Once upon a time – Episode 1.17

Hat trick

Saison 1, Episode 17 sur 22
Diffusion vo: ABC – 25 mars 2012

Emma part à la recherche de Mary Margaret et rencontre un homme qui va vite se révéler être le chapelier fou, un chapelier qui souhaite retrouver son monde d’origine et se remémore sa vie là-bas où il a subi la fourberie de la méchante reine …

Ca y est ! La saison commence à retomber sur ces pattes. On a en fini avec les épisodes de remplissage dûs à l’extension de 13 à 22 épisodes de la saison. La série revient sur ce qu’elle avait prévue de raconter et du coup, le rythme est meilleur et surtout, les choses bougent enfin. Ca y est ! Emma est une believer ! Enfin, l’épisode le laisse entendre même si je ne doute pas de la capacité spéciale « boulétisation » de Emma qui risque d’oublier qu’elle est une believer dès le prochain épisode. Surtout, j’ai très peur qu’elle ne se rende compte du très mauvaise trucage des dessins du livre et rejette tout ça. Oui, je déconne un peu sur ce point mais franchement, que c’était moche et mal fait ces captures d’images mal photoshoppées pour faire croire à un dessin. Et ne me dites pas que cela coutait moins cher que de faire un vrai dessin ! Autant faire tout le pays de merveilles en synthèse plutôt qu’en décors réels, je comprends, mais un dessin franchement …

Donc voilà, on rencontre le chapelier fou qui amène une donnée importante: les mondes existent en parallèle les uns des autres. Ainsi le pays des merveilles serait dans une dimension différente du monde de Blanche Neige and co mais aussi de Storybrooke. Combien de mondes peut-on avoir en tout ? C’est intéressant et surtout, cela va permettre d’ouvrir la série à d’autres domaines féériques pour les prochaines saisons. On pourrait ainsi avoir un monde type World of Warcraft sans problème. Son existence dans une dimension parallèle empècherait le choc de voir les orcs évoluer dans le même univers que Cendrillon, la belle et le chaperon rouge par exemple. Les possibilités deviennent ainsi infinies et ça me plait.

Le chapelier fou me plait bien aussi. Il est très bon et possède une dimension dramatique bien exploitée ici. Il était normal et les évènements, trahisons et souffrances l’ont conduit dans la folie. J’adhère à fond à cette façon d’avoir développé ce personnage, très bien campé par l’acteur (qui m’a beaucoup moins convaincu à Storybrooke par contre. J’avais principalement un gros problème avec sa coupe de cheveux ^^). Mais le voir évoluer dans le monde des contes Disney et Wonderland, c’était génial. Et même la méchante reine ne m’a pas brisé les noisettes, pour une fois. En plus, l’épisode amène extrêmement bien la reine de coeur, qui garde tout son mystère et en fait un super personnage du coup. En plus, on peut théoriser à mort sur le fait qu’on ne l’a voit pas, qu’elle soit masquée: est-ce quelqu’un qu’on connait déjà ? Lui est-il arrivé quelque chose ? Ou est-ce simplement l’expression de sa mégalomanie ? En à peine une seule scène, elle m’a donné envie d’en savoir plus sur elle et surtout qu’elle prenne de l’importance dans la série.

Du coté Storybrooke, je fus moins convaincu tout de même. Prenons Emma qui s’inquiète à mort pour Mary Margaret mais prends le temps d’accepter un thé et tout ça. J’ai également été peu convaincu par le chapelier qui se contentait de répéter la même chose à Emma pour la convaincre de croire en la magie. Mouais. De même, MM balance le chapelier par la fenêtre, son corps disparait mais les deux femmes donnent l’impression d’en avoir rien à faire, comme si c’était totalement normal. Ce ne sont que des détails mais voilà, l’ensemble de ces petits détails qui clochent nuit à un bon déroulement de l’intrigue. Mais pas autant que le twist final où Gold et Regina semblent coopérer. Hein ? Quoi ? Aurais-je raté un épisode ? Et puis bon, de les voir constamment changé d’avis entre eux, ça leur donne un coté sacrément girouette qui m’énerve.

Bref, 8/10

Une histoire du chapelier captivante et superbe, mais encore une fois, Storybrooke s’avère trop faible en comparaison. Il faut vraiment développer Storybrooke aussivite que possible pour la mettre à niveau du monde des contes et là, on tiendra une série géniale.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Once upon a time – Episode 1.17”

  1. tao dit :

    Je voudrais avoir aimé l’épisode comme toi. Pour moi Once upon a time manque de rythme. Une fois ça avance trop lentement et dans cet épisode ça va trop vite. Tout à coup, on fait avancer l’histoire car les scénaristes se disent « merde, on arrive à la fin de la saison, faut se bouger le cul ». L’histoire en elle même est bonne, mais aurait pu être meilleure. Ex : j’aurai adoré si la reine de coeur avait été la mère de la reine. L’idée des mondes parallèles, je dois dire ça m’a étonné et je trouve ça génial. On arrive à bien relier les différents contes gràce à cela. Il y a clairement de bonnes idées, mais j’ai dû mal à m’enthousiasmer à nouveau. Allez, je vais essayer de devenir un believer.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
10 bonnes raisons de regarder Secret Life of the American teenager, d’après Maxx

Cette semaine The Secret Life of the American Teenager (ou Slotat parce que c'est long comme titre) est de retour...

Fermer