Mon top 10 des grands classiques Disney récents – Explications et #10 et #09

La période des fêtes est propice aux Dessins Animés et quoi de mieux que de se tourner vers la référence des dessins animés grand public, Disney ? Disney a produit de nombreux films mais il n’y a à ce jour que 52 films considérés comme « les grands classiques d’animation » Disney. Ils sont compris entre Blanche Neige et Les mondes de Ralph. Il faut exclure de cette liste tous les films avec prise de vue réelle (Mary Poppins, …), toutes les « suites » (Tarzan 2, la petite sirène 2, Cendrillon 2 …) ainsi que tous les Pixars (Toy Story, Rebelle, Cars …) et autres coproductions.

On peut retrouver 4 grandes périodes. La premières qui s’étale jusqu’aux années 70 est marqué par les films de princesse ou faisant appel à l’imaginaire et aux rêves. Les années 70 et 80 s’attarderont plus sur les animaux avant la période considérée comme l’âge d’or de Disney à partir de La petite sirène (1989) et traversant toutes les années 90. Et il y a enfin les années 2000 où le genre effectue une mutation, cherchant son style entre animation classique et 3D et entre animaux et princesses.

Par goût personnel et plus grande maitrise, l’ensemble de mon top va concerner la période que l’on peut considérer comme l’âge d’or de Disney. Ce sont simplement mes films préférés. Attention, je ne dis pas que les films d’avant ne valent rien, au contraire, ils restent d’excellents divertissements mais ils ne me paraissent pas aussi aboutis. Par exemple, Alice au pays des merveilles et Le livre de la jungle sont deux films extrêmement plaisants à voir ou revoir mais leur structure narrative accuse son âge, se contentant d’enchainer des scenettes de présentation de personnages durant 5 ou 10 avant de passer à un autre personnage, l’ensemble ne se retrouvant que lors du dernier acte. D’autres films ont une structure narrative plus aboutie mais les films accusent le poids de l’âge, et notamment une vision de la femme complétement dépassée aujourd’hui, des films où la princesse n’a qu’un seul rêve dans la vie: éposuer un prince pour glander grave. D’autres films ont plus de mal à passer avec un regard d’adulte comme Peter Pan où l’héros passe quand même pour un kidnappeur pervers ou encore Alice. Cette pauvre Alice, avec les rêves qu’elle fait dans son adolescence, est destinée à devenir une sociopathe qui va tuer des gens en masse une fois adulte.

Voilà pourquoi je reste avant tout concentré sur les années 90, tout en vous rappelant que tous les classiques Disney restent d’excellents divertissements plus ou moins aboutis.

#10: Atlantide, l’empire perdu (2001 – 41ème classique, réal: Gary Trousdale, Kirk Wise)
#9: La planète au trésor ( 2003 – 43ème classique, réal: Ron Clements, John Musker)

Ces deux films entament la quatrième ère des grands classiques, celle où Disney se cherche. Le renouvellement était inéluctable et la compagnie cherche à se diversifier et tape donc dans un nouveau genre, la science fiction. Et cela pose un très gros problème: indépendamment de la qualité de ces deux films, ce ne sont pas des Disney. Ils leur manquent cette touche magique et féérique propre aux plus grandes réussites du studio.

Pourtant, ces deux films restent de bons films de SF, très plaisants à suivre quand on aime le genre, même si ceux-ci restent très basiques coté scénario. Atlantide se contente de copier/coller l’animé Nadia le secret de l’eau bleu en simplifiant tout développement des personnage au maximum, la durée étant une limite problématique. Du coup, on se retrouve avec le schéma hyper classique de l’envahisseur dont l’un des membres tombe amoureux et épouse la cause des envahis. C’est un scénario vieux comme le monde, qu’on retrouvera en encore plus simplifié par la suite dans le navet Avatar de James Cameron (oui, navet, je le dis haut et fort, ce n’est qu’une simple pub de 2h pour sa technologie 3D avec un scénario qui tient sur un post it et qu’un gamin de 6 ans aurait pu écrire). C’est dommage parce qu’on retrouve au scénario, entre autres, Joss Whedon, doué pour écrire des personnages forts et que Disney avait prouvé qu’ils pouvaient faire bien mieux avec ce type d’histoire (cf Pocahontas)

De son coté, la planète au trésor est une transposition du classique l’ile au trésor mais dans un domaine spatial. Là encore, le scénario reste très limite avec un jeune qui rêve d’aventures, aventures qui vont lui permettre de se révèler complétement. C’est un schéma classique de shonen mais qui se heurte là aussi au problème du temps du film. Une série aurait été bien plus pertinante et aurait permis de mieux développer de nombreux aspects intéressants et surtout tout le casting dont le développement est quasi inexistant hormis pour le héros et son mentor / ennemi. Et encore, eux deux restent dans le cadre d’archétypes tellement usités …

J’ai l’impression de n’avoir dit que du mal sur ces deux films. Et pourtant, il reste deux bons films divertissement, dans un genre sous représenté chez Disney. Même si le scénario reste trop classique dans les deux cas, ne surprenant jamais le spectateur, ne jouant jamais avec les codes des stéréotypes, on parvient tout de même à s’attacher aux deux héros et on prend plaisir à voir évoluer Milo et Jim. De plus, le déroulement de ces deux films est complet, avec un début, un milieu et une fin ouverte (on sent que Disney voulait en tirer des séries – On retrouvera d’ailleurs les trois premiers épisodes de la série annulée d’Atlantide dans Atlantide 2 les énigmes d’Atlantide) et un enchainement logique et rythmé des évènements. Ces deux films remplissent ainsi le minimum de ce qu’on peut attendre d’un film Disney, d’où leur position en fin de classement.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Mon top 10 des grands classiques Disney récents – Explications et #10 et #09”

  1. Anne g dit :

    Le meilleur disney est et restera : Fanstasia sortie en 1940,ce film est un pur chef d’oeuvre. La musique et les images, voila du SPECTALE.
    J’ai vu ce film au cinema quand j’avais 12 ans grace a ma prof d’arts plastiques. Je n’ai jamais pu l’oublié ce film.

    Je me rappelle d’avoir vu les dessins animés cités mais je ne les pas trouvé mémorables.

    Je pense que disney été au creux de la vague dans les années 90 malgré quelques bon films. Mais avec pixar dans les années 00 que disney a comencé a etre audacieux et a me reconqurir en tant que fan surtout avec le monde de némo qui est un de mes films préferés.

    Je trouve ta chronique sur les dessins amimés interresant malgré le peu d’estime qu’on leur accorde, ils ont bercés notre enfance. Et de plus 70% des dessins animes sont bien meilleurs que les bouses du cinéma  »classique ».

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Podcast: Minipod : The Walking Dead – Saison 3, partie 1

Bonjour, bonsoir, et bon appétit puisque les zombies viennent vous dévorer avec ce Minipod spécialement consacré à The Walking Dead....

Fermer