Fringe – Episode 5.08

The human kind

Saison 5, Episode 8 sur 13
Diffusion vo: FOX – 7 décembre 2012

Alors que Peter fait ce qu’il faut pour ramener Windmark sur la bonne voie, Olivia part en quête d’un aimant géant au fin fond de la campagne …

L’amour sauve le monde. C’est un peu la maxime de la série mais bien souvent, l’exécution est trop dégoulinante de rose bonbon pour être supportable. Et là, même si Anna Torv réussit à faire passer la pillule au début de son long speech sur les sentiments et Etta qui est dans leurs coeurs, la fin est juste toute pourrie. La balle multitache sert encore une fois puisqu’elle est, en plus de l’origine de l’évasion d’Olivia dans cet épisode, le déclencheur qui va faire renoncer Peter à ses super pouvoirs. Mais bien sûr …

Comme je l’ai rappelé, l’amour est la clé de Fringe. Il faut faire avec. Je ne suis pas fan de ce principe mais si l’exécution est bonne, pourquoi pas ? Sauf que là, non. On’avait des bons sentiments, ça ne marchait pas donc zou, on en rajoute une grosse couche. Et là, j’ai envie de me demander si l’amour c’est comme la culture et la confiture ? plus on l’étale, moins on en a ?

J’aurais aimé que la série prenne plus de risques et que Peter fasse le choix de ne pas revenir, tenter le coup d’attendre le lendemain quitte à ce qu’il soit trop tard pour lui. Peut-être que les prochains épisodes exploreront quand même des conséquences mentales mais j’en doute quand même un peu. L’amour guérit tout et sauve tout. Là, j’ai peur que le grand affrontement final contre Windmark se résume à Olivia qui le prend dans les bras et qu’il se mette à pleurer avant de tout rectifier parce qu’en fait, c’est leur petit petit petit fils. Ca aura quand même moins la classe que le combat entre lui et Peter que nous délivre cet épisode. C’était vraiment bon, très sympa, surtout avec le coté jeu du chat et de la souris entre les deux, à savoir qui manipule qui en fait. J’aurais aimé que la série continue un peu ce jeu-là entre les deux, au moins sur un autre épisode encore. C’était fun et rythmé à suivre.

Bien plus en tout cas que Olivia, sa voyante extra lucide et son aimant géant. Il y avait sûrement un moyen moins chiant de faire comprendre à Olivia que l’amour d’Etta était toujours avec elle et tout ça. Il aurait au moins fallu que les deux kidnappeurs présentent un intérêt et ne se balladent pas avec des pancartes « personnage quelconque prêt à mourir 1 » et « personnage quelconque prêt à mourir 2 ». Ah et qu’aussi, Olivia ne soit pas la fille cachée de MacGyver et Barracuda.

Bref, 6.5/10

Du bon potentiel du coté de Peter, gaché par une surcouche trop épaisse de sentiments rose bonbon, surcouche qui aurait pu passer si elle avait été mieux amenée. Il y avait mieux à faire avec Olivia pour lui faire prendre conscience que Etta était toujours parmi eux, dans leurs coeurs.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Nikita – Episode 3.06

Sideswipe Saison 3, Episode 6 sur 22 Diffusion vo: 7 décembre 2012 Nikita est sur la trace d'un dirty thirty,...

Fermer