Camping Paradis – Episode 10 (2.03) Doc Love au camping

Doc Love au camping

Saison 2, Episode 3 sur 6
Première diffusion vof : TF1 – 1er novembre 2010

Le camping Paradis acceuille pour trois jours la célèbre émission radio de conseils amoureux du Doc Love. Dans le même temps, un étudiant doit avouer la vérité sur ses résultats à ses parents …

Nouvelle aventure pour ce brave Tom qui a moultes problèmes de coeurs à gérer dans cet épisode et il y parvient très bien, tout le monde trouvant une conclusion heureuse au terme des 1h30 de l’épisode. Comme à chaque fois vous me direz, mais c’est normal, c’est le format qui veut cela. C’était pareil avec la croisière s’amuse, et ça n’a gêné personne. C’est pareil avec tous les cop shows façon experts où le méchant est toujours coincé ou puni (sauf exceptions ultra rares). De toute façon, on ne vient pas non plus au camping Paradis pour subir un drame. C’est le soleil, ce sont les vacances, c’est la fête.

Et coté scénario, on retrouve des intrigues légères mais surtout, qui sont extrêmement prévisibles dès le départ. Par exemple, en gros, dès le début j’ai senti que Juliette filait les réponses au doc et qu’ils étaient amoureux l’un de l’autre. Enfin, pour être exact, la première scène de Juliette avec Amandine étaittellement bizarre dans le jeu et la réalisation que j’ai cru que Juliet était amoureuse de son amie. Mais je me suis vite dit que ce n’était pas possible, pas dans une fiction si formatée pour le public de TF1.

Mais malgré cette prévisibilité dans toutes les intrigues (on se doute dès le départ que l’étudiant a foiré ses examens), le tout s’enchaine bien parce que le rythme de révélation est bon. On apprend quand il faut ce dont on se doutait. A aucun moment, on se dit « bon, ils vont enfin comprendre que / Il va enfin dire que … ». Cela offre un ensemble bien fluide à l’épisode qui se suit sans problème.

L’autre bon point est également la mise en retrait de André et Xavier. Ils sont sympas mais suivant les épisodes, ils peuvent être bien lourds. Là, on a juste André qui déconne un poil avec la sono et ça suffit. Par contre, malheureusement, Rosy et Amandine n’ont pas droit à plus de temps d’antenne et de développements. Dommage, surtout pour Amandine qui avait une occasion d’être autre chose qu’une figurante avec la présence de son amie au camping.

On n’a pas non plus d’avancée du coté de Tom qui se contente d’être pris entre deux feux dans chaque histoire. Mais il le fait bien, prodigue de bons conseils, reste toujours à la bonne distance dans sa gestion des « crises ».

En fait, seul M. Parisot a droit a du développement et c’est assez agréable de la voir essayer de s’ouvrir aux autres et d’être plus « sympa ». Bon, ça reste léger mais c’est agréable et il souligne bien un bon point de l’épisode: toutes les intrigues s’imbriquent bien avec celle de l’émission de radio (hormis l’étudiant). Les intrigues se mélangent agréablement et ne sont pas compartimentées chacune dans leur coin.

L’épisode se révèle donc au final archi classique et sans évolution notable. Mais il fait l’ensemble de belle façon, avec un bon rythme, de bons acteurs et surtout d’excellentes petites situations bien trouvées comme les imitations de l’étudiant, le quiproquo avec le beau père de Tom, Tom en gypsy king à la gueule de bois ou encore l’inévitable réfèrence à Joséphine ange gardien. Du bon travail pour une heure trente qui fait plaisir à voir.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Podcast: Minipod: Dexter saison 7

Bonjour, bonsoir et bienvenue pour votre dernier Minipod. En effet, vous allez vite être enrobé de plastique pour recevoir un...

Fermer