Fringe – Episode 5.09

Black Blotter

Saison 5, Episode 9 sur 13
Diffusion vo: FOX – 14 décembre 2012

Walter est en plein trip d’acide alors que Peter et Olivia partent à la recherche de l’origine du signal que la radio s’est mis à émettre …

Je vais probablement aller à contrecourant des avis dans leur majorité mais je n’ai pas aimé cet épisode que j’ai trouvé bien chiant. Pourquoi ? Parce que !

Plus sérieusement, je ne reviendrais pas sur John Noble et sa prestation, impécable et parfaite comme d’habitude. Je préfère vous expliquer ce que je n’ai pas aimé .

Je ne reviendrais pas non plus sur le fait que les scénaristes ont oublié ce qu’a fait Peter les derniers jours. Il est frais comme un gardon, sans séquelle et quasi sans la moindre référence à ses actions (juste un « ça va ? » et deux scènes où Peter semble avoir froid). Ca me laisse la désagréable impression que la transformation n’était qu’une parenthèse pour meubler en attendant la suite. Dommage.

Par contre, je veux bien revenir sur les hallucinations. Elles étaient cools, elles étaient sympas mais elles étaient beaucoup trop longues. A la fin de l’épisode, il est encore en plein trip. C’est un poil chiant surtout que tout le trip se résume à Walter faisant sa Elena Gilbert de Vampire Diaries, c’est à dire qu’il chougne parce qu’il va peut-être redevenir tout méchant et qu’il ne veut pas. C’est un poil gonflant. On l’avait bien saisi lors des 4 épisodes précédents. Il y avait bien mieux à faire à mon avis pour illustrer sa déchirure intérieure. Finalement, la seule différence avec Elena, c’est que John Noble est doué et m’a fait supporter cet état dépressif là où Nina Dobrev me donne juste envie de lui coller des baffes.

Pendant ce temps, le couple on va bien, tout va bien part en ballade en forêt afin de trouver l’origine du signal et donc Donald et le gamin observateur. Et c’est horriblement mou, même avec la petite scène d’action du port. D’ailleurs, on peut zigouiller 5 ou 6 fidèles des observateurs sans problème ? Personne ne s’inquiète qu’ils ne rentrent pas de leur tournée ?

Tout ça nous conduit au petit gamin observateur qui n’est finalement qu’une pièce de plus du puzzle. Il ne change pas vraiment du super méga aimant dans son utilité pour l’instant. Le seul point intriguant restant qu’il se souvient d’Olivia dans une timeline différente. Super. A part si sa capacité à percevoir des timelines différentes est exploitée dans le plan de Walter, ça servira à quoi de balancer cette info ? En plus, j’ai trouvé un peu moyen le fait que Olivia est tout contente d’avoir un enfant de substitution à Olivia. Elle fait de plus en plus illuminée entre ça et la semaine dernière avec le truc que Etta est toujours parmi eux à les protéger et tout ça. Faudrait penser à consulter un psy avant qu’il soit trop tard. Ca commence comme ça et ça finit en tuerie de masse …

Bref, 4/10

J’ai trouvé cet épisode long, poussif et à l’intérêt plus que douteux pour le moment. Il ne reste que 4 épisodes et la montée en tension n’est toujours pas là. Il faudrait peut-être commencer à mettre des vrais enjeux dans cette saison avant qu’il ne soit trop tard ou que tout soit expédié à la vitesse de la lumière dans l’avant dernier épisode vu que je sens bien le dernier comme étant un épisode « épilogue » où il ne se passe rien et tout le monde s’aime et galope dans un parc en faisant joujou avec des fleurs de pissenlit.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Homeland – Episode 2.12 – Season finale

The choice Saison 2, Episode 12 sur 12 Diffusion vo: Showtime - 16 décembre 2012 Carrie et Brody pensent enfin...

Fermer