Agents of SHIELD – Episode 1.09

Repairs

Saison 1, Episode 9/22
Diffusion vo: ABC – 26 novembre 2013

L’équipe de Coulson part enquêter sur une jeune femme qui semble être une télékinésiste qui n’a pas conscience de son pouvoir…

Il était une fois, dans une jolie chambre d’hôtel, Bourrin et Bourrine dans un lit. Que c’était mignon s’écrièrent les téléspectateurs à la vue de la crinière flamboyante de May onduler langoureusement dans son dos nu tandis que les pecs de Ward bondissaient vaillament, près à déclencher le processus de bave des téléspectatrices.

Et oui, May et Ward sont ensemble, le font régulièrement, mais chut, il ne faut pas le répéter à Coulson ou aux autres parce que… parce que ! May a-t-elle peur que cela donne des idées à Fitz et Simmons et qu’ils perdent ainsi leur belle innocence ? Redoute elle les trois suisses et surtout le couple Skoulson ? Ou bien a-t-elle tout simplement peur de voir sa belle image de mur insensible se briser ? Nous ne le saurons jamais ou alors dans très longtemps étant donné la capacité de poisson rouge des scénaristes à assurer un minimum de suivi dans cette série.

J’en veux pour preuve Ward qui n’a absolument plus la rage et est redevenu tout à fait normal, c’est à dire sans émotion. On va dire que Melinda fait vraiment beaucoup de bien par là où elle passe. Elle aspire tout le négatif pour ne laisser que le nirvana. On avait déjà eu ce manque de suivi avec Skye et son bracelet (qu’elle porte toujours mais qui ne sert strictement à rien) ou encore les souvenirs revenant de Coulson qui ne reviennent absolument pas dans cet épisode. Ce manque de suivi et de continuité nuit vraiment à l’ensemble de la série et n’aide vraiment pas à entrer dedans et à s’attacher à ces personnages.

vlcsnap-2013-11-27-18h12m19s93

Ward a confondu Melinda et Fitz…

Pourtant, des efforts sont faits, comme ici avec Melinda qui dévoile un coté humain avec la fille du jour et sa petite blague finale. Sauf que je suis prêt à parier qu’elle va retourner dans sa boite et son cliché de mur dès le prochain épisode. On réabordera ses problèmes de sociabilité que dans 7 ou 8 épisodes quand on ressortira de sa boite la question de la cavalerie et de son passé à peine effleuré. Et là, cela pose aussi problème. Melinda est devenue comme elle est parce qu’elle a dû se farcir toute seule des méchants. Ok. Mais encore ? Ah ben, reviens dans 7 ou 8 épisodes où on apprendra qu’elle a fait face à des méchants… dans un bâtiment et 7 ou 8 épisodes plus tard, que le bâtiment était sécurisé.

Bon, je ne suis pas partisan de balancer tous les mystères en une fois, mais il y a des limites. Il faut quand même en donner un minimum ou alors ne pas aborder le truc. Si on veut donner de la profondeur au personnage, il faut avoir des éléments nous permettant d’apercevoir cette profondeur. Là, que dalle. Et c’était pareil la semaine passée avec Ward et son puit. Qui est-il ? Pourquoi est-il là ? En quoi ça lui fout la rage ? Il aurait fallu en dire plus ou ne pas coller cette scène du puit. Ici, pareil, il n’aurait pas fallu aborder le passé de Melinda pour en dire rien du tout, et en plus, au cours d’une scène récitation tellement cela arrive de nulle part et c’est débité sans émotion par Coulson. Cela aurait peut-être été plus touchant si cette explication était venue de Melinda, au terme de plusieurs scènes où on l’aurait vu tenter de dépasser son blocage pour se confier aux autres.

Et autour de tout cela, on a une enquête plutôt pas trop mal, en deux temps, avec la fille qu’on croit télékinésiste puis qu’en fait non, c’est juste un ex collègue amoureux coincé entre les dimensions… avec un tuyau à la main. Cela donne l’occasion de tenter un poil de suspens avec ce huit-clos dans l’avion mais l’écriture et la réalisation s’avère maladroite et la tension ne monte jamais. On peut pour cela remercier l’humour lourd de Fitz et Simmons qui n’a pas sa place à ce moment là. Déjà, pourquoi vouloir bizuter aussi tard Skye et pourquoi le scénariste a cru que cela irait bien avec un épisode jouant la carte du suspens et de l’effroi ? Ça tombe tout aussi mal que la scène du sandwich il y a deux ou trois épisodes.

Bref, 5/10

Je ne me suis pas trop ennuyé devant cet épisode mais je ne me suis pas enthousiasmé non plus. Les énormes défauts d’écriture sautent aux yeux à longueur de temps et m’empèche d’entrer dans l’épisode ou de m’intéresser aux personnages. Il faut absolument rectifier cela et changer l’équipe de scénaristes de la série. Joss, ça a beau être tes amis et ta famille, s’ils étaient au chômage, ce n’est pas pour rien non plus…

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Agents of SHIELD – Episode 1.09”

  1. Jade dit :

    Pour moi le pire épisode de cette première partie de saison et même tout court, au point d’en être littéralement malade à la fin du visionnage!

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
[Podcast] Sériespod 120 (4.10) : Et 1, et 2 et 3 piloto !

Bonjour, bonsoir à toutes et à tous. Cette semaine, nous sommes aptes pour vous parler des derniers pilotes qui ont...

Fermer