Continuum – Episode 1.06

Time’s up

Saison 1, Episode 6 sur 10
Diffusion vo: Showcase – 8 juillet 2012

La PDG d’une entreprise est kidnappée par Liber8 mais le but de l’enlèvement va vite s’avérer bien différent que l’obtention d’une simple rançon …

Continuum se permet un léger changement de ton et attaque directement le système capitaliste tel qu’on le connait aujourd’hui où les multinationales ont la toute puissance sur le système et le manipule à leur guise pour aller grapiller quelques dollars de plus, dollars loin d’être nécessaire au confort de vie déjà plus que bien établi des dirigeants et autres actionaires. L’épisode nous explique ici que le système s’est pris violament le mur dans lequel il fonçait avant de faire effacer ce crash des mémoires pour mieux recommencer et affirmer encore plus leur contrôle total sur la population du futur.

Et on le voit bien au travers de Kiera et sa collègue qui vont réprimer une émeute violente sans savoir de quoi il retourne et elle se retrouve surprise de découvrir qu’ils font cela uniquement pour de la nourriture et non pour semer l’anarchie ou renverser quoique ce soit. Ils veulent simplement manger. La série marque donc un tournant et installe clairement Liber8 comme un mouvement qui n’est pas terroriste mais avant tout humanitaire. Mais il rappelle aussi qu’entre la théorie et la réalité, il y a une marge. Si Kagame veut avant tout instaurer un système plus juste pour tous et le faire par le biais d’une révolution calme, ce n’est pas le cas de tout le monde, Travis par exemple, mais aussi les « hommes de terrain », ceux qui vont manifester, tel le beau frère de Alec. On sent en lui une rage prête à exploser et le cadre révolutionnaire de Liber8 pourrait lui permettre de se lacher totalement. Kagame risque de voir bien vite lui échapper le contrôle de son mouvement qu’il vient d’enclencher.

L’épisode pose aussi maintenant Liber8 comme un signe de ralliement et devient de facto une force active du présent. On le voit à la fin avec des gens taguant le logo sur les murs, histoire d’enfoncer bien le clou de ce qu’on pouvait comprendre avec les manifestants hurlant un « vive Liber8 » quand les 20 millions de rançon devaient être remis à la foule. Par cette action, Liber8 a réussi à s’offrir une légitimité mais aussi une bonne image auprès de la population. Il va être très compliqué de faire passer Liber8 pour les grands méchants maintenant. La série continue donc à bien évoluer, logiquement et bientôt, il sera sûrement temps de poser la question de leurs actes. Ils employent tout de même desm oyens illégaux, voire extrêmes. Et là, est-ce que la fin justifie les moyens ? C’est une autre question intéressante et je suis assez pressé de voir comment la série va  gérer cela.

On le voit à travers Liber8, la manichéisme n’a pas vraiment sa place dans Continuum. Et Liber8 n’est pas le seul à profiter de ce traitement puisque Kiera aussi a droit à un développement de sa zone grise. En revenant dans le passé, elle n’est plus dans l’influence de son monde et des puissants. Elle a appris à faire confiance à son instinct il y a quelques épisodes et surtout, elle évolue encore dans un monde où la justice n’est pas une utopie mais une véritable possibilité. On sent qu’elle en vient de plus en plus à se demander « Et si Liber8 n’avait pas complétement tort ? » Et là, se posera alors la question pour elle de choisir entre sa vie à retrouver dans le futur ou la justice pour tous au risque de perdre sa famille.Doit-elle agir dans son intérêt ou dans celui de tous ? Et cela renvoit au futur où elle se rend compte qu’elle n’était pas au service de tous mais des ordres et intérêts d’une poignée. D’ailleurs, elle n’est pas membre de la police mais une protectrice. Cela veut dire beaucoup de choses.

Bref, 9/10

Au travers d’un kidnapping assez banal, l’épisode nous entraine merveilleusement dans une critique du monde économique actuel et place superbement les protagonistes entre deux eaux. Les voir agir et voir le présent les influencer est assez jouissif dans cet épisode parfaitement construit du début à la fin. On peut simplement regretter le manque actuel de développement de la famille d’Alec et l’autre voleur / menteur avec sa scène placée là parce qu’il fallait bien trouver un moyen d’introduire sa future intrigue d’une manière ou d’une autre.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Minipod: Fringe saison 4 et Touch Saison 1

Il ne fait pas beau du tout ! C'est la dèche de soleil. Heureusement, contrairement à l'été, nous, on est...

Fermer