Homeland – Episode 2.12 – Season finale

vlcsnap-2012-12-17-20h46m01s204

The choice

Saison 2, Episode 12 sur 12
Diffusion vo: Showtime – 16 décembre 2012

Carrie et Brody pensent enfin être tranquilles mais c’est sans compter sur Quinn qui les observe et un évènement inattendu qui va bouleverser de nombreuses vies …

Et voilà, c’est terminé pour cette saison 2 qui a bien agonisée sur sa fin, mais qui délivre le cliffhanger de la mort qui donne envie de revenir. Ils sont quand même sadiques ces scénaristes avec moi. Le problème de cette seconde saison est le même qu’en saison 1: les scénaristes ont écrit le début de saison puis vers le milieu, ils sont partis en impro totale. La preuve se voit avec les épisodes qui enchainent les twists over the top et les grosses facilités scénaristiques. Mais la preuve se lit aussi puisque les scénaristes font des interviews et c’est une grosse erreur. Dire qu’ils n’ont aucune idée de où ils vont n’aide vraiment pas. Il suffit de voir le gros twist explosif de ce final. Ils ne savent absolument pas à l’heure actuelle où j’écris ce qu’ils vont en faire l’an prochain. C’est quand même horrible. Ils n’ont pas non plus la moindre idée de qui est la taupe, sauf qu’ils insistent pour dire que ce n’est pas Saul (et les showrunners de Lost insistaient pour dire que ce n’était pas le purgatoire …) et ils avouent aussi changer en cours de route les intrigues, style Dana et la voiture.. Je ne comprends absolument pas leur façon de procéder. Sur 24, avec le rythme de production d’un network, cela pouvait se comprendre les secondes parties de saison n’importe quoi (et encore, même avec un an de répit dû à la grêve des scénaristes, ils n’ont pas été fichus de pondre plus de 10 épisodes d’avance) mais là, sur le cable, avec beaucoup plus de temps pour préparer lesi ntrigues, ils n’ont aucune excuse. Ce sont juste de gros feignants qui s’y prennent au dernier moment et on verra après ce qu’on peut improviser dessus. Je sens qu’on aura donc une saison 3 bien fichue sur ses 6/7 premiers épisodes puis du grand n’importe quoi après.

Mais pour en revenir à ce final, qu’en retenir ? Pas grand chose si ce n’est que ça ne sert à rien de faire un épisode d’une durée de 1h05 quand on n’a pas la matière pour le remplir. Les 20 premières minutes sont bien trop longues. Le tout aurait pu tenir en moins de 10 minutes. Mais bon, il y a quand même des moments funs dedans, genre ce pervers d’obsédé de Peter Quinn qui mate les amoureux au téléscope avant d’avoir droit à une scène extrêmement bizarre avec David Estes en marcel. La mise en scène était vraiment trop chelou.

D’ailleurs, le marcel fait vraiment de l’effet puisque Quinn n’est pas le seul perturbé par le marcel. Dana l’est également. Voir son père ne marcel déclenche l’addition 2+2 dans sa tête et elle capte enfin que son père est un gros enfoiré de terroriste qui passe son temps à mentir plus ou moins à sa famille. Et donc, en toute logique, elle le croit totalement là, allant jusqu’à le protéger lors que les men in black débarquent. Le mec qu’elle a tout fait pour foutre à la porte la semaine dernière allant presque jusqu’à l’accuser de percer les bouteilles de lait.

Les bouteilles de lait sont aussi une belle petite obsession des scénaristes puisque Saul en consomme à son tour lors de sa « détention ». J’attends une scène en saison 3 où Brody boit salement du lait en marcel, le tout filmé au ralenti avec une musique de porno par dessus. Ca le ferait grave. Les produits laitiers sont nos amis pour la vie ;)

Arrive ensuite le meilleur moment de ce final avec l’explosion aux funérailles de Walden. Une superbe scène qu’on ne voit venir que 10 secondes avant quand Brody demande qui a bien pu déplacer sa voiture. Et là, les grosses ficelles entrent en action puisque c’est juste impossible d’avoir pu déplacer comme ça une voiture, l’approcher si près d’une salle remplie d’officiels. La sécurité foutait quoi au juste ? Bon, je veux bien que la voiture était un peu camouflée en étant grise au milieu d’un décor gris surplombé d’un ciel gris mais quand même …

La série se termine alors ensuite sur la mise en place de la fuite de Brody, aidée par une Carrie convaincu par le mec qui l’emmène au septième ciel. Bonjour l’objectivité. Même si nous on sait qu’il est innocent (et encore avec ces scénaristes sortis de la ligue d’improvisation …), Carrie est convaincue un peu trop vite à mon goût et surtout, cela prépare un remake de la saison 2: Carrie seule contre tous, avant que les autres se rendre compte qu’elle a encore une fois raison, vu qu’elle a toujours raison.
Enfin, elle ne sera peut-être pas seule. Maxx m’a soufflé une idée formidable: Carrie en tandem avec Dana pour prouver l’innocence de Brody. Les gros zyeux associés à la moue boudeuse, ça fera des étincelles. Je veux trop voir ça.

Reste plus qu’à théoriser sur la suite. Et je ne sais même pas pourquoi je devrais le faire, je ne veux pas donner des idées à ces feignasses de scénaristes de Homeland. Mais bon, allons-y.
- Peter Quinn est le coupable. Motif: faire plonger Brody pour ensuite aller consoler Carrie et enfin la pécho.
- Dana a tout orchestrée. C’est elle le grand cerveau des terroristes depuis le début.
- Chris a tout manigancé. Vu comment il va dormir tranquillos après avoir appris que son père est un terroriste, c’est plausible. Il s’est endormi satisfait vu que son plan se déroule sans accroc.
- Mike est le coupable. Même si Brody lui a donné l’autorisation de culbuter sa femme, il a préféré s’assurer qu’il ne puisse pas changer d’avis et revenir.
- Saul est le coupable. Il ne veut pas de Brody en « beau-fils » (il considère Carrie un peu comme sa fille)  et il en avait marre d’attendre pour être promu. D’une pierre, deux coups.
- Abu Nazir est toujours vivant et ricane de son plan dans une grotte. Oui, je veux toujours que le Abu mort soit un sosie ou un clone.
- Carrie est la coupable et sa double personnalité sociopathe inconnue jusqu’alors se gausse actuellement.
- La veste est derrière tout ça. Elle s’est vengée de ne pas avoir été explosée par Brody en saison 1.

Bref, 5/10

Un final beaucoup trop long qui ne vaut que par le twist improvisé mais inspiré de l’explosion. Ce rebondissement a le mérite de remettre la série sur de bons rails, ceux où on peut soupçonner tout le monde. Homeland fonctionne mieux avec un ennemi inconnu qu’un ennemi clairement identifié et rasé de près. Il ne faut plus qu’une seule chose: que les scénaristes planifient leur putain de courte saison de 12 épisodes avant et ainsi éviter les improvisations n’importe nawak.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Homeland – Episode 2.12 – Season finale”

Laissez un commentaire


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/analysesv/www/wp-content/plugins/smilies-themer-toolbar/smilies-themer-toolbar.php on line 450

Lire les articles précédents :
vlcsnap-2012-12-14-17h02m26s24
The vampire diaries – Episode 4.09

Come, all ye faithful Saison 4, Episode 9 sur 22 Diffusion vo: The CW - 13 décembre 2012 Elena et...

Fermer