Hart of Dixie – Episode 1.18

Bachelorettes and bullets

Saison 1, Episode 18 sur 22
Diffusion vo: The CW – 16 avril 2012

Wade décide d’embarquer George et Lavon dans une virée de célibataires avant le mariage de George. Magnolia s’occupe de la soirée de Lemon mais tout va mal tourné quand elle va apprendre que George sait pour elle et Lavon …

Hart of Dixie est une série dont le tournage en hiver devrait être interdit. Ou alors, je vais finir par milliter pour un tournage en studio sur fond vert. Ca craint d’avoir Wilson Bethel et Justin Hartley dans le même épisode et de ne pas pouvoir étaler à l’écran toute leur tablette de chocolat de talents d’acteurs. Quand aux mini jupes de Rachel Bilson, même en rêves, je n’arrive plus à m’en souvenir … L’indice de hotness est donc trop bas pour être communiqué cette semaine.

Tout l’épisode repose donc sur une seule intrigue: quand et comment George va découvrir les tromperies passées de sa future femme Lemon ? Et l’épisode s’applique donc à multiplier les indices devant les yeux de George et cela fait donc monter la pression jusqu’à l’explosion dans les bois entre lui et Lemon. Et j’ai surtout apprécié que George comprenne en un seul épisode l’évidence. Ce n’était pas gagné vu le niveau de compréhension des évidences par les personnages de séries cette saison dans les séries américaines. En plus, il le fait de façon bien sympa, surtout quand il essaye de rejouer la scène de la veille au soir avec Zoé et Wade. C’était bien fun, le genre de petites scènes qui font tout le plaisir du visionnage (on appréciera au passage les grosses erreurs de raccord où suivant les plans, Rachel Bilson a la même taille que Wade ou une tête de moins).

L’épisode joue donc à fond la carte du drama et il le fait bien. Les échanges dans la forêt désenchantée sont excellents et sonnent parfaitement justes. Tous sont exception. Et ils débouchent tous sur de l’avancée puisque George et Lemon sont séparés, Lemon semble perdre la tête lorsqu’elle affirme qu’il y aura bien le mariage après ou encore Wade qui balance ce qu’il pense de Zoé, celle-ci l’entendant à son insu.

Et finalement, Wade gagne beaucoup de développement mine de rien. Entre son frère et cette déclaration sur Zoé, on devine bien à quel point il n’a aucune estime de lui-même. Il ne se considère pas assez bien pour pouvoir attirer le regard amoureux de Zoé et pire, il se persuade même qu’il ne l’aime pas. Il a un vrai complexe d’infériorité, complexe qui se retrouve aussi avec son frère, le militaire médaillé qui offre les cadeaux et est considéré comme un héros, au grand dam de Wade qui aurait aimé pouvoir être aussi un héros de la nation mais a du rester pour s’occuper de son père.  Là encore, on voit à quel point il se déprécie parce que finalement, le héros, c’est lui, celui qui a tout sacrifié pour ses proches et qui est toujours là, celui sur qui on peut compter au quotidien, pas celui qui passe rarement et offre un cadeau inapproprié. J’espère que Justin Hartley va rester parce qu’il y a à faire avec son personnage de frère, tant il permet d’enrichir Wade de belle manière.

Bref, 8/10

Hart of Dixie délaisse l’aspect comique pour se concentrer sur du drama pur. Cela reste simple mais c’est efficace. Les personnages gagnent en profondeur et sont toujours plus attachants qu’avant. Il n’y a plus aucun personnage détestable, tous ayant maintenant suffisament de complexité pour être forcément intéressant. Tout cet univers de Bluebell est un régal à retrouver semaine après semaine.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Podcast: Seriespod 64 (2.28): on se traine comme un …

Bonjour, bonsoir à toutes et à tous. Nous sommes de retour après de petits vacances et nous sommes a ugrand...

Fermer