Chuck – Episode 5.11

Chuck versus the bullet train

Saison 5, Episode 11 sur 13
Diffusion vo: NBC – 20 janvier 2012

A une semaine de la fin, Chuck, Srah et Casey s’offrent une petite escapade au Japon, dans le célèbre Bullet Train. mais ils ne sont pas seuls à bord de ce train d’enfer …

Le bullet train, ou Shinkansen, est l’équivalent japonais de notre bon vieux TGV. Le Shinkansen recouvre aussi bien les infrastructures que les trains circulant sur celles-ci. Le Shinkansen permet de relier les plus grandes villes japonaises à une vitesse commerciale maximale de 300Km/h
actuellement. Mais The Bullet Train est également un film d’action japonais de 1975 avec le très célèbre Sonny Chiba. Le pitch de ce film est simple: il y a une bombe à bord du Shinkansen 109 et elle explosera si le train descend sous les 80 km/h. Ca me dit quelque chose mais 20 ans plus tard, aux Etats Unis avec un bus et Sandra Bullock et Keanu Reeves. Mais quoi ????

Donc comme vous l’avez deviné, le titre vo n’a aucun rapport avec le film japonais. C’est juste qui se passe dans le shinkansen, alias le bullet train, surnom donné en raison de sa forme. Donc le train est censé aller super vite. Mais pourquoi lorsque Chuck et Sarah se parlent, on a l’impression que le paysage par les fenêtres défile comme si ils roulaient en voiture tranquillos sur une route de campagne ? Et pourquoi n’y a t’il pas d’effets d’ombre sur leurs corps alors qu’ils passent à coté d’arbres ? Ah oui, c’est Chuck, on ne fait pas gaffe à ces détails en prod. Comme au fait que Nicholas Quinn arrive à passer sous le Shinkansen qui roule à fond. Ou comme au fait que Lester explose le cigare et le plan d’après, il est intact dans sa main, avant qu’il le réexplose deux fois. Je me demande si parfois, ils ne le font pas exprès de mettre des scènes aussi mal raccordées.

Donc coté action, cela ne traine pas. Sarah disjoncte à cause de l’intersect défectueux qui pose des problèmes au bout d’un certain nombre d’activation. Et cela se déroule alors que Nicholas Quinn les emmerde afin de récupérer Sarah et les lunettes qui se trouvent en fait partout j’ai l’impression. L’épisode offre donc un huit clos sympa à suivre mais qui manquait un chouïa de rythme, puisqu’il fallait régulièrement couper l’action pour replacer un énième discours sur leur futur parfait à nos deux tourteraux. Mais bon, les discours se faisant en soutien gorge, ça me dérange pas tellement en fait ^^

L’intrigue se lie avec le Buy More où Nicholas Quinn a fait appel à Cameron Mitchell/John Crichton alias Ben Browder en vrai et Jen, le power ranger time force rose, alias Erin Cahill en vrai, comme seconds couteaux pour kidnapper Alex et faire pression sur Casey. Et là je dis pauvre Ben Browder quand même. Déjà, il se laisse un peu aller coté musculation mais en plus, il est réduit à quoi ? Deux répliques et trois scènes ? Et en plus, il se fait battre par Jeff. Alors certes, c’est la star de Transformers 3 mais quand même … Au moins Erin Cahill, elle n’a pas une grande réputation depuis Power Rangers la force du temps il y a 11 ans. A part faire guest dans à peu près toutes les séries cop show de CBS et Boogeyman 3 ou le chihuahua de Beverly Hills 2 … Et elle doit avoir plus de répliques que Ben Growder. (oui, avec un G pour le jeu de mots moqueur, à la fois phonétique en vf mais également en vo, avec to grow)

En tout cas, l’épisode a tout préparé pour le grand final de vendredi prochain: tout semble plus ou moins réglé au Buy More avec Jeff et Lester qui savent. La situation est mise en péril par la nouvelle condition de Sarah. Il ne reste plus qu’à redonner l’intersect à Chuck, rendre la mémoire à Sarah et les installer dans leur maison de banlieue. Le tout dans le fun et l’émotion bien sûr.

Bref, 7/10

Un peu faiblard par moments, mais globalement fun, l’épisode prépare bien le grand final qui s’annonce. J’ai du mal à croire que dans 1h20, Chuck est terminée. Snif.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Chuck – Episode 5.11”

  1. Greadyfrog dit :

    Oui snif !

    Pour ce qui est des lunettes, oui j’ai les mêmes (mais elles ne font que filtrer les rayons et la lumière). Mais même si ça ne paraît pas trop plausible, effectivement dans un train rempli de Japonnais le gag fonctionne bien.

    Sinon oui j’ai aussi trouvé l’épisode efficace. La tension monte, on nous entraîne plutôt correctement vers la conclusion. On est déjà loin des quelques épisodes mous qui ont précédé.

    J’aimerais bien un spin-off avec Ben Browder… (c’était la pensée folle du jour).

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Fringe – Episode 4.09

Enemy of my enemy Saison 4, Episode 9 sur 22 Diffusion vo: FOX - 20 janvier 2012 Peter a obtenu...

Fermer