Once upon a time – Episode 3.18

Bleeding through

Saison 3, Episode 18/22
Diffusion vo: ABC – 20 avril 2014

Regina tente d’entrer en contact avec sa mère afin d’en savoir plus sur les motivations de Zelena. Les flashbacks s’attardent sur les raisons de l’abandon de cette dernière…

Je suis assez mitigé sur cet épisode. D’un coté, nous avons d’excellentes idées mais de l’autre, on a un traitement qui laisse à désirer.

Du coté des excellentes idées, on a le développement du passé de Cora et principalement les conséquences que ces choix auront sur le futur qui n’apparait que comme un parcours de domino. Et les parallèles faits avec Snow sont plutôt bons aussi, laissant apparaitre la mère de Snow comme une personne loin d’être gentille. Cela permet alors à Regina et Snow de trouver un terrain d’entente, les deux ayant subies des mères avides de pouvoir et prêtes à beaucoup pour l’obtenir ou le conserver.

Car oui, Eva n’est pas quelqu’un de fondamentalement bon. Elle n’hésite pas à balancer Cora au futur Roi Leopold afin de s’assurer la place de reine auprès d’un homme dont elle ignore tout, hormis le fait qu’il aime Cora. Elle détruit alors une femme et son enfant à naitre pour satisfaire sa destinée tracée pour elle à sa naissance. Sauf qu’à la différence de Cora qui agit sans remords, Eva a conscience de ses actes. C’est du moins ainsi que je le vois au travers de sa phrase expliquant qu’elle et Leopold auront un enfant parfait et idéal, pur comme de la neige. A l’inverse, Cora n’hésite pas à abandonner son propre enfant pour pouvoir continuer sa quête du pouvoir, une quête qu’elle sait très aléatoire après s’être mangé en un an deux déceptions au travers de Leopold et du jardinier. Malgré cette incertitude de l’avenir, elle abandonne son bébé. C’est juste horrible.

Mais pourtant, l’épisode n’en fait pas un personnage ultra cruel pour autant car il s’pplique à faire de cet évènement la conclusion d’un cheminement fait d’espoirs détruits et de déceptions. Et finalement, on peut même se demander si elle ne pense pas faire un bon geste au travers de cet acte: Zelena pourra grandir dans un monde qui sera moins cruel que le sien. Bon, j’extrapole peut-être un peu beaucoup mais je veux croire en cette théorie, tant l’épisode s’applique à dépeindre un monde passé aux différentes nuances de gris au lieu d’un monde tout noir et tout blanc.

vlcsnap-2014-04-25-03h36m27s56

Ce sont d’excellentes choses mais malheureusement, cel a se fait très abruptement au sein de cet épisode, forçant plusieurs moments comme son acceptation immédiate de mariage avec celui qui se révèlera n’être que jardinier ou encore les découvertes sans trop se fouler des objectifs de Zelena qui tombent pile au même moment où elle les explique à Rumpel. Découvrir que le coeur, le courage et le cerveau sont les composantes de tout sort de voyage dans le passé aurait pu avoir lieu plutôt vu qu’ils savaient depuis un moment que Zelena recherchait ses trois éléments.

Et finalement, la révélation du but de Zelena est intéressant. Elle souhaite changer le passé afin d’avoir une meilleure vie pour elle et sa mère. Elle ne fait que rechercher une forme de bonheur qui lui a été refusé jusque là. Le problème c’est qu’on ne sait pas encore vraiment ce qui a composé son passé: a-t-elle eu une vie correcte sans être capable de le voir ou a-t-elle subi beaucoup de trahisons et de déceptions ? On a bien eu quelques bribes mais elles me paraissent insuffisantes pour justifier de prendre autant de risques et provoquer un tel bouleversement de l’histoire. Là, elle apparait plus comme une gamine pourrie gatée qu’un personnage profondément tragique au sens le plus dramatique du terme, ce qu’elle devrait être et ce que l’épisode s’applique bien à démontrer pour son entourage proche, faisant de Cora un personnage hautement appréciable tant sa vie est une tragédie touchante.

En vrac:
– Emma s’éclate bien avec ses petits tours de magie. C’est drôle à voir mais cela aurait dû être fait il y a deux saisons au moins.
– Qui garde Henry au juste ? Parce que là, tous ses babysitters attitrés ne s’occupent pas de lui.
– Comment Zelena a su que Robin cachait le coeur ?
– J’étais content de revoir Rose McGowan. Par contre, je n’y arrive pas avec son visage refait à la pelleteuse par un boucher se prétendant chirurgien.
– Mais du coup, cette tête passe super bien en fantôme et la rend super flippante.

Bref, 7.5/10

Un épisode qui développe magnifiquement le coté dramatique de plusieurs personnages et dressant d’habilles parallèles. Malheureusement, cela se fait au détriment d’une construction scénaristique trop souvent maladroite. Mais bon ,deux épisodes de suite qui sont plutôt bons et ça me rassure un peu sur le potentiel de la demi-saison. Gardez le cap jusqu’à la fin de saison !

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
[Podcast] Sériespod 137 (4.27) : les fées réelles

Bonjour, bonsoir à toutes et à tous. Cette semaine, Nico est bien entouré de seulement Delphine et Céline. Et non,...

Fermer