Continuum – Episode 3.05

30 minutes to air

Saison 3, Episode 5/13
Diffusion vo: Showcase

Une sacrée journée attend le chef Dillon entre l’arrestation de sa fille et la prise d’otages de Liber8 aux studios de télévision…

Je dois admettre que j’ai eu un petit peur à un moment donné pour la vie du chef Dillon. Tout d’un coup, le voilà au centre d’un épisode. Quand un personnage secondaire se retrouve mis en avant, souvent, à la fin de l’épisode, couic, au revoir, bye bye. Mais là non. Il faut dire que le bougre prend de plus en plus d’importance dans la partie politico-économique de la série.

Et sans vouloir être méchant, je peine avec ce personnage. Il m’intéresse assez peu. Il faut dire aussi qu’il est difficile de se passioner pour des personnages tels que lui, surfant sur l’opportunisme et suivant ceux qui dirigent, changeant ainsi d’alliégeance au fil des retournements de situation. Pourtant, l’épisode tente de nosu le faire plus apprécier, tente de nous le montrer comme un homme subissant des ordres mais ayant encore une parcelle de droiture, comme on le voit avec l’arrestation de sa fille ou ses envies d’héroïsme lors de la prise d’otage. On se dit que finalement, tout n’est pas perdu pour lui et que peut-être, lorsqu’il faudra faire le bon choix, il saura le faire.

vlcsnap-2014-07-31-18h21m21s181

Et là, l’épisode prend toute sa saveur avec la scène finale lorsqu’on comprend qu’il se sert de sa fille pour infiltrer Liber8. Elle n’est plus qu’un pion pour lui. Et au détour de la phrase où elle explique qu’elle est d’accord avec certaines idées de Liber8, l’absence de réactions de Dillon montre qu’il n’a aucun réel sentiment pour elle et que peu importe ce qu’il adviendra d’elle, tant que l’infiltration est réussie et qu’il peut obtenir le prestige d’avoir permis de faire chuter Liber8. C’est cruel et inhumain. Et ça en devient passionant. Il ne reste plus qu’à attendre la chute, quand toutes ses manigances lui reviendront en pleine face, pour que ça soit jouissif.

Après, pour le reste, on est dans du classique. Liber8 agit avec un coup d’avance sur Kiera, les corporations sont méchantes, Alec et Alec 2 partent en couilles et le flashback du futur ne sert pas à grand chose, si ce n’est de rappeler que ce sont une accumulation de petites décisions qui font que le peuple perd son pouvoir de révolte et assoit le pouvoir de l’autorité dictatoriale. Une idée déjà exposée à de nombreuses reprises.

Bref, 6/10

Episode un peu mou du genou sur toute sa durée, qui ne prend véritablement son intérêt que dans sa scène finale, dévoilant qui est réellement Dillon.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
The strain – Episode 1.03

Gone smooth Saison 1, Episode 3/13 Diffusion FX - 27 juillet 2014 L'infestation progresse et les premières transformations ont lieu....

Fermer