The 100 – Episodes 1.02 et 1.03

Earth skills / Earth kills

Saison 1, Episodes 2 et 3/13
Diffusion vo: The CW – 26 mars et 2 avril 2014

Les jeunes adolescents largués sur Terre pensent pouvoir faire ce qu’ils veulent mais c’était sans compter sur les dangers que recèle la planète…

Soyons honnêtes. Nos survivants paraissaient tout de même bien ultra boulets à la fin du pilote. Et je ne vais pas dire qu’ils ne le sont plus à la fin du troisième mais il y a du progrès. On sent une volonté de faire prendre conscience au groupe que faire la fête, c’est bien, survivre, c’est mieux.

Ainsi, si Clarke, notre blonde héroïne ne change pas trop et s’affirme comme une leader débrouillarde, il faut se tourner vers le sosie de Christopher Gorham, alias Bellamy, progresse vraiment. On passe d’un mec torse poil qui aime mater du fight club à un leader plus responsable à l’occasion de la constatation qu’il y a des ennemis humains à l’extérieur mais aussi à l’intérieur et qu’en prime, la nature ne les aime pas trop. Forcément du coup, mater des mecs se battre pour le fun parait moins important que faire face à ces dangers imminents.

Ainsi, il y a des grounders, les terriens qui sont là, ont empalé Jasper, le cosplayer visiteur du futur. On ne les a pas encore vu (juste entre aperçu l’un d’eux dans les arbres) et ils sont pour l’instant en situation d’observation et de tests de ces nouveaux arrivants. Jasper leur sert à ça, avec le piège assez grossier (oui, les 100 sont cons mais quand même, là, c’est les sous estimer un peu beaucoup trop quand même). C’est intéressant de voir comment les grounders agissent alors que les 100 foncent sans trop réfléchir et semblent improviser à longueur de temps.

Mais il y a également les ennemis intérieurs parmi les 100 avec Julian de Continuum que je ne peux vraiment pas encadrer (et le voir dans deux séries d’affilée, ça fait vraiment chier) qui semble le plus instable des plus instable ou encore le bras droit fidèle de Bellamy en qui il peut avoir confiance et qui emballe sa soeur dès qu’il a le dos tourné. Bellamy semble comprendre que ces gars sont funs pour s’éclater mais niveau sécurité, on repassera. Il lui parait clair qu’il vaut mieux s’allier avec Clarke sauf que celle-ci est un peu chiante quand même. En fait, Bellamy se place dans une des positions les plus intéressante, sorte de jonction entre les deux groupes (les sérieux et les glandeurs). Sauf que celui qui a le cul entre deux chaises finit souvent le postérieur par terre. Mais surtout, Bellamy apparait comme le seul à pouvoir un minimum gérer le groupe des glandeurs. Y parviendra-t-il ? Le coup de la bouffe contre les bracelets apparait clairement comme un moyen de satisfaire les glandeurs.

Et puis il y a aussi la petite psychopathe qui nous tue Wells, interprétant mal les propos de Bellamy lui ayant conseiller d’affronter ses démons intérieurs pour survivre. Elle plante donc Wells, fils du père qui hante ses nuits depuis que ses parents sont morts par sa faute. Les petites psychopathes, c’est toujours marrants, surtout que personne ne va soupçonner ce petit ange d’avoir tuer Wells. Ça promet de nouvelles salves de tension entre les 100.

vlcsnap-2014-03-27-17h10m57s106

Bon, et puis il y a la nature et ses tornades toxiques que pour les 100 mais pas la nature qui embarque le dragueur de la soeur. Cela rajoute encore une couche au fait que la série s’oriente véritablement comme une série de survie en milieu hostile et non une romance dans un futur post apocalyptique et ça, je dois dire que j’apprécie. Liquider le seul qui roule des pelles depuis le début me parait un bon moyen subtil d’indiquer cela.

Du oté de la station, c’est moins passionant. Il faut dire qu’on n’est pas aidé par l’épisode 3 qui nous offre que du flashback expliquant par l’image comment papounet Clarke a fini dans le vide spatial, chose qu’on savait déjà par les explications données jusqu’alors. Inutile donc.

C’était plus intéressant dans l’épisode 2 avec le parallèle sur les rivalités pour le pouvoir. Comme sur Terre où Clarke et Bellamy se livrent une lutte d’influence pour diriger les 100, Kane et Jaha en font de même sur la station. Que faut-il faire ? Faut-il considérer les 100 comme décimés ? Faut-il sacrifier dès maintenant des survivants ou attendre une semaine de plus et devoir en sacrifier encore plus ? Les enjeux sont intéressants là aussi mais assez mal exploités pour le moment car manquant vraiment de subtilité dans le développement.

Bref, 8/10

J’accroche vraiment à The 100 qui s’oriente vers de la survie en milieu hostile et où tout est possible et où tous peuvent y passer. Je ne vais pas dire non plus que c’est l’écriture du siècle mais pour The CW, c’est étonnament réussi.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “The 100 – Episodes 1.02 et 1.03”

  1. MMM dit :

    les 100 ne sont plus que 97,et ils sont toujours aussi basics niveau leadership. et tout ce vert ya personne qui flippe c’est louche !

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Agents of SHIELD – Episode 1.17

Turn, turn, turn Saison 1, Episode 17 Diffusion vo: ABC - 8 avril 2014 L'équipe de Coulson se retrouve divisée,...

Fermer