Smash – Episode 1.01

Pilot

Saison 1, Episode 1
Diffusion vo: NBC – 6 février 2012

Suivons le montage d’une comédie musicale centrée sur Marylin Monroe, de la production à l’écriture jusqu’aux artistes de la dite comédie musicale.

NBC tient enfin une série évènement, un succès critique et public, même si les chiffres sont à relativiser. Le pilote a conquis plus de 11 millions de personnes en moyenne, mais en perd 2.5 à la demi heure en fait (12.5 >10). La chute est assez impressionante quand même. Mais avec d’excellents taux sur les 18-49 ans et avec une perte attendue qui devrait rester limitée, la série devrait tourner autour des 7 millions d’ici quelques épisodes, ce qui reste un score formidable pour le network. Et ce n’est pas volé.

Ce pilote remplit toutes ses fonctions de pilote: il établit la situation (on va faire une comédie musicale sur Marylin), il présente les personnages et leur background et donne la direction que prendra la série (on va suivre comment se prépare la dite comédie qui va se monter épisode après épisode). Le pilote remplit donc parfaitement et son rôle dans la forme mais aussi dans le fond. Les personnages ne nous sont pas des inconnus parfaits à la fin du pilote. Le problème est qu’ils restent enfermés dans des stéréotypes pour l’instant (la jeune campagnarde ingénue, celle qui veut vivre son rêve mais que personne n’aime, le compositeur gay, le metteur en scène ennemi, …). D’ailleurs, il ne manque qu’un handicapé pour avoir tous les quotas dans le pilote: on a une vieille, un gay, un anglais, un indien et une rescapée de la télé réalité. Il ne manque donc qu’un handicapé pour faire le compte. Dommage.

De plus, la profusion de personnages (6 principaux quand même) qui ont tous droit à leur bout de vie privée dans le pilote surcharge ce pilote. Les scénaristes auraient peut-être pu en garder un peu pour le prochain. Par exemple, à mon sens, le coup de téléphone de Ivy à sa mère arrive trop tôt. C’est la « méchante » de la srie. Il faut qu’on la déteste avant qu’on se rende compte de notre erreur et qu’on puisse l’apprécier plus. Ce coup de fil à sa mère qui en a rien à foutre d’elle aurait plus eu sa place ultérieurement et aurait du coup, moins surchargé le pilote. On a d’autres petites scènes comme ça qui s’avère inutiles et surchargent l’ensemble comme l’assistant viré / réengagé. Sursaut scénaristique totalement inutile et qui occupe 2 ou 3 minutes. Ce ne sont que des petits détails mais le pilote aurait sûrement gagné en fluidité sans cela.

Du coté de l’histoire, on reste dans du grand classique avec la guerre annoncée entre les deux prétendantes au rôle, la splendide et douée mais pas Marylin pour un sou physiquement et sa concurrente, plus marylinesque physiquement parlant mais moins adorable (perso, je la trouve hyper moche Ivy mais bon … ). On retrouve aussi les tensions dans la production qui avance sur des oeufs avec un sujet risqué (Marylin), un financement casse gueule et des tensions internes. Bref, du classique. Heureusement, le rythme, les dialogues et le jeu des acteurs aident à faire passer ce classissisme.

D’ailleurs, en parlant des acteurs, c’est juste un sans faute au niveau du casting. Ils sont tous très bons dans leurs rôles, semblent tout de suite à l’aise dedans et on ne peut rien leur reprocher, à part peut-être Debra Messing qui surjoue un poil trop l’étonnement devant les prestations. D’ailleurs, avoir deux chanteuses pour les deux rôles est une excellente inspiration de la série. Cela ne rend que plus crédible leurs prestations.

Du coté visuel, on est là encore dans du très bon. La réalisation est parfaitement sobre. Il n’y a pas d’abus de filtre à la con, pas de fonds verts qui arrachent les yeux et les transitions entre la réalité et la version scénique fantasmée est très naturelle. La réalisation souligne également parfaitement les chorégraphies plutôt inspirées qui nous sont proposées. De l’excellent travail donc.

Tout est donc bon dans ce pilote à part quelques détails de rien du tout. Une vraie réussite et probablement le meilleur de la saison. Mais il possède un handicap contre lequel il ne peut rien: il faut aimer la comédie musicale et Marylin. Or, moi, perso, les comédies musicales, ça va à très petites doses (les personnages qui chantent dans la rue m’exaspèrent au plus haut point et manque de bol, il y a une scène de ce genre) et Marylin, j’en ai rien à battre. D’ailleurs, je ne suis pas super persuadé qu’elle parle énormément à la jeune génération et elle reste tout de même une icone avant tout américaine. Je n’ai pas l’impression qu’elle soit culte comme ça en France, vu qu’on avait la « version française » avec Brigitte Bardot.

Bref,

Ce pilote n’est pas parfait mais pas loin. Les scénaristes ont peut-être juste voulu en mettre un chouïa trop dedans. Mais sinon, rien à redire. Musicalement, c’est top, visuellement, c’est top, actingment parlant, c’est top. Une vraie réussite. Et même quand on n’aime pas le genre comédie musicale comme moi, le pilote réussit à donner tout de même envie d’en voir un peu plus. Je serais donc encore au rendez-vous au prochain épisode. Et après tout, c’est ce qu’on demande à un pilote: donner envie de voir la série.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

5 commentaires pour “Smash – Episode 1.01”

  1. Nick dit :

    « perso, je la trouve hyper moche Ivy mais bon »

    T’es hyper difficile, elle est quand même sympa. 🙂

    « Je n’ai pas l’impression qu’elle soit culte comme ça en France »

    Je pense qu’elle l’est quand même chez nous, par contre le côté comédie musicale à la Broadway, ce n’est pas dans notre culture.

    « Ce pilote n’est pas parfait mais pas loin. »

    J’ai entendu sur le podcast de Sepinwall que le 4ème épisode (si je me souviens bien) était pourri. On verra bien…

  2. Tao dit :

    Et bien si Speedu est conquis Smash a fait fort. J’ai bien aimé ce pilot. Sans être incroyable, il est efficace. Peut être un peu trop sobre et pas assez paillettes. Comme Nick, j’attends la suite pour me prononcer et j’aimerais bien que le coup de cœur continue.

  3. Stan dit :

    Pour travailler avec des adolescents et adolescentes, je peux te dire que toutes les gamines savent qui est Marylin. Elles ont toutes un poster ou un teeshirt avec son visage.

  4. Nico Speedu dit :

    @Tao : oui, tout arrive. Mais « conquis » est quand même un peu fort

    @Nick: tu n’as pas honte d’écouter d’autres pod que le seriespod ????

  5. Nick dit :

    @Speedu : eh oui j’écoute aussi Season 1, SL Show, Perdusa, Le Village et des pods hors-séries chez No Watch 🙂

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
The River – Episodes 1.01 et 1.02

Pilot / Marbeley Saison 1, Episodes 1 et 2 sur 8 Diffusion vo: ABC - 7 février 2012 Un célèbre...

Fermer