[Pilote] Agent Carter

Pilot

Saison 1, Episode 1/8
Diffusion vo: ABC – 6 janvier 2015

L’agent Peggy Carter est l’un des plus talentueux agent du SSR mais ces collègues ne le remarquent pas. Les accusations de trahison contre Howard Stark vont lui permettre de dévoiler ses talents…

Voilà donc l’arrivée de la série complémentaire à Agents of SHIELD, chroniquant les aventures de Peggy Carter en 1946, au sein du SSR, ancêtre du SHIELD dont elle est amenée à prendre la tête bientôt, si la série respecte le one shot « Agent Carter » présent en bonus sur le blu ray de Iron Man 3.

Je n’attendais pas particulièrement cette série étant donnée ma certaine aversion pour cette époque. Du coup, je ne savais pas trop à quoi m’attendre et finalement, je crois que j’aurais préféré la version Agent Carter vu en ouverture de la saison 2 de Agents du Shield, celle où elle est accompagnée des howling commandos. Là, au contraire, on la retrouve seule contre tous et c’est là que le principal problème de ce pilote survient.

Le contexte dans lequel Peggy Carter évolue est juste insupportable. Comment peut-on justifier des collègues aussi gros cons que ceux qui nous sont présentés dans ce pilote ? Certes, l’époque s’avérait très machiste mais là, on n’est pas dans le contexte d’une femme au foyer de banlieue avec un mari dans une agence de pub. On est au sortir de la seconde guerre mondiale durant laquelle les femmes ont pris les choses en main pour faire tourner le pays et on est dans une agence d’espions. Ils se doivent de reconnaitre le talent de Peggy et pas simplement la voir comme bonne à faire le café et là parce qu’elle a culbuté captain America.

Heureusement, il reste Jarvis, le majordome de Stark pour l’accompagner et la considérer à sa juste valeur. C’est bien peu. De même, on a aussi droit à sa copine serveuse, jouée par Lyndsy Fonseca. J’espère qu’elle s’avèrera autre chose qu’une simple serveuse sinon ce serait un énorme gâchis du potentiel de l’actrice.

vlcsnap-2015-01-07-18h30m59s55

Après, pour le reste, l’action s’en sort plutôt bien et offre un dynamisme correct à ce pilote qui peine tout de même à placer un véritable enjeu. Désolé mais innocenter Howard Stark des accusations de trahison n’est pas un enjeu pour moi puisqu’on sait déjà qu’il le sera (il créé le SHIELD dans le one shot et n’a jamais été présenté comme un méchant dans les films). Au mieux, on peut se questionner sur Leviathan, les méchants qui ont piqué la machine à écrire magique de la série Fringe. Mais bon, encore une organisation de méchants top secrète, aux probables ramifications tentaculaires. Oui, ça rappelle trop fortement HYDRA, comme les clins d’oeil appuyés à Alias au détour de plusieurs scènes comme celle où elle porte une perruque dans un club (sauf que Sidney avait plus la classe avec sa moumoute rouge). Bref, l’ensemble manque tout de même d’originalité, de personalité propre.

Mon impression :

Si le one shot m’avait bien plu, ce pilote me déçoit plutôt. Il manque singulièrement d’originalité et présente une galerie de personnages dont les trois quarts sont des gros cons que je veux voir mourir dans d’atroces souffrances. Espérons que le second épisode relève le niveau, vu qu’il est scénarisé par le scénariste du one shot.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
[Podcast] Minipod: Gotham – Saison 1a

Bonjour, bonsoir et bienvenue à toutes et à tous. Ça y est, c'est la fin. Il n'y a plus de...

Fermer