Desperate Housewives – Episodes 8.06 et 8.07

La grenouille et les princesses
Witch’s lament
Le mystère Alejandro
Always in control

Saison 8, Episodes 6 et 7 sur 24
Diffusion vo: ABC – 30 octobre et 6 novembre 2011
Diffusion vf: Canal + – 26 avril 2012

C’est Halloween ! Lynette en profite pour détourner l’amour de Penny, Gabi doit gérer son mari et rendre gay friendly ses filles, Susan se démène avec son cours de peinture et Bree prend les choses en main par rapport au mystère du corps …

Episode 8.06:

Un épisode sans grand intérêt puisque tout est dit dans les deux premières minutes. Je déteste le principe de montrer une scène choc de l’épisode en ouverture, quelque soit la série. Mais c’est encore pire dans Desperate qui a toujours flingué ce principe puisqu’ici, on nous livre le cliffhanger de l’épisode d’entrée de jeu. Desperate oblige, on savait donc que tout l’épisode serait du remplissage avant d’en arriver à ce niveau et ça ne rate pas. Et même le pseudo suspens est éventé d’entrée puisqu’il ne pouvait pas y avoir 36 000 options pour leurs têtes dans les bois: soit le corps avait disparu, soit il y avait un second corps. En tout cas, énorme respect à celui ou celle (bah oui, les femmes aussi peuvent bosser sur un chantier) qui a déterré le corps sans la moindre hésitation avec un rectangle pile poil au bon endroit, juste de la taille qu’il faut, avec des rebords bien nets.

Conséquence directe de cette intro: cela rend encore plus poussives en insupportables les intrigues quelconques du jour. Lynette continue son exploration des clichés de la séparation (aujourd’hui, bouhou la nouvelle femme de mon ex fait des trucs pour mes enfants) et continue à chercher à créer le plus de téléspectateurs serial killer possibles (oui, si vous n’avez pas des envies de meurtres après chaque épisode à cause d’elle, je dis bravo), Susan se coltine la garde du gamin de André le peintre et je ne comprends absolument pas pourquoi elle ne l’a pas envoyé chier avec cette intrigue « je vous prends comme stagiaire pour ne pas avoir à vous payer comme babysitter pour garder mon fils tout le week end ». Et Gabi et Bree partent à la recherche d’une grenouille à peindre pour faire capoter le projet immobilier en appelant à la protection d’une espèce animale.

Heureusement, il reste quelques images sympas, principalement dûes aux costumes, que ça soit Penny en sexy kitten, Susan en princesse ou MJ en Robot 3000 astronaute.

Episode 8.07

Le cliffhanger de l’épisode précédent permet enfin à l’intrigue du meurtre de rebondir et provoque un effet domino sur le groupe. Mais avant cela, on doit se coltiner le quota d’intrigues sans intérêt ou presque. Je ne vais pas parler de celle de Lynette qui est tout simplement pathétique, surtout avec son intro impossible auprès de Renée « mais je ne sais pas comment être une peau de vache manipulatrice pour faire faire ce que je veux à mes proches » Réponse: regarde les DVD des 7 premières saisons ma vieille, tu le fais 22 fois sur 24 chaque année.
Idem pour Susan, son intrigue pour plaire à son prof est juste insupportable.

Au moins, du coté de Gabi, c’est mieux. Bon, certes, on est dans du classissisme absolu, vu un trillion de fois mais ça marche. Ca m’a fait rigoler de voir les deux gamines en action. Oui les deux ! Celia est toujours en vie ! Que ça soit sur la barbie fourchette, les gays qui n’impriment pasl e prénom ou encore le repas à coup de billets et le final avec le garage, tout tombe pile poil bien et m’a fait rire. Yeah !

Et Bree assure donc le contrôle comme elle le dit en début d’épisode. Enfin, est-ce vrai ? J’ai assez aimé la façon dont elle craque avec Ben qui a trouvé le corps. Surtout que là, pour le coup, on inclut un nouveau personnage dans l’intrigue de la saison, on implique concrêtement Mike dans l’histoire et les distensions entre wives sont pires que jamais quand Susan et Lynette découvrent ce que Gabi et Bree leur ont caché. Chaque wife se retrouve maintenant seule, sans pouvoir s’appuyer sur les autres, à devoir faire face aux problèmes de leur vie et cette menace de la personne qui sait planant au dessus de leur tête. Le virage pris par l’épisode dans son dernier tiers est la meilleure chose qui soit arrivée à la saison. On entre enfin dans le vif du sujet. Espérons que cela ne soit pas un mouvement refermé pour les 5 ou 6 prochains épisodes.

Bref, 3/10 et 7/10

Les wives continuent leurs intrigues plus ou moins poussives, remplissage et déjà-vu avec une avancée sur le mystère de la saison qui se traine encore et toujours avant de subir un coup de boost bien salvateur et réussi en plus, au cours du second épisode. Ouf, il était temps.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Hart of Dixie – Episode 1.19

Destiny and denial Saison 1, Episode 19 sur 22 Diffusion vo: The CW - 23 avril 2012 George décide de...

Fermer