Taxi Brooklyn: 5 bonnes raisons de regarder (sans spoilers)

Taxi Brooklyn

Saison 1 de 12 épisodes
Diffusions: La deux, TF1, NBC

Léo est un chauffeur de taxi marseillais installé à New York pour fuir son passé et les circonstances vont l’amener à faire équipe avec l’inspectrice Cat Sullivan, une tête brûlée ayant aussi ses cadavres dans le placard…

1 – Un excellent casting.

On pourrait être surpris du choix de Chyler Leigh en inspecteur garçon manqué mais elle s’avère excellente dans ce rôle, à milles lieux de celui de la soeur de Meredith dans Grey’s Anatomy.
Jacky Ido s’impose immédiatement dans le rôle de Léo et attire la sympathie dès ses premières lignes de dialogues.
Pour le reste du casting, même s’ils sont en retrait par rapport au duo principal, ils réussissent à s’affirmer et sont tous sympathiques même si les premières impressions ne sont pas folichonnes (Greg, Esposito).

2 – Deux fils rouge maitrisés.

Même si le fil rouge autour de la mort du père de Cat est très succint (voire même oublié durant quelques épisodes) et celui autour de Léo est encore plus maigre en développement, ceux-ci prennent toute leur ampleur dans le dernier épisode de la saison et montrent bien toute la logique des éléments donnés jusque là et qui s’emboitent alors parfaitement. Les scénaristes ont su trouver un bon équilibre pour ne pas plomber les épisodes avec un fil rouge trop présent, tout en le développant suffisament pour livrer un final explosif. Du bon boulot.

3 – Des stand alones variés.

Chaque épisode délivre son enquête du jour mais celles-ci s’avèrent variées et non répétitives. De plus, les épisodes ne reposent pas sur un schéma de résolution « CBS-ien » (NCIS, Les experts, Hawaii 5-0, … où on enchaine un faux suspect par acte, avant que tout soit résolu dans le dernier acte) et le duo Cat/Léo imprime une marque légère et fun grâce à leur relation dynamique. Tout cela donne des enquêtes plaisantes à suivre, que cela soit la recherche d’un assassin, la résolution d’un kidnapping, l’état de siège du commissariat lors d’un blackout ou encore une invasion de zombies (oui, oui).

vlcsnap-2014-04-14-17h51m47s66

4 – Un duo remarquable et attachant.

Le duo principal repose sur une relation d’opposition classique mais sacrément efficace. D’un coté le gars relax, tranquille et de l’autre la nerveuse speedée. Mais le tandem marche à merveille grâce à des dialogues percutants et l’absence de romance sous entendue entre eux deux (quoique certains moments laissent entendre que…). Ici, ils sont potes, ils se respectent et fonctionnent presque plus comme frère et soeur que comme futurs mari et femme et c’est tant mieux !
Mais le plus fort, c’est que grâce à leur relation, ils arrivent à tout faire passer, même les trucs improbables, comme le fait que Léo reste au coeur de la série et du commissariat au delà du pilote.

5 – La France par des français.

Ça va faire un choc aux américains qui découvriront la série cet été sur NBC mais ici, point de clichés sur Léo. Il assume son coté français mais n’étale pas sa baguette au volant et son bérêt au commissariat. D’ailleurs, on a même tout un épisode qui joue avec les clichés qu’ont les nations les unes sur les autres lors de l’arrivée du « rosbif » Reese. C’est très intéressant à voir et à suivre.
Et puis bon, deuxième choc pour les américains, ils vont découvrir des dialogues en vrai français de France et pas de la google trad ou de l’américain partiellement bilingue québéquois. Ils risquent même d’être largués lors de la conversation OM/PSG entre Jackie Ido et Michael Youn en guest star lors de l’épisode 9. C’est d’ailleurs sympa d’avoir des guest stars de France comme Youn ou encore Patrick Timsit. Mais c’est tout de même étrange de voir un dialogue entre Timsit et Chyler Leigh.

vlcsnap-2014-04-14-17h51m12s208

Au final,

Taxi Brooklyn impose 12 épisodes variés et maitrisés, portés par un duo remarquable et attachant et un légèreté ambiante qui fonctionne à merveille et rend l’ensemble fun. Le seul regret, si on peut appeler ça un regret, c’est le manque de scènes d’action survitaminée à bord du taxi, comme nous en livraient les films (par contre, on perd le chef de la police des films et ouuuuuuf, tant mieux).
Elle ne révolutionnera pas les séries policières mais vous fera passer un bon moment sympathique. Et il faut regarder pour que TF1 commande une seconde saison. On ne peut pas rester sur ce final là, ça serait vraiment trop, trop cruel !

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

2 commentaires pour “Taxi Brooklyn: 5 bonnes raisons de regarder (sans spoilers)”

  1. Nick dit :

    « Elle ne révolutionnera pas les séries policières mais vous fera passer un bon moment sympathique »

    Oui, sauf si on a au moins « 99 » autres séries plus intéressantes à suivre…

    C’est sûr que c’est toujours mieux que de se farcir Joséphine, mais si on commence à se réjouir que TF1 fasse de l’efficace sans saveur singeant les américains, bof. On ferait mieux de s’inspirer de nos amis british.

  2. Nico Speedu dit :

    Je suis persuadé que le bashing de cette série est dû à l’image de TF1. Franchement, je ne vois pas où est le problème de cette série qui vise un public particulier, celui qui veut se détendre sans se poser de question. Elle vaut largement tous les autres cop show « grand public » des networks. Elle ne cherche pas à faire du The shield, wire ou broadchurch mais plus du ncis ou du castle, voire du usa network par la dynamique du duo principal.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
The 100 – Episodes 1.02 et 1.03

Earth skills / Earth kills Saison 1, Episodes 2 et 3/13 Diffusion vo: The CW - 26 mars et 2...

Fermer