Power Rangers, 20 ans déjà !

Franchise Power Rangers

Nombre d’épisodes : 786 + – Toujours en cours de production
Nombre de saisons : 20  (21ème en cours de production pour une diffusion en 2014)

Lorsque Rita Repulsa est libérée de sa prison sur la lune, Zordon décide de recruter 5 « teenagers with attitude » afin de leur confier des pouvoirs pour lutter contre la menace représentée par Rita. Après leur victoire totale sur elle, d’autres conquérants belliqueux ont tenté de s’emparer de la Terre mais de nouvelles générations de Power Rangers les attendaient de pied ferme …

Le 28 août 1993, FOX proposait le premier épisode d’une série à laquelle aucune chaine ne croyait vraiment, Mighty Morphin Power Rangers. Et le succès fut immédiat, la série devenant un véritable phénomène de société aux Etats-Unis, lui garantissant une longévité exceptionnelle à l’écran, malgré des mous, des remous et des difficultés depuis quelques années.

L’historique de la franchise :

A l’origine de ce projet, on retrouve Haim Saban, jusque là principalement producteur musical. Il est derrière les génériques français cultes du début des années 80: Dallas, L’homme qui tombe à pic, Starsky et Hutch, Goldorak, … Mais aussi du titre gagnant de l’Eurovision en 1983 (Corinne Hermes représentant le Luxembourg avec « Si la vie est cadeau »). Après s’être un voyage au Japon, il se rend compte de la manne potentielle que peuvent représenter leurs productions sur le marché occidental. Il va alors s’installer aux Etats-Unis et il va lancer Saban Productions qui va importer et doubler de nombreux animés pour les USA. Et lors de son voyage, il était tombé en zappant dans sa chambre d’hôtel sur une série de sentai et a vu là l’occasion de faire fortune à moindres frais: il suffit d’acquérir le programme et de ne retourner que les scènes des acteurs en civil pour occidentaliser le produit, toutes les scènes d’action restant telles quelles. Sauf que personne ne croit à la viabilité de son idée.

La légende veut que dès 1976 (soit dès Goranger, considéré comme le premier sentai depuis 1989), il a cherché à produire un pilote convaincant. Mais aucune chaine ne voulait de ce produit, persuadé qu’il serait voué à l’échec, en raison d’une trop grande violence. Alors que les années s’écoulent, il faut réadapter le projet pour éviter d’accuser un trop gros retard visuel et aussi convaincre qu’il y a un vrai pactole à se faire avec les jouets dérivés. Sun Volcan (1981), Bioman (1984) et Jetman (1991) verront leur adaptation rester lettre morte.  Haïm Saban réussira enfin à vendre son projet avec Zyuranger, le sentai de 1992, et une adaptation beaucoup plus légère et humoristique.

Ainsi arrivent les Power Rangers que l’on connait tous, Jason, Kimberly, Billy, Zach, Triny et après quelques épisodes, le très populaire Tommy, un ranger créé par Rita pour les combattre mais venant se rallier à la cause des 5 amis. 40 épisodes sont produits mais le succès est tel que 20 épisodes de plus sont demandés par les chaines, obligeant ainsi Toei, le producteur japonais des sentais, à tourner des scènes de combat inédites pour les besoins de ce rajout d’épisodes. Très vite, la seconde saison arrive et il est alors décidé d’adapter le sentai suivant, Dairanger, mais en ne conservant que les robots géants. Les tenues et combats au sol seront tournés aux Etats-Unis car, contrairement aux Japon, il est décidé de conserver les personnages et les tenues de comat pour assurer la continuité. Seul Tommy se verra affubler de son équivalent DaiRanger, devant ainsi le ranger blanc avec son sabre parlant. En cours de saison, 3 rangers vont changer parce que 2 acteurs souhaitaient une augmentation de salaire et la troisième reprendre ses études. Ainsi, Zach, Jason et Triny quittent la série, remplacés (après 8 épisodes où la production jongle entre doublure lumière et doublage vocal pour donner l’illusion) par Rocky, Adam et Aisha. 52 épisodes seront produits.

La troisième saison reprend le même principe que la saison 2: on garde les acteurs, les méchants et les costumes d’origine mais zou, les robots géants sont ceux de Kakuranger. 33 épisodes seront produits avant de proposer une mini saison de 10 épisodes où là, on reprend les tenues et les combats au sol de Kakuranger, justifiant cela par un tour de passe-passe scénaristique : les rangers ont été rajeuni par un ennemi et il faut faire appel à des rangers extraterrestres pour assurer la défense de la Terre, le temps que les power rangers règlent leur problème. Cette mini série sert d’introduction à la saison 4, sous titrée Zeo, qui verra l’arrivée d’un nouvel ennemi à la place de Rita et Zedd ainsi que le changement annuel des tenues de combat. Les rangers restent plus ou moins les mêmes, étant remplacés parce que les acteurs veulent passer à autre chose en général jusqu’à la saison 6 « dans l’espace » au terme de laquelle l’énergie de Zordon est libérée et anéantit le mal à travers tout l’univers. L’ère Zordon s’achève. Mais le succès est toujours là …

Du coup, il reste quand même des méchants et il faut des power rangers pour nous protéger, ou plus exactement protéger la station spatiale d’exploration Terra Venture dans la saison 7 « l’autre galaxie ». L’année d’après, les forces maléfiques antiques seront réveillées et il faudra l’équipe de sauvetage éclair pour nous protéger.La saison 9 voit un criminel de l’an 3001 venir en 2001 (3002 et 2002 en vf), poursuivi par 4 jeunes rangers du temps (en charge de la protection du temps) qui s’uniront à un de leurs ancètres à notre époque, devenu ranger par les force du choses. La force du temps laissera ensuite sa place à la force animale, un groupe de 5 rangers qui affronteront un ennemi qui était enfermé dans un artéfact ancien. A ce moment-là, une rupture dans la production a lieu.

Durant la saison Force du temps, Disney a racheté de nombreuses propriétés de FOX, dont Saban et donc les Power Rangers. Le contrat en cours s’est achevé durant Force Animale qui marque donc la fin de lère Saban. A partir de la saison suivante, Force Cyclone, la production de la frnchise est délocalisée en Nouvelle-Zélande pour des raisons de coûts. Ainsi, toute la production, les scénaristes et les acteurs sont des locaux (ou des voisins austaliens). Pour certains, cela marque la fin des « bons » Power Rangers, en raison principalement des acteurs jugés moins bons (alors que pléthéroes feront carrière aux USA par la suite) et du producteur Bruce Kalich.

On a donc Force cyclone qui inaugure l’ère Disney. On suit des rangers issus d’une école de ninjas qui luttent contre une menace extra-terrestre (en fait terrestre). Les Dino tonnerre prendront le relai, avec le retour de Tommy, histoire de calmer les fans. Il est devenu prof d’histoire et il s’avère que le proviseur du lycée veut s’octroyer une puissance maléfique venue de l’époque des dinosaures. Zou, une équipe de rangers est formée avec les lycéens du coin. La super police delta prend le relai et on se retrouve dans un futur proche (genre 2020 par là) où les aliens sont sur Terre, vivant parmi nous de façon non cachée. Une menace de l’espace débarque et zou, une équipe de jeunes recrues de la super police delta deviennent les power rangers, équipe B (le sort de l’équipe A sera connue vers la fin de la série). Retour dans le présent ensuite avec Operation Overdrive qui doit protéger une couronne dont les 5 joyaux la composant pourrait donner le pouvoir absolu à deux méchants qui se battent pour l’avoir. Jungle Fury prend la suite avec des jeunes apprentis ninja qui doivent affronter une terrible menace enfermée mais libérée. Puis, on conclut l’ère Disney avec RPM qui nous place dans ce qu isemble être un univers alternatif où un virus informatique a pris le contrôle et a exterminé toute la population à l’exception des survivants réfugiés dans la cite dôme de Corinth. Les power rangers sont le dernier espoir de l’humanité face à cette intelligence artificielle implacable.

A partir de là, Disney laisse tomber la franchise, ne l’estimant plus assez rentable, après avoir oublié de la soutenir et en assurer la promotion. Une année de flottements a lieu avant que Saban ne récupère les droits. Shinkanger est alors adaptée en Power Rangers Samurai et Power Rangers Super Samurai. Puis Goseiger et Gokaiger (la saison anniversaire des 35 ans de sentais) sont adaptées pour former Power Rangers Megaforce (en cours de diffusion actuellement, avec diffusion en première mondiale des épisodes 10 à 20 sur Canal J) puis Super Megaforce à partir de février 2014 sur Nickelodeon aux Etats-Unis (et peu de temps après sur Canal J à priori).

powerrangersunderwearcosplaygear2  Megazordfirst power-rangers-5-ninja-storm

Le concept :

Comme dit plus haut, Power Rangers se contente d’adapter le sentai de l’année précédente (ou avec 2 ans de retard e nce moment). Les scènes de combats au sol et en mode robots géants sont reprises telles quelles, avec éventuellement quelques ajouts en combats au sol pour les besoins du scénario américains. Seules les saisons 2 et 3 ainsi que RPM ont tourné beaucoup de scènes de combats au sol inédites. D’ailleurs, pendant longtemps, il était facile de repérer les scènes japonaises des scènes américaines, tant la qualité des bandes utilisées étaient différentes entre le Japon et les Etats-Unis (plus granuleuses, moins colorées). Aujourd’hui, avec un tournage en numérique des deux cotés de l’océan, la différence ne se voit plus.

Seules les scènes avec acteurs sans tenue étaient retournées. Et deux écoles existent: certaines séries reprennent le scénario japonais tel quel ou presque (parfois en tournant les scènes quasi à l’identique comme dans Samurai) et d’autres créent un scénario totalement original n’yant aucun rapport de près ou de loin avec le sentai (par exemple, Dans l’espace se situe plus ou moins dans l’espace parce que les occidentaux aimaient l’espace à l’époque tandis que son équivalent japonais parle de réalités virtuelles, L’autre galaxie suit un voyage spatial pour trouver une planète pouvant faire office de colonie là où Gingaman montre la lutte des créatures ancestrales contre des pirates de l’espace, RPM montre un monde post apocalyptique là où Go Onger voit une lutte contre un empire transdimensionnel voulant polluer le monde).

L’objectif de la production a toujours était de vraiment produire le moins cher possible, ce qui explique plusieurs départs d’acteurs pour des questions salariales, voire quelques uns ayant déclarés plus tard que les conditions de tournage étaient infernales. L’exemple est le tournage du premier film, avec les mêmes acteurs mais dans des décors différents, avec des tenues différentes, qui se faisait en parallèle du tournage de la série, offrant des journées interminables aux acteurs.

Le contrat passé avec Toei assure à Saban l’exclusivité de l’exploitation mondiale des sentais. D’où l’impossibilité de voir les sentais par chez nous, comme c’était le cas avant l’arrivée de Power Rangers. Ce contrat oblige également Saban à adapter tous les sentais. Or, cela va vite poser problème sur la diffusion actuelle se poursuit, un sentai étant maintenant découpé en deux saisons diffusés sur deux ans. Un an de retard en pris chaque année et cela commence déjà à poser des problèmes puisque la guerre légendaires et les rangers hommages seront diffusés pour les 21 ans et non les 20 ans de la série. De plus, les costumes japonais, conservés pour l’adaptation Power Rangers se dégradent très vite, dans les 2 à 3 ans de stockage, les rendant du coup inutilisables. Mais ça, Nickelodeon US s’en moque, le programme fonctionnant correctement mais sans plus, donc la chaine le diffuse n’importe comment, sans promotion. Ainsi, Megaforce a été stoppé depuis le 6 avril et seulement miaoût, il a été annoncé que le premier inédit reviendrait le 7 septembre 2013, soit un jour après sa diffusion en première mondiale sur Canal J. La chaine française enchainant un épisode par jour du lundi au vendredi, contre un par semaine aux Etats-Unis, Megaforce sera terminée en France presque deux mois avant les Etats-Unis … Et il est fort à parier que de nombreux autres pays auront terminés la diffusion avec les USA, comme ce fut le cas avec Super Samurai.

pw-megaforce  rangerheader  the-power-rangers-tv-series151-g

Le phénomène et l’impact de la série :

Le succès fut immédiat pour les Power Rangers aux Etats-Unis. Le public n’avait jamais rien vu de tel et a totalement adhéré au concept. L’impact fut réel mais moindre dans des pays comme la France qu iavait déjà programmé des sentais auparavant. « Ouais, c’est la même chose que Bioman quoi ». Il n’empèche, le jeune public a quand même adhéré et les power rangers sont devenus un produit phare du club dorothée là où les sentais précédents étaient rapidement déprogrammés (et en conséquence doublé partiellement). Le jeune public étant fan, les produits dérivés se sont vendus par cartons entiers. Figurines, tee shirt, montres morphers … On pouvait « vivre » Power Rangers. Mais comme tout phénomène de mode, encore plus ceux des jeunes, l’effet s’est estompé au fur et à mesure que la génération grandissait. Le renouvellement de public n’avait pas vraiment lieu d’où le passage à un renouvellement complet annuel afin de pouvoir accrocher une fois par an un nouveau public qui n’aurait jamais vu la série auparavant.

Et bien sûr, comme tout produit jeunesse japonais de l’époque, il fut accusé de violences trop importantes, un des principaux reproches fait aux Etats-Unis étant la résolution des conflits par le combat, pouvant inciter les jeunes à faire de même en vrai. C’est vrai que jusqu’alors aucune série jeunesse ne réglait les problèmes par le combat. Ce ne fut jamais le cas de Transformers, GI Joe, Les maitres de l’univers et compagnie. Ah oups, on me dit dans l’oreilette que ce n’est pas pareil, c’étaient des productions américaines. Au temps pour moi.

Bref, partout, de la censure eut lieu dans les épisodes et un pays a même banni carrément la franchise dès la saison 2. Plus de Power Rangers en Nouvelle-Zélande entre la saison 2 et la saison 19 « Samurai », alors même que depuis 10 ans, la série était tournée là-bas. En France, on a eu droit aux coupes aléatoires de l’époque, à la hache, les épisodes étant plus ou moins censurés d’une semaine sur l’autre, voire parfois, suivant les besoins des plateaux du Club Dorothée (toutes les séries étaient réduites à moins de 20 minutes, indépendament de leur violence, pour pouvoir en caser un maximum tout en laissant du temps à Jacky, Corbier et compagnie de s’envoyer des tartes à la crême et des seaux d’eau.).
La seule série vraiment lourdement impactée par la censure fut La force du temps. Son problème n’est pas un problème de violence de fond réellement mais surtout dû au contexte de l’époque. La série est arrivée à Noel 2001, soit 4 mois après les attentats du 11 septembre. Du coup, toutes les scènes d’explosion furent supprimées, rendant les combats de robots régulièrement imcompréhensibles. De plus, à partir de cette version, TF1 a encore coupé des scènes et sauté des épisodes jugés trop traumatisants (mais apparament, ce n’était pas traumatisant pour les petits belges qui ont vu ces scènes). Je parle là des scènes où Ransik tirait ses sabres de ses genoux ou les épisodes expliquant son passé et sa mutation.

Mais malgré les baisses d’audience, malgré les censures, les trentenaires d’aujourd’hui gardent encore une affection certaine pour la série qui les a vu grandir, comme l’a démontré le flash mob power rangers à Paris en parallèle de la dernière Japan Expo ou les ventes des jouets « historiques » qui fonctionnent bien. Il est aujourd’hui indéniable que les Power Rangers font partie de la pop culture occidentale.

Mais l’impact ne se limite pas seulement au public. Comme pour les soaps, de nombreux acteurs ont réussi (plus ou moins) à faire carrière en ayant démarrer dans Power Rangers. Amy Jo Johnston reste la plus « connue » avec un rôle conséquent dans la série Flashpoint et de nombreux téléfilms à son actif.
la série L’autre galaxie a également délivré deux acteurs avec Archie Kao (ranger bleu) qui a longtemps été un des laborantins des experts Las Vegas et Cerina Vincent (ranger jaune) qui multiplie les films indépendants après avoir joué toute nue dans le teen movie Sex Academy.
La saison Force du temps a permis à Erin Cahill (rose) d’enchainer les guests dans de nombreuses séries. Pour la force cyclone, à l’inverse, Jorgito Vargas Jr a moins joué après. Emma Lahana (Dino Tonnerre) a multiplié les guests dans les séries avant un rôle récurrent dans Hellcats (la soeur de Savanah) tout Brandon Jay McLaren (SPD rouge) qu’on a vu en récurrent dans Falling Skies et The Killing US. Jungle fury a permis à Anna Hutchinson de décrocher un des rôles principaux de Underbelly puis de Spartacus la guerre des damnés, tandis que Nikolai Nikolaeff s’est illustré cet été dans la série Camp sur NBC.
Enfin, RPM  a permis à Eka Darville (rouge) de briller dans Spartacus blood and sand, sa majesté Alex (saison 2), Terra Nova et la saison prochaine en rôle principal dans The originals. Rose McIver s’est illustrée dans Master of Sex et sera Clochette dans la saison 3 de Once upon a time. Et enfin Adelaide Kane vient de traverser la saison 3 de Teen Wolf et sera le rôle principal de Reign sur The CW cet automne.

power_rangers3   power-rangers-in-space-tv-1-g powerrangersjunglewallpaper1024

Mes tops

Je termine par le meilleur et le pire de Power Rangers. C’est entièrement sujectif et surtout compliqué puisque les premières saisons ont quand même horriblement mal vieillies (le look et les couleurs douteuses du début des années 90 …). Et je peux le faire car j’assume, j’ai vu tous les épisodes et les films.
Tous les tops sont par ordre chronologique de diffusion:

Mon top séries :
– Power Rangers dans l’espace : Les histoires de Andros et Astronema sont intéressantes et le final est un des meilleurs de la série.
– Power Rangers l’autre galaxie : j’aime les cinq rangers (ce qui est rare) et l’évolution de Trakeena est un bijou scénaristique nous amenant à un triple épisode final exceptionnel (bon, il tombe à plat sur la fin mais quand même)
– Power Rangers la force du temps. Ou plutôt Time Force tant la série gagne énormément à être vue non censurée (et donc en vo ou en allemand aussi vu qu’ils l’ont diffusé sans censure eux). Là encore, les rangers sont tous sympas, le vrai chef est le ranger rose et le background des personnages est bon.- Power Rangers RPM : le concept de monde post apocalyptique est excellent. Dommage que les restrictions budgétaires et le changement de producteur est plombée la seconde partie de la saison qui copie/colle une autre saison.
A éviter : Power Rangers Zeo, Power Rangers Operation Overdrive (surtout si vous êtes épileptique).

Mon top rangers :
Rouge : Andros (dans l’espace), Wes (Time force), Scott (RPM)
Rose : Kimberly, Jen (Time Force), Emma (Megaforce)
Bleu : Tori (Force cyclone), Flynn (RPM)
Jaune : Ashley (Turbo, dans l’espace), Maya (L’autre galaxie), Dustin (Force cyclone),  Summer (RPM)
Vert : Tommy, Ziggy (RPM)
Noir : Dillon (RPM)
« 6ème »: Eric (Time Force), Doggie Cruger (SPD), RJ (Jungle fury)

Mon top ennemi:
– Le duo Rita / Zedd : séparés, je ne les aimais, mais en couple dysfonctionnel, ils m’ont fait rire (et je l’assume)
– Astronema (dans l’espace): un destin hautement tragique, une belle rédemption.
– Les psycho rangers (dans l’espace, l’autre galaxie): une bonne idée, mal exploitée, avec une superbe fin.
– Trakeena (L’autre galaxie) : Ma méchante préférée et de très loin. Son évolution de fille à papa à sociopathe est juste splendide (et ça aurait été encore plus énorme avec une bonne actrice)
– Venjix (RPM): n’est pas un méchant exceptionel en lui-même mais sa toute fin est juste géniale.

Le pire de Power Rangers:
Il y en a pas mal à citer mais je retiendrais avant tout Bulk et Skull, cultes certes, mais insupportables dès leur arrivée. Et le neuveu Spike est encore pire avec son rire insupportable. A eux trois, ils arrivent au niveau de stress provoqué par Alpha …
Dans l’insupportable, on a aussi le dernier générique français pondu, celui de jungle fury, c’est une horreur.
Autre gros point noir : l’infantilisation complète de la franchise depuis Samurai. Il faut du drame ou alors jouer sur le second degré à fond. Ce n’est pas une surprise si mes saisons préférées restent celles avec un background plus sombre, que ça soit avec Power Rangers ou les sentais, y compris déjà quand j’étais petit. Et je ne suis pas devenu un sociopathe pour autant. Il faut arrêter de couver les gamins comme c’est fait maintenant.

Voilà, maintenant, on se donne rendez-vous dans 20 ans !
Pour vous replonger dans la franchise, toutes les saisons jusqu’à Operation Overdrive sont disponibles en DVD aux Editions LCJ (vf uniquement). On peut trouver un dvd Best of avec vo et vf dessus. Les saisons Jungle Fury et RPM sont inédites en DVD par chez nous. La saison Samurai sort en deux DVD en septembre et octobre 2013 dans notre beau pays.

Et place au futur avec des images du tournage de Super Megaforce et la guerre légendaire qui voit le retour de plusieurs rangers :

540557_10151570657216687_20251363_n   944252_10151570662161687_1547993646_n 996807_10151570638726687_916470707_n


Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

2 commentaires pour “Power Rangers, 20 ans déjà !”

  1. tao dit :

    Je ne savais pas du tout que les scèns d’action provenait de la série japonaise. C’est assez hallucinant comme façon de faire, mais en même temps assez malin quand on y pense. Je n’ai jamais été fan de Power rangers, par contre j’avais adoré X-or et surtout le premier Bioman avec la mort culte de force Jaune qui fut un vrai traumatisme pour moi à l’époque.

  2. Nico Speedu dit :

    oui bah là, pour Bioman, toutes les scènes provenaient du Japon :d

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
[Podcast] Minipod : Green Lantern, la série animée

Bonjour à toutes et à tous ! Cette semaine nous vous parlons animé ! En effet, Nico et Delphine reviennent...

Fermer