour le surjeu exagéré de Dominic Purcell.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
[Podcast] Sériespod 160 (5.16) : un numéro simiesque

Bonjour, bonsoir à toutes et à tous. Cette semaine, avec l'arrivée de 12 monkeys, on s'est dit qu'on pourrait faire...

Fermer