Falling Skies – Episode 4.10

Drawing straws

Saison 4, Episode 10/12
Diffusion vo: TNT – 24 août 2014

Un problème se pose au 2nd mass: qui va piloter la navette ? De son coté, Lexi fait une terrible découverte sur ses nouveaux amis…

Bon, tout l’épisode n’est qu’un gin de temps avant le double épisode final de la saison. Sérieusement, ça intéresse qui de savoir qui va monter dans la navette vu que de toute façon, on savait que Tom irait forcément. Le seul leader d’équipe qui ne va pas en mission, c’est Picard dans Star Trek la nouvelle génération. Et encore, un épisode sur deux, il y va. Et ça se passe mal tellement il n’a pas l’habitude du terrain.

Mais au moins, on continue à rigoler avec les scénaristes qui continuent à se moquer de la série et de cette intrigue lunaire. J’adore la tronche de Tom quand les figurants se révoltent pour exiger un vote. Il y avait matière à faire dans le sérieux, mais non, l’optique humour est choisie et tant mieux. D’ailleurs, les scénaristes ont parfaitement conscience de l’angle sérieux possible mais ils font bien comprendre que c’est un choix de leur part de ne pas faire de parallèle avec les situations historiques de leader sauveur auto-proclamé et ce professeur d’histoire bien mieux placé que quiconque pour le remarquer.

De son coté, Lexi apprend à faire de belles planches de bois bien droites et régulières en faisant péter un arbre par la pensée. En fait, elle manipule la gravité par la pensée. Super, Lourdes ne l’avait pas remarqué. Et soudainement, la miss se rend compte parce qu’elle fait sans raison comme ça un cauchemar sur Ben, que peut-être que les esphenis lui cachent des choses. Donc zou, elle pond un portable alien comme ça et écoute la conversation très discrête entre les deux frangins et décide donc d’en exploser un parce qu’il faut pas tenter de la tuer ! Ok.

vlcsnap-2014-08-25-18h57m58s121

En fait, le cauchemar de Lexi, c’est que Ben ne se lave pas les mains en sortant des toilettes…

Lexi illustre vraiment bien le problème des enfants stellaires. Sur le papier, cela semble toujours une bonne idée. Le problème est que je n’ai jamais vu une série réussir à s’en sortir avec ce personnage hybride, la faute bien souvent à un oubli de délimitation des pouvoirs et ce triangle entre l’enfant, les humains et les aliens. Ce ne seront pas Elisabeth de V la série d’origine, Liam Kincaid de Invasion Planète Terre ou même l’autre cruche des 4400 qui me contrediront. Et là, Lexi ne s’en sort pas non plus. Le personnage a traversé toute la saison sans rien apporter de concrêt et pire, en changeant d’avis tous les 4 matins sans la moindre raison, comme dans ce dixième épisode. En quoi rêver de Ben en train de muter est un cauchemar alors que c’est ce qu’elle soutient depuis le début et qu’elle a dû assister à des dizaines, voire des centaines d’hybridations comme celle-ci ? Mais il faut justifier de son changement de camp en vue du final de la saison donc zou un cauchemar.

Mais bon, cette saison n’aura pas souffert que de Lexi. Toute la première partie de la saison ne sert à rien non plus. Toute la partie dans les camps repose en plus sur une grosse débilité avec les murs activés par un générateur lui-même activé par un gros cable le liant au vaisseau. Pourquoi Tom a dû aller chercher les plans sur le vaisseau alors que bon, ça paraissait un poil évident ce gros cable qui pendouille à un générateur relié aux murs. Pourquoi l’espheni laisse en fond d’écran le schéma énergétique du mur ? Et pourquoi c’est le vaisseau qui nourrit les murs au lieu du wifi électrique depuis la lune qui alimente soi-disant toute la technologie espheni sur Terre ?

Ensuite, on a trainé avec des intrigues sans intérêt (Tom et les deux frères en ballade; Tiens au fait, j’ai une cache d’armes surpuissantes pas loin; Nan vous ne ferez pas de mal à ma fille papillon !; Mais Hal, j’aime aussi Ben et la polygamie c’est fun) avant de lancer cette intrigue hautement improbable du voyage sur la Lune. Mais malgré tout, ce qui est intéressant, c’est qu’au fur et à mesure de la saison, le ton de la série évolue et la série embrasse enfin pleinement son coté fun, délaissant le coté sérieux et pompeux qu’elle voulait avoir les saisons précédentes. Elle ose même se moquer d’elle-même et assume plus d’action. Bref, la série devient enfin fun en faisant et en assumant de faire du grand n’importe quoi. Et moi, ça me plait. Vite la Lune !

Bref, 6/10

Un épisode d’attente. Il ne reste plus qu’à prendre les paris: vont-ils aller sur la Lune ? Quand ? Comment ? Sinon, qu’est-ce qui va tout faire foirer ? C’est tout de même l’une des premières fois en 4 ans où je suis surexcité d’impatience à l’idée de découvrir les grosses conneries assumées qu’ils vont nous pondre ! Ça va être du fun … non, du méga fun !

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Doctor Who – Episode 8.01

Deep Breath Saison 8, Episode 1 Diffusion vo: BBC1 - 23 août 2014 Un nouveau docteur est arrivé et Clara...

Fermer