Once upon a time – Episode 2.10

The cricket game

Saison 2, Episode 10 sur 22
Diffusion vo: ABC – 6 janvier 2013

Regina tente de renouer des liens avec Henry mais ce n’est pas évident avec la méfiance des habitants et surtout, le fait qu’elle se retrouve accusée de meurtre …

Cet épisode de reprise souffre de deux gros défauts. Le premier est tout simplement l’histoire qui perd énormément en impact parce qu’on sait que Cora est là et donc qu’elle est derrière toute l’histoire du meurtre. Il aurait été bien plus efficace qu’on se passe du ridicule cliffhanger du bateau arrivant au port et de l’intro de cet épisode. L’histoire aurait gagné en force parce qu’on se serait alors demandé durant tout l’épisode si Regina était vraiment la coupable ou non. Et à la fin de cet épisode, après qu’on se soit tous rendu à l’évidence comme Emma, se disant que Regina est coupable, paf, on découvrait que Cora et Hook étaient déjà à Storybrooke. L’impact de l’histoire aurait été nettement meilleur avec ce coté « on vous a bien eu téléspectateurs ! »

Là, perso, j’ai été gêné durant tout l’épisode par cette connaissance que Cora est là et donc derrière toute l’histoire. A cause de cela, je n’ai pas pu rentrer pleinement dans l’épisode et me demander si Regina pouvait être coupable ou non. Il faut alors juste se contenter de suivre sa déchéance et là, c’est plutôt bien rendu. La voir faire des efforts, prendre sur elle, montrer qu’elle a effectivement bien changé et voir que personne ne veut l’admettre et lui donner une seconde chance est plutôt bon, surtout avec l’aide du flashback qui souligne bien la chose.

Regina a déjà eu plusieurs chances. Les habitants de Storybrooke lui ont laissé plusieurs opportunités de se racheter, sans jamais la saisir. Pourquoi cela changerait maintenant ? En tout cas, pour une fois, je suis bien rentré dans ce flashback même si certains éléments m’ont fait tiquer (tous les gentils autour de la table ronde qui décident de tuer sans procès, c’est quand même limite pour des gentils). Il faut aussi dire que globalement, Lana Parilla rend une très bonne performance dans son rôle, alternant parfaitement ses différents états d’âme, dans le présent comme dans le passé, ce qui permet de bien montrer que oui, elle a bel et bien changé dans le présent.

Le second problème de cet épisode est la charactérisation des personnages. Comme je l’ai dis juste au dessus, voir les « gentils » se comporter comme des enfoirés, ça me bloque quand même pas mal (que ça soit la condamnation à mort sans procès dans le passé ou le rejet violent dans le présent). De même, on a passé tellement peu de temps dans le temps présent que c’est difficile d’accrocher vraiment aux personnages. Le psy Cricket meurt ? M’en fout. Ah non, il n’est pas mort. M’en fous aussi. On n’a pas eu le temps de s’attacher à eux ce qui fait qu’on peine à s’intéresser vraiment à leur sort. Et leurs reproches sont aussi abusés parfois. C’est bien gentil de reprocher à Emma de ne pas savoir être une vraie mère. Ok. Soit. Mais quand aurait-elle bien pu avoir le temps d’apprendre à être la mère d’Henry ? En saison 1, elle a interdiction de s’approcher de lui par Regina les 3/4 du temps et là, elle vient de passer 8 épisodes sur 10 dans un autre monde !

Sinon, pour conclure, vous savez ce que je me suis dis à la fin de l’épisode ? Henry est quand même vachement dans la merde: sa mère adoptive est une psychopate réformée accusée de meurtre, sa grand-mère adoptive est une psychopate tout court, sa mère biologique est à la masse, il n’a pas de père, il mate ses grands parents faire l’amour et la cerise sur le gateau, il n’a même plus de psy pour en parler et éviter de tourner maboul. Pauvre Henry. Il ne faudra pas s’étonner si plus tard, un jour, il décide d’aller tuer tout le monde au lycée …

Bref, 7/10

L’histoire en elle-même est bonne et intéressante en plus d’être portée par un flashback pertinant et une bonne composition de Lana Parilla. Mais tout l’impact que l’épisode devrait avoir est anéanti par le défaut inhérant au très large casting (on n’est pas attaché aux trois quarts parce qu’ils n’ont pas eu de temps de développement) et à la structure même du cliffhanger de mi saison qui pourrit le suspens de l’histoire en révélant trop tôt la présence de Cora. Dommage.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Once upon a time – Episode 2.10”

  1. MaidaVale dit :

    Henry peut également finir dans une TV réalité

    Pour revenir au sujet, j’ai été plutôt déçue par cet épisode de retour, même si j’ai été touchée par le sort réservé à Régina. Je n’apprécie pas du tout le comportement des habitants de Storybrook, j’étais satisfaite de voir mourir Jimmy (Cora est méchante alors pourquoi cet état d’âme?).
    De plus, Gold n’est jamais allé chez le psy, que va-t-il donc apporter à Hook?
    Je n’apprécie pas non plus comment Emma s’impose face à Régina, à ce que je sache, c’est bien The Evil Queen qui a élevé le fils qu’elle a abandonné, et je ne me souviens pas qu’elle n’ait pas assuré dans son rôle de mère…

    Bref, j’attends la suite au tournant car pour le moment, je ne vois pas où on veut en venir

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Podcast: Seriespod 90 (3.16) : Dominique nique nique ….

Bonjour, bonsoir à toutes et à tous. On est de retour après quelques vacances bien remplies et on est toujours...

Fermer