Desperate housewives – Episodes 8.12 et 8.13

La vérité si elle ment
What’s the good of being good ?
Vertige de l’amour
Is this what you call love ?

Saison 8, Episodes 12 et 13 sur 24
Diffusion vo: ABC – 22  janvier et 12 février 2012
Diffusionvf: Canal + – 17 mai 2012

Susan s’occupe de la femme d’Alejandro avant de retrouver sa fille, Gaby aide Susan avant de s’occuper de sa fille, Lynette sort avec un coiffeur, Bree multiplie les avantures d’un soir …

Il n’y a qu’une chose à retirer de ces deux épisodes: l’intrigue avec Claudia, la femme de Ramon. Comme prévu, elle déboule à Wisteria Lane comme une furie, avec sa fille sous le bras et l’explication de Gabi tombe pile poil comme il faut (même si on évite la discussion malheureusement) et la conclusion est parfaite avec Claudia comprenant ce qu’a fait gabi et comprenant les raisons. Toutes les actrices sont pile poil dans le ton qu’il faut, y compris la petite Marissa, la belle fille. Encore une fois, Desperate nous prouve qu’elle sait faire du très bon quand les personnages sortent de leur routine et de leur caractérisation clichée sans évolution.

Pourtant, de l’évolution, il y a en pour Bree, qui va jusqu’à avouer publiquement et quasiment en tirer uen fierté d’être une trainée alcoolique à l’occasion de la vente de gateaux. Malheureusement, et malgré les efforts de Marcia Cross, je n’arrive pas à voir Bree renier ces principes ainsi. Les scénaristes vont trop loin, cédant à la facilité je trouve. Il y avait d’autres façons de faire plonger dans la luxure Bree. Elle pouvait s’y abandonner tout en restant plus fidèle à qui elle est. Tout l’aspect religieux aurait dû être mieux gré notamment, puisqu’elle a toujours mis la religion en avant et pourtant là, elle cède à toutes les tentations. Malheureusement, l’intervention du père truc muche se résume à « ne venez pas à la vente de gateau ». Superrrr …

A coté de cela, Lynette n’a apparament pas retenu la leçon de la semaine passée en essayant de contrôler son nouveau love interest, le coiffeur de Renée. Non seulement il lui explique qu’il a quitté sa femme parce que c’était une Lynette 2.0, mais elle en a parfaitement conscience et pourtant, la voilà à vouloir diriger sa vie … Mais quelle conne … Mais le pire est quand même qu’il en redemande l’épisode suivant ! Guère des scénaristes ou quoi ? C’est totalement impossible ce truc …

De son coté, Renée a une conception plus que laxiste de la surveillance des suicidaires. La série tente de la rendre plus attachante avec son histoire « ma mère s’est suicidée » mais bon, il est bien trop tard pour ce personnage qui vit sa vie dans son coin avec Ben. Enfin non, vu qu’i la tout avoué pour son attrait de l’argent et voilà. Ce n’est pas mauvais non plus à suivre, c’est juste que les deux personnages ne m’intéressent pas plus que ça.

Sinon, une fois Claudia renvoyée chez elle, Gaby s’intéresse à la vie sentimentale de Juanita et c’est juste du Gaby détestable, comme on en voit 2 ou 3 épisodes par saison depuis le début. Inintéressant, pas drôle, pathétique. On zappe.

C’est mieux du coté de Susan qui voit réapparaitre Julie, enceinte de 6 mois, mais sans compagnon, ce bébé étant le résultat d’une aventure d’un soir. C’est très sympa de voir revenir Julie dans la série et de la voir régler ses comptes avec Susan. Si elle ne veut pas garder mais faire adopter le bébé, c’est parce qu’elle a déjà élevé seule un bébé, sa mère. On nous renvoit alors en pleine face la saison 1 où les rôles de mère et de fille étaient inversés et c’est génial. Malheureusement, ce qui a autour me convainc moins. Déjà parce que Susan a évolué grâce à Mike et qu’elle est une vraie mère pour MJ, ensuite parce que de quoi elle se plaint ? Elle est juste parée maintenant à élever un enfant seule. Et puis en plus, si on se rappelle bien, Susan savait quand même quand il fallait redevenir mère dans leur relation. Elever Susan et élever cette future fille, ce n’est pas tout à fait la même chose ^^

Enfin, il y a ce final qui voit le retour de Orson dans la série. Une vraie bonne surprise pour beaucoup de monde sauf que moi, ça l’a fait beaucoup moins, parce qu’il était crédité dans les crédits du début déjà, et puis parce que Julie revient aussi dans l’épisode. L’impact « retour » s’avère donc atténué. En plus, je crains que du coup, ça soit lui l’auteur des billets et de l’accident, que ça soit lui qui matait ces derniers temps Bree depuis sa voiture. J’espère que la suite saura agréablement me surprendre en ne plongeant pas dans cette facilité.

Bref, 6/10

Il y a de bonnes choses dans ces deux épisodes avec la rencontre Gabi / Claudia mais aussi le face à face entre Julie et Susan. Malheureusement, le reste est loi nd’être au même niveau, cotoyant même parfois ce que la série peut faire de pire (comme Gaby se mélant de la vie sentimentale de Juanita)

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Desperate housewives – Episodes 8.12 et 8.13”

  1. piouy dit :

    « De son coté, Renée a une conception plus que laxiste de la surveillance des suicidaires. La série tente de la rendre plus attachante avec son histoire « ma mère s’est suicidée » mais bon, il est bien trop tard pour ce personnage qui vit sa vie dans son coin avec Ben.  »

    Juste une petite précision, Renée a déjà dit à Gabrielle que sa mère s’était suicidée dans la saison 7 🙂

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Communiqué: Call me Fitz en DVD

CALL ME FITZ L’intégrale de la saison 1 le 1er juin en coffret 3 DVD Oubliez Brandon et découvrez l’irrévérencieux...

Fermer