Doctor Who – Episode 7.10

Journey to the center of the Tardis

Saison 7, Episode 10
Diffusion vo: BBC 1 – 27 avril 2013

Le Tardis croise la route d’un cargo chargé de récupérer des débris spatiaux. A la suite d’une méprise de cet équipage, le Tardis se retrouve en danger d’extinction avec Clara coincée à son bord …

Les points fixes dans le temps ne peuvent pas être réécrits, sauf quand ça arrange Moffat. Oui, ce qu’on pensait être une constante universelle ne fait pas le poids face aux besoins d’un scénariste. Mais il y a une chose qui une vraie constante dans ce début de nouvelle équipe doctoresque, c’est qu’il manque toujours le petit truc pour que je puisse vraiment m’enthousiasmer face aux aventures de Marcel et Clara. Oui, j’ai décidé que le docteur a pour nom Marcel et puis c’est tout. Pourquoi pas après tout ? De toute façon, ce n’est pas comme si on l’apprendra un jour … Et si ils osent le faire un jour, on pourra applaudir ce magnifique bond du docteur par dessus le joli requin.

Donc cet épisode révèle à Clara le vrai nom du docteur, un nom écrit au milieu d’un bouquin tellement gros qu’il ferait passer l’intégrale de Game of Throne pour une brochure publicitaire. Et paf, elle l’ouvre à la bonne page ou presque. Respect Clara. Malheureusement, très vite, le syndrôme smallville frappe la série qui reboote le tout à la fin. Mouais. Super. Bon, je suis sûr que certains vont trouver une phrase qui va faire dire que l’info n’est peut-être pas complétement perdue mais bon, voilà quoi, j’ai l’impression d’avoir vu Lois Lane se cogner la tête parce qu’elle avait découvert que Clark était le red and blue blur. Et au moins, Smallville en jouait de cette facilité scénaristique. C’était même devenue parfois une reccurring joke (oui, parfois et reccurring ensemble, j’ose l’association). Là, c’est du sérieux et non, on ne peut plus sortir cette excuse en 2013. C’est juste pourri.

Bref, avant ce reboot, on avait quand même une histoire qui partait plutôt bien avec cette recherche de Clara dans le Tardis imprévisible. Sauf que ça s’éternise beaucoup beaucoup trop. C’est sympa sur 20 minutes mais sur 40, c’est lassant. Dommage parce que rien n’arrive vraiment à relancer la machine, malgré la réunion entre Marcel et Clara et leurs péripéties face aux futurs zombifiés dans un rendu réalisation flou pour éviter de trop voir les maquillages limites. Mouais, mouais. Ca aurait pu mais non. Voilà, on touche bien à un exemple du truc qui manque pour que je m’enthousiasme complétement. La pression, la tension, l’aventure ne parviennent jamais à véritablement décoller. Dommage.

Après, il reste le fan service à faire se toucher les otakus geeks du docteur avec les « révélations » sur l’intérieur du Tardis, sauf que moi, je m’en contrefous un peu beaucoup. Je ne suis absolument pas le téléspectateur qui va faire attention au moindre détail en arrière plan faisant référence à un petit élément entreaperçu 4 secondes dans un épisode sous le 4ème docteur.

Bref, 6.5/10

Sans être mauvais, l’épisode traine un peu longueur, ne parvenant jamais à décoller véritablement etm e faire m’enthousiasmer pour cette aventure intérieure.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
The vampire diaries – Episode 4.20

The originals Saison 4, Episode 20 sur 23 Diffusion vo: The CW - 25 avril 2013 Klaus prend la direction...

Fermer