Nikita – Episodes 2.22 et 2.23 – Season Finale

Crossbow / Homecoming

Saison 2, Episodes 22 et 23 sur 23
Diffusion vo: The CW – 11 et 18 mai 2012

Alors que Percy est prêt à passer à l’action avec son plan démoniaque à base de plutonium, Nikita n’a pas d’autre choix que de retourner au coeur de la Division afin de l’arrêter …

Je ne sais pas si je dois voir ce final comme une volonté de boucler un maximum la série en se gardant une porte ouverte au cas où The CW aurait fait l’erreur d’annuler sa meilleure série ou bien si, avec un renouvellement annoncé en amont, on aurait eu cette fin quand même. En tout cas, une chose est sûre, Nikita reviendra l’an prochain mais sans Percy …

Le personnage était clairement arrivé au bout de ce qu’il pouvait apporter et l’épisode précédent plaçait bien sa porte de sortie en le rendant méchant de cartoon avec son délire de satallite à rayons de particules et sa volonté d’affronter de face le gouvernement américain. Il ne pouvait plus s’en sortir. Soit il gagnait totalement, soit il quittait la série. Et il part donc, avant qu’il ne soit trop tard. On a vu Percy maitre du jeu, Percy réduit au silence, Percy on the run et enfin Percy renaissant de ses cendres. Tout ce qui aurait pu être aurait forcément eu un goût de déjà-vu. Il fallait donc se débarasser de lui. C’est fait. Et à temps, avant qu’il ne perde trop de sa superbe en perdant la fois de trop face à Nikita alors qu’il est plus intelligent et plus planificateur qu’elle. Les voir sans cesse s’affronter aurait pu faire perdre de la superbe à Percy (c’est quoi ce soi disant grand méchant qui perd tout le temps ?) et à Nikita (c’est quoi cette héroïne qui le tanne à chaque fois mais pas assez pour l’éliminer de l’équation ?).

Percy s’en va donc, définitivement à priori, dans un face à face plutôt bien réussi, le bestiau retournant encore la situation à son avantage en faisant de Nikita sa garde du corps pour tenter de s’en sortir, jusqu’au moment où il a compris qu’il ne pourrait pas s’en sortir et qu’il a poussé les autres à le tuer pour que l’explosion ait lieu. Si il ne peut gagner, il ne perdra pas non plus. Pas de bol, tout est raté: il perd et Nikita sauve la situation.

Logiquement, sans Percy, Roan n’a plus non plus de raison d’être et son élimination apparait logique, conséquence de celle de Percy. Roan est la machine parfaite de Percy, sans aucune autre raison que de lui obéir aveuglément. Qu’est ce que la série aurait pu faire de lui sans Percy ? Il ne pouvait pas agir par lui-même, tant il est un esclave obéissant et il ne pouvait pas se rallier à quelqu’un d’autre non plus, pour la même raison. Donc bye bye Roan. Il manquera quand même beaucoup.

Du coté de la construction de ce finale, on est dans du grand classique: mise en place de la situation en première partie, exploitation de cette situation en seconde partie. Rien à rien sur le fond qui reste du grand classique mais du classique très efficace. Non, le problème vient de la forme et du manque de budget assez criant. Les scènes d’action restent limitées et toujours courtes, on est très souvent dans du sombre pour essayer de masquer le coté carton des décors de la Division et la réutilisation des mêmes couloirs pour faire style c’est un autre. C’est un ensemble très cheap visuellement parlant, à l’image du pseudo gros ordinateur qui reste un cylindre vide avec des loupiottes rouge qui clignotent au hasard, façon panneau de commande de l’enterprise de Star Trek dans les années 60. Dommage parce que cela limite quand même l’immersion totale dans l’épisode. Mais bon, on évite déjà les fonds vert qui font pleurer les yeux, c’est déjà ça.

Au final, Nikita est donc bien rentrée à la maison puisqu’elle se retrouve à nouveau à la Division. Mais cela va être différent. Tout le chemin parcouru ne pouvait entrainer Nikita que là. Elle est enfin face à ce qui a été évoqué plusieurs fois par la série: que faire une fois Percy éliminé ? Nikita n’a connu que la Division, elle ne peut vivre que par la Division. Et ouf, on a évité Michael qui aurait pu lui expliquer que la maison, c’est eux deux ensemble. Le mielleux ne va pas avec Nikita ^^

Finalement, devenir « propriétaire » de la Division est la continuation logique de ce qu’on a eu sur cette fin de saison: Nikita continue d’agrandir sa famille. Ils ne sont plus 6 mais une centaine maintenant. Le problème est qu’ils n’ont pas vraiment d’ennemi pour le moment. On a bien Amanda qui a décrypté la boite noire mais bon, je n’arrive toujours pas à voir AManda comme autre chose qu’une méchante de seconde zone. C’est un peu la remplaçante quoi. C’est comme Sonya. Je l’aime bien, elle est sympa, mais elle n’est qu’une Birkhoff du pauvre. Et j’espère qu’ils nous feront vite des petits Birhoff et que Michael sera leur nounou !
Il y a aussi le mec à qui Percy a téléphoné mais là aussi, on reste dans de l’obscur. La saison 3 va devoir démarrer par l’installation d’un vrai méchant qui se devra d’être pire et plus dangereux que Percy, ce qui risque d’être compliqué quand même.

Bref, 8/10

Un final classique dans la forme mais qui a le mérite de faire ce qu’il faut, y compris se débarasser d’un personnage capital. Mais il le fallait pour le bien de la série, pour qu’elle avance et surtout pour qu’elle se retrouve dans une situation inédite, pleine de beaucoup de super promesses ! Vivement le 3.01 ! (en espérant qu’ils aient du budget)

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Nikita – Episodes 2.22 et 2.23 – Season Finale”

  1. tao dit :

    J’ai bien aimé la saison 2, mais je trouve qu’elle a totalement loupé les derniers épisodes et aussi ce final. Depuis le moment où Percy a repris la Division, il y a eu un vrai flottement et un manque d’enjeux. L’histoire du satellite avec le président c’était sans queue ni tête. On lance de nouvelles pistes mais qui paraissent trop simple. La fin de saison l’an dernier était bien plus réussie à la réunion de Michael et Nikita et Alex volant de ses propres ailes. Nikita à l’intérieur de la Division, je suis assez sceptique. Comme pour la saison 2, je prendrai mon temps et attendrait la version à la télé. Car je n’ai pas honte de dire que je regarde la série en français. J’y perds sans doute pas mal, mais je trouve la vf très sympa. En bilan, le vrai plus de la saison 2 aura été de créer une véritable équipe, pour ne pas dire famille autour de Nikita, rendant tous les personnages très sympathiques. Percy était un excellent méchant et Xander Berkeley a sans doute dû s’éclater dans ce rôle déjanté. La Division étant une sorte de CTU sous acide. Et Melinda Clarke était un vrai régal à regarder, j’adore Amanda.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Podcast: Seriespod 68 (2.32): Premiers sur les upfronts

Bonjour, bonsoir à toutes et à tous. Cette semaine,on s'attaque à la grille des networks de la saison prochaine. Que...

Fermer