Doctor Who – Episode 8.01

Deep Breath

Saison 8, Episode 1
Diffusion vo: BBC1 – 23 août 2014

Un nouveau docteur est arrivé et Clara s’en trouve complétement perturbée en raison de son comportement imprévisible…

Déjà la 4ème, le 12ème le 12ème et demi, le treizième, le 2.1 docteur. Au choix de chacun. Par facilité, on va l’appeler Twelve. Voilà donc la nouvelle incarnation du docteur qui prend place et comme à chaque fois, il lui faut un temps d’adaptation à sa nouvelle forme, tout comme nous téléspectateurs e nfait. C’est pourquoi dans cette review, je m’abstiendrais de dire si j’aime ou non ce docteur. On verra dans quelques épisodes mais à priori, je ne le déteste pas.

Parlons donc de cet épisode qui souffre de trois problèmes. Le premier est l’écriture de Moffat qui surutilise les mêmes tics et travers depuis son arivée comme showrunner. Même certaines de mes connaissances qui apprécient son écriture reconnaissent que ça devient lourd de voir encore et encore les mêmes ficelles d’écriture.
Le second problème concerne la durée de cet épisode. Il est bien trop long avec ses 1h16. En fait, 50 minutes auraient largement suffit pour couvrir ce qu’il y avait à dire sans qu’on subisse trop de longueurs, de scènes étirées plus que de raison ou de répétitions.
Enfin, le troisième problème vient de l’introduction de l’arc de la saison. Il est raté. Même si les arcs précédents tombaient en eau de boudin lors de leur conclusion, au moins, les débuts étaient intriguants. Là, on a juste une scène à la fin qui parait presque rajoutée là parce qu’il faut introduire l’arc. Cela aurait pu être fait de manière plus réussie lors du second épisode, permettant ainsi d’éviter le téléscopage en introduction du nouveau docteur et intrigue de la saison.

vlcsnap-2014-08-25-16h19m32s22

Mais tout n’est pas mauvais non plus. A partir du restaurant jusqu’au lacher de robot sur Big Ben, l’épisode s’en sort plutôt bien. Les situations s’enchainent bien, les dialogues font mouche et le rythme est là, montant crescendo pour arriver à cette scène qui fait discuter.

Est-ce que le docteur a poussé le robot ? Peu importe je dirais. Soit il l’a poussé physiquement, soit il l’a poussé à sauter lui-même par le biais de ces répliques visant à cette finalité. Dans les deux cas, le docteur est responsable de la chute, une chute néanmoins non mortelle comme le montre la scène finale avec la fameuse Missy et son surjeu outrancieux. Une Missy dont il est fort à parier qu’elle soit la régénération du maitre (missy < mistress). Le surjeu collerait bien au maitre et cela ferait un joli gros fuck de la part de Moffat à tous ceux qui espéraient enfin voir une régénération de 11 en doctoresse.

Mais pour en revenir à la chute, beaucoup sont surpris d’une telle action du docteur. Moi non. On a déjà eu plusieurs fois ce coté extrême et radical du docteur depuis 2005 et on sort du fameux war doctor. De plus, 12 laisse tout de même une chance au robot lorsqu’il lui offre le dernier verre. Donc finalement, la conclusion mortelle n’est pas si choquante en soi. Par contre, il y a plus matière à discuter sur le coté cruel de procéder du docteur, surtout s’il a poussé le robot à sauter lui-même.

Enfin, il reste la relation entre Clara et 12. Clara semble enfin avoir de quoi s’épanouir en compagne. Il faut dire que la demi-saison consacrée à sa personne ne l’a pas aidé et ce pour deux raisons. Elle n’existait finalement que par rapport à son mystère d’impossible girl. Maintenant, ce n’est plus le cas et elle va pouvoir se révéler.
De plus, elle a été victime en quelque sorte d’un rejet du public parce que quelque part, elle venait remplacer Amy. 11 semblait indiscociable de Amy. Le couple étant brisé, elle devenait finalement presqu’une simple rebond girl. Sur la demi saison 7, elle a souffert du même problème que Martha qui s’est retrouvée avec 10 alors que tout le monde associait 10 à Rose. Là, maintenant, elle va pouvoir s’associer avec 12 et former un tandem tout neuf, sans histoire préalable qui pèserait sur son développement.

vlcsnap-2014-08-25-18h48m39s146

En vrac :
– Un T-Rex dans la tamise. Moui. Etrange tout de même qu’on n’y fasse jamais référence à l’occasion de Torchwood ou des anciennes versions du docteurs post 2005.
– Le docteur fou avait des bons moments. Dommage que l’écriture les a quasi tous gâchés, soit en faisant trop trainer la scène comme avec le SDF, soit en offrant une sortie ridicule (la plongée dans la Tamise)
– Désolé pour les fans mais je ne supporte pas le trio. Donc les voir là et subir des scènes aussi lourdes…
– J’en ai un peu marre de cette volonté « d’américaniser » la série, c’est-à-dire de prendre tout le temps le téléspectateur par la main et de tout lui expliquer 3 ou 4 fois. La scène du téléphone de 11 est juste ridicule à ce titre et ne sert finalement qu’à expliquer aux fan girls de Matt Smith que le docteur est un concept au delà de son physique et n’est pas juste un Ken pour la Barbie de compagne.

Bref, 7/10

Un nouveau départ en demi-teinte pour le docteur. Des passages sont inspirés, des répliques font mouche mais malheureusement, la quantité de ratés est trop présente pour pouvoir en faire abstraction.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Doctor Who – Episode 8.01”

  1. taocritik dit :

    Je ne suis pas un gros gros fan du Doctor en général. J’ai bien suivi les deux premières saisons du revival, puis de plus en plus sporadiquement. Mais j’aime bien regarder les épisodes événement l’épisode anniversaire et bien sûr cette nouvelle régénération. J’aime bien ce nouveau docteur plus imprévisible, à l’attitude troublante, un peu sombre, comme s’il n’était plus lui même par moment. Je ne pense pas suivre, sauf à l’occasion, mais ça me parait être une bonne évolution du personnage.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
[Podcast] Minipod: True Blood – Saison 7

Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd’hui, Céline, Delphine et Maxx ont répondu à l'appel de Nico afin de...

Fermer