Hart of Dixie – Episode 2.08

Achy breaky hearts

Saison 2, Episode 8 sur 22
Diffusion vo: The CW – 27 novembre 2012

George et Wade partent dans les bois avec des enfants, Lemon et Zoe s’associent pour soulager la peine possible de Lavon …

Je ne vais pas y aller par 4 chemins, je hais cet épisode. Pourquoi ? Parce que les scénaristes ont cru intéressants de tout faire pour retenir celle dont on ne doit pas prononcer le nom et en prime, ils entamment la rupture Wade / Zoé. Grrrr ! Je vais finir par arrêter Hart of Dixie si ça continue comme ça !

Commençons parl e plus douloureux: Celle dont on ne doit pas prononcer le nom. On vient la recruter pour partir loin, très loin. Et ça arrange tout le monde. Zoé n’aura plus une fausse copine pas crédible du tout, Lemon aura Lavon et le téléspectateur aura le sourire, encore plus si elle ne monte pas dans le bus mais si elle passe sous le bus (parce que si elle monte dans le bus, elle peut revenir alors que si elle passe sous le bus, on est à priori tranquille et si elle revient, c’est en zombie et ça sera toujours mieux ainsi que maintenant). Mais non, soudainement, Lemon se snet le sens du sacrifice préférant le bonheur bidon de Lavon au sien. Et pour y parvenir, association avec Zoé … Bah voyons … Et la marmotte met le chocolat dans le papier d’alu aussi …
C’est totalement débile et le résultat est chiant. Dégage machin ! Personne ne veut de toi à part un recruteur super huppé qui veut t’emmener loin ! Suis-le et fous nous la paix ! Le personnage n’apporte rien, est chiant et niveau alchimie de Truc et Lavon, on frôle le néant total. Je pense qu’il y a plus d’alchimie entre une moule morte en Amérique et un hérisson écrasé en Australie, c’est dire …

L’autre problème vient de Zoé qui est toute tristoune que George ne la calcule plus. Mais pourquoi ? Purée, personne n’a jamais cru un instant en cette possibilité de couple ! Même la moitié de la scénaristes de la série n’y croit tellement c’est souvent mal écrit, comme ici. Sérieusement, la possibilité qu’elle s’occupe avec Wade en attendant George n’était quasiment jamais évoquée et le couple Wade / Zoé fonctionnait bien avec un démarrage sexuel only avant de tourner vers une vraie relation sans se l’avouer. Ca fonctionnait bien. J’aimais bien les voir progresser lentement l’un vers l’autre au travers de petits touches comme Zoé demandant à ce que leur plan cul soit monogame ou le coup des biscuits de Wade (les vrais blancs et noirs, pas ses abdos en chocolat !).

En fait, je crois que le problème des scénaristes, c’est qu’ils n’ont aucune idée de quoi faire comme intrigue et donc, ils se rabattent par défaut sur les triangles amoureux. Sauf qu’ils n’ont pas vraiment raison d’être dans cette série la plupart du temps. Autant celui de Lavon peut se comprendre, autant celui de Zoé n’existe tout simplement pas. Il est juste forcé par les scénaristes pour occuper trois personnages qui ont pourtant du matériel pour avori d’autres histoires. George est avocat et cela avait offert des histoires sympas en saison 1. Zoé est médecin, il serait bon qu’elle s’en rappelle et Wade a eu son projet d’ouverture de bar totalement oublié depuis le début de saison. Il y a matière à offrir autre chose aux personnages que leur simple vie sentimentale.

A coté de ça, Brick a une intrigue sentimentale mignonette mais sans plus et les scouts sont sous utilisés, servant que de prétexte à amener les révélations sentimentales des deux héros de la série, au travers d’une métaphore réduisant la femme à de la nourriture (c’est la semaine aux Etats-Unis je crois après la pèche de Revolution, les cookies et brownies de Hart of Dixie). Il y avait sûrement mieux à faire avec une intrigue mélant un gars au sourire de psychopathe refoulé à des enfants la nuit dans les bois …

Bref, 4/10

Moi, Nico Speedu, je désapprouve les orientations scénaristiques de cet épisode !

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Test DVD: Being Human – Saison 1

Being Human – Saison 1 Titre vo: Being Human Nombre de disques: 4 Editeur: Universal Date de sortie: 30 octobre...

Fermer