The strain – Episode 1.02

The box

Saison 1, Episode 2
Diffusions: FX – 20 juillet 2014

L’infestation commence à se répendre dans New York, facilitée par les actions des autorités humaines qui n’ont pas conscience de l’ampleur de la menace qui pèse sur la ville…

Soyons directs: ce second épisode semble complétement à la masse. L’intention était pourtant assez évidente: il voulait donner un peu de consistance aux personnages, chose qui n’avait pas été faite dans le long pilote. C’était une intention louable mais il aurait fallu mieux l’écrire et offrir une backstory différente aux personnages.

Nan mais sérieusement, qui en a la moindre corones à battre des problèmes de garde de Eph ? Bon, à part son gamin, son ex et son nouvel amant. Strictement personne. Qui en a la seconde corones à battre qu’il soit un alcoolique réformé ? Bon, à part son parrain et les patrons de bar de son quartier ?  Et le pire dans tout ça ? Ces passages tombent extrêmement mal: ils cassent complétement le rythme puisque ces deux scènes se déroulent au mauvais moment. Eph a pleins d’autres trucs à faire, en rapport avec la maladie et les vers chelous mais non, il va faire autre chose. Imaginez Zlatan qui transperce toute la défense adverse, il va frapper et…. il s’arrête, va le long de la ligne de touche, se rafraichit, rechausse les lacets et puis va reprendre tranquillement, tout doucement sa place e nattaque du PSG. C’est à peu près ça.

Et ce problème d’actions stupides des personnages frappent à tous les niveaux et donnent l’impression d’avoir une vraie bande de débiles profonds devant nous. Oui, je pense à vous les autorités en disant cela. Sous prétexte qu’une quarantaine couterait des milliards à l’économie, pouf, on libère tout. C’est profondément débile et juste impensable dans le monde d’aujourd’hui, mené par le principe de précaution à tous les étages et une sécurité ultra renforcée dans les aéroports américains. Surtout qu’il était quand même facile de garder l’avion immobilisé dans un hangar, ce qui ne paralysait pas les pistes et de limiter la quarantaine aux 4 « survivants ». Là non plus, ça n’aurait eu aucune conséquence tant ces personnages ne sont pas des personnes importantes. Mais non, c’est la fête, on laisse tout le monde partir. Et personne ne s’occupe non plus de la morgue où se retrouvent tous les cadavres. Comment est-il possible que personne ne contacte pendant toute une journée la morgue ? Surtout avec ces conditions mystérieuses de décès. Ah ben non, Eph a mieux à faire: il doit aller se rendre des progrès des travaux transformant son ancien bureau en salle de jeu. Jamais le facepalm n’aura été autant approprié.

vlcsnap-2014-07-23-02h46m18s59

Pendant ce temps, on a droit à une intrigue palpitante avec Gus et son frère, le nouveau sosie officiel de l’ancien footballeur brésilien Ronaldo, autour du vol de l’horloge. Ouais, ultra palpitante intrigue qui m’a fait me tenir en haleine et je me suis ronger les ongles jusqu’au sang tellement je stressais quand au sort de l’horloge et de la complicité branlante entre ces deux frères qui font ce qu’ils peuvent pour s’en sortir. Mode ironie off.

Après cet interlude totalement raccord avec une menace d’infestation vampire, nous pouvons nous pencher sur les 4 qui ne sont pas en quarantaine parce que sinon, c’est compliqué de procéder à une infestation de masse. Ils vont faire la fête dans un bar et le rockeur avec trois filles sexy et toutes nues. Et il en mord une au sang dans la nuque. Ben voilà ! Comme quoi The strain sait par moments fugaces se souvenir de quoi elle parle. Le seul truc regrettable, c’est que la scène n’est ni sexy, ni dangereuse. Merci la réalisation ultra plate.

Enfin, il reste l’introduction de Vasilyi, l’exterminateur de rats, personnage amené à devenir ultra importante (si la série ne s’éloigne pas trop des livres), interprété par Kevin Durant, Joshua de Dark Angel. Oui, il a fait pleins d’autres rôles, dont un dans Lost (Keamy) mais pour moi, ça restera à jamais Joshua dans Dark Angel. Bon, pour l’instant, ça semble surtout être une scène totalement à la masse par rapport à la série, sauf que sa « chasse » aux rats l’a conduit à proximité des contaminés.

Et puis on termine par notre vieux juif à la canne de dragon qui a pour ennemi mortel et nemesis un … ancien nazi évidemment. Cliché quand tu nous tiens…

Bref, 2/10

Heureusement qu’il y a Emma à la fin de cet épisode pour accrocher avec son excellente scène de la baignoire parce que les 40 minutes précédents sont juste une horreur totalement à la masse.

 

 

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Falling Skies – Episode 4.06

Door number three Saison 4, Episode 6/12 Diffusion vo: TNT - 27 juilet 2014 Après avoir retrouvé les siens, Tom...

Fermer