[Test Blu Ray] Hero Corp – Saison 3

HeroCorpS3BR Hero Corp – Saison 3


Nombre de disques: 2
Editeur: Universal
Date de sortie: 10 décembre 2013
Prix conseillé: 29.99 euros

Avec: Simon Astier, Alban Lenoir, Sébastien Lalanne, Aurore Pourteyron, Agnes Boury, Gérard Darier, Etienne Fague, …

Présentation:

Les super-héros, échoués dans une contrée inconnue après un terrible naufrage, sont séparés… Une nouvelle vie, parmi les civils, de nouvelles règles et John, leur leader qui les quitte pour se réfugier dans un monastère… Il va falloir se retrouver, reformer le groupe et créer une nouvelle agence avec de nouvelles règles… Au coeur de cette saison, l’amour va naître…Une nouvelle aventure pour certains… Une révélation… Et la certitude qu’un autre destin est en marche…

Esthétique générale du coffret:

Packaging:
N’ayant pas reçu le packaging, je ne peux en faire la critique.

Menus:

Une jolie animation nous conduit à l’écran principal composé de plusieurs cases en arrière plan, rappelant l’esthétique d’une planche de bd. Une « case » de cette planche se met en route pour nous livrer quelques secondes d’un extrait d’une scène avant de passer à une autre case et un autre extrait. Les choix de sous menus sont proposés au 4 coins de l’image. La sélection des épisodes nous propose les épisodes dans leur format regroupé en 35 minutes et non par épisode de 7 minutes comme lors de la diffusion sur France 4.
Le choix de l’épisode désiré se fait au travers d’un onglet présentant également le résumé de l’épisode en question.
On retrouve le système d’onglet pour le sous menu des bonus, mais qui répartit sur plusieurs onglets les bonus. Le disque 2 ne comprenant qu’un seul bonus, il est accessible directement. On notera la présence de bonus cachés sur les deux disques, en appuyant à droite sur le dernier onglet bonus sur le disque 1 et en appuyant en bas lorsqu’on est positionné sur le making of sur le disque 2.
On est donc face à des menus assez simples mais agréables coté navigation. J’aurais tout de même préféré avoir le thème de la série en fond sonore plutôt que des dialogues.

Technique:

Audio:
Langues: Français DTS HD 5.1
Sous titres: Aucun.
La piste sonore proposée est de très bonne qualité et nous plonge joliment dans l’ambiance de cette saison 3 et nous permet de profiter au mieux de tous les petits bruitges de la nature, permettant ainsi une meilleure immersion.
Aucun sous titre n’est proposé et c’est juste honteux, surtout que les deux premières saisons en disposaient. Encore une fois, nos amis sourds et malentendants se voient priver d’une série française. Cela devient une mauvaise habitude chez trop d’éditeurs ces derniers temps.

Images:
Format 16/9e (1:77:1) – Haute définition
L’image proposée est très jolie. Le transfert est de qualité et aucun défaut n’est à signaler. C’est très net et les contrastes sont bien maitrisés, nous offrant une clareté à tout moment et dans toute scène et nous permettant de baver encore plus devant les superbes effets dessins au début des épisodes.

vlcsnap-2013-11-29-15h58m49s39 vlcsnap-2013-11-29-15h59m07s255 vlcsnap-2013-11-29-16h00m05s52

Bonus:

Blu Ray 1
On est gâtés sur ce premier disque qui contient énormément de bonus. Malheureusement tous ne sont pas d’un intérêt équivalent.
Il y a d’abord le bonus à éviter qui est la caméra de surveillance (10’34) qui nous propose de suivre des scènes ou des coulisses depuis un angle caméra de surveillance au chateau. Le bonus est beaucoup trop long mais il est surtout insupportable à regarder en raison du faux effet de tremblement et du son qui crache bien trop fort. On peut également se passer du bonus 2 seconds a day (1’54) qui nous propose un montage de 2 secondes de coulisses différentes. A quoi peut bien servir ce bonus à part faire bosser un stagiaire monteur ?
On a ensuite les bonus dispensables que sont le clip d’Oldelaf (4’30), l’interview de Mique pour le journal (1’24) et Arnaud Tsamère acteur de l’extrême (10’09). Ces bonus peuvent être sympas à suivre si on rentre dans le délire propre à chacun. Désolé mais moi, voir Arnaud Tsamère disserter sur les chaussettes qui glissent dans les bottes pendant 3 minutes, ce n’est pas mon trip.
Enfin, on a les vrais bons bonus avec le tandem la création d’une bête (1’55) qui nous montre un comédien face caméra et les maquilleuses s’affairant autour de lui pour en faire une bête et l’interview de David Sherer, le chef maquillage SFX (3’58) nous racontant l’origine et la conception du look des bêtes. On peut ensuite profiter du bétisier (14’57) qui est un poil longuet quand même et enfin, on suit l’équipe en coulisses durant 2 jours au Comic Con Paris 2013 (32’58). Il aurait été intéressant de proposer également l’intégralité du panel dans un autre bonus.

Et puis il y a le vrai gros morceau des bonus de ce disque 1 qui sont la carte interactive (16x 2minutes environ + 1x 7 minutes) et le bonus caché qui propose les 4 premiers épisodes de la Websérie Kyle. La carte interactive propose en fait tous les petits extraits d’avant saison où Klaus croise chaque naufragé juste après l’arrivée sur l’île. La websérie Kyle est en fait le bonus qui était à débloquer chaque semaine en parallèle de la diffusion sur France 4.
Il manque tout de même l’option de lecture continue à la carte interactive et pourquoi avoir proposé la websérie en bonus caché ? Il aurait été plus logique à mon sens d’offrir le clip d’Oldelaf ou l’interview de Mique en version longue en bonus caché.

Blu Ray 2
On retrouve ici les 3 derniers épisodes de la websérie Kyle, toujours cachés (le sous menu apparait en appuyant sur bas une fois placé sur making of). La qualité technique de ces épisodes (et ceux du premier disque) est très bonne et ils sont à voir car ils apportent un autre regard sur le naufrage et ce qui se passe sur l’île.

Et il y a le making of de 2 heures et 43 minutes ! Oui, c’est très long, mais heureusement, il est chapitré. Malheureusement, la coupe des chapitres ne se fait que trop rarement au bon moment. Ce making of est en fait plus un journal au quotidien du tournage de cette saison, mais pas jour par jour, mais sous forme de thèmes comme le temps pourri. Et bien souvent, le chapitrage se fait au milieu du thème, entre la réaction d’un acteur et les images précédant ou suivant illustrant ces propos plutôt qu’entre deux thèmes. On peut également regretter, comme sur le bonus comic con, l’absence d’indication des noms des intervenants.

Note globale de l’édition DVD : 8/10
Cette édition de Hero Corp est de très bonne facture. Malheureusement, il reste une impression de finition un poil ratée à l’ensemble, comme avec l’absence de détails, petits (nom des intervenants dans les bonus) ou gros (absence de sous titrage des épisodes). De plus, une bonne partie des bonus n’est pas très inspirée et ces bonus semblent plus être là parce qu’il faut faire beaucoup de bonus, plutôt que de nous proposer de vraies explications. Par exemple, j’aurais été bien plus intéressé par Simon Astier détaillant le chemin de croix que fut l’obtention de cette saison 3 (trop brièvement évoqué dans un bonus) plutôt que de voir le bonus caméra de surveillance qui a failli me rendre sourd.
Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
[Test DVD] Lilyhammer – Saison 1

Lilyhammer Titre vo: Lilyhammer Nombre de disques: 3 Editeur: Universal Date de sortie: 7 janvier 2014 Prix conseillé: 19.99 euros...

Fermer