Alcatraz – Episode 1.01

Pilot

Saison 1, Episode 1
Diffusion vo: FOX – 16 janvier 2012

En 1963, le personnel et les prisonniers de Alcatraz ont disparu. En 2012, ils commencent à réapparaitre. Une flic rebelle va se retrouver impliquer dans les affaires en rapport.

Alcatraz est la grosse série attendue de FOX après Terra Nova. Cette dernière fut rapidement plus que moyenne. Alcatraz va t’elle éviter le désastre ? Abrams sera t’il plus fort que Spielberg en tant que producteur ? On va dire qu’avec ce pilote, JJ respecte son ainé en ne faisant pas mieux. Ouais, je suis comme ça, je casse le suspens quant à mon appréciation de ce pilote. Pourquoi ? Parce que la conclusion, on s’en moque, c’est le voyage qui importe comme dirait JJ. Et le voyage ici, c’est le pourquoi de mon avis.

Donc, c’est du JJ Abrams. Et ça se voit et ça s’entend. Flashback ? Check. Logo avant la pub américaine ? Check. Du violon Giacchino partout ? Check. Et ça, c’est pour Lost. Une super femme rebelle impliquée dans un truc qui la dépasse ? Check. Alias et Fringe style. La même fliquette blonde qui enquête avec un civil ? Check. Fringe style.  Du violon Giacchino pour essayer de mettre une pseudo tension là où il n’y en a pas besoin ou rendre le moindre truc comme un évènement dramatique planètaire ? Check. Tout Giacchino télé style, c’est à dire tout le JJ Abrams télé style quoi.
Et puis il y a Jorge Garcia. Hurley de Lost. Sauf que bah, c’est probablement lui qui rappelle le moins Lost. Rapidement, on voit un autre personnage que Hurley se dessiner même si il reste toujours cette sorte d’obligation des scénaristes à lui donner une réplique en plus à la fin d’une scène. Ce qui est peu étonnant vu que Elizabeth Sarnoff s’est chargé de coécrire ce pilote et qu’elle a à son actif 19 épisodes de Lost en tant que scénariste.
On est donc dans un univers ultra codifié JJ Abrams style. On aime ou on n’aime pas, chacun son style. Mais bon, Giacchino pourrait signer des BO sur The CW tellement par moments, c’est bien trop mis en avant à mon goût. Et en plus, il fait très pe udans l’originalité puisque la plupart des morceaux proposés dans ce pilote rappelle d’autres morceaux de son cru livrés dans Fringe ou Lost.  En fait, le seul truc qu’ils ont oublié dans la JJ Abrams touch, c’est de reprendre la police de caractère de Lost qui a déjà été réutilisé dans Fringe.

Du coté de l’histoire, on multiplie là encore du déjà vu. La flic super douée mais un peu rebelle prise dans un truc qui la dépasse, c’est Fringe. C’est aussi Alias (même si elle n’était pas flic à la base). D’ailleurs, on retrouve la dynamique de l’équipe de Fringe avec la blonde héroïne, le civil qui est son coéquipier, la Astrid locale rescapée des Urgences du Cook County qui aime se la jouer comme Beckham et Walternate. Oui, il a ce coté chef classe qui sait tout. Et tout ce beau monde va enquêter sur ces Fringe finalement avec des mecs disparus en 1963 et réapparaissant aujourd’hui, sans avoir vieilli et avec une mission qui leur a été confié. Heureusement qu’ils n’ont pas été 4400 à disparaitre …

Les scènes en elles-même multiplient aussi les clichés. Prenons la flic qui trouve évidamment que c’est louche et décide d’enquêter sans vraie raison alors qu’en plus, on lui a ordonné de laisser tomber. On a aussi cette même flic qui a perdu son coéquipier et qui, oh surprise que je n’avais pas vu venir dès le début, l’a perdu à cause d’un rescapé d’Alcatraz. On a aussi bien évidamment le rescapé du jour qui a été traumatisé sans raison par le gardien en chef de la prison, qui a bien sûr eu une super vie après … Je pourrais continuer ainsi et décrire quasiment toutes les scènes. Aucune ne transpire une once d’originalité. C’est du cliché à tous les niveaux.

Je m’abstiendrais également de me pencher sur le pourquoi et le comment des disparitions et des retours. C’est du mystère, c’est du JJ Abrams et y a Hurley, « c’est donc magique,dude. »  Non seulement, rien ne donne envie d’en savoir plus à l’issue de l’épisode pilote, mais en plus, le passif Lost fait que je suis même réfractaire à l’idée de réfléchir une seconde à cela. De cette manière, je ne serais pas déçu, peu importe la résolution tarabiscotée qu’il pourra y avoir ou bien la non résolution en cas d’annulation de la série.

Enfin, un autre problème que j’ai eu avec ce pilote tient dans le rescapé en lui-même. A aucun moment, le pilote nous donne une quelconque motivation plausible et non clichée à ses actions. Du coup, je ne me suis pas le moins du monde attaché à ces actions. Je m’en foutais royalement de ce qu’il faisait, de pourquoi il le faisait et de son sort à la fin. C’est dommage.

J’en ai listé des défauts quand même. Mais tout n’est pas mauvais pour autant. Mais si l’ensemble n’est qu’une accumulation de clichés, le rythme reste suffisament soutenu pour qu’au final, je ne me sois pas ennuyé devant ce pilote. Et c’est déjà ça.

L’autre bon tient en la réalisation plutôt efficace. Elle ne fait pas dans l’originalité mais elle est propre avec de beaux plans (comme le rescapé sur le ferry le faisant quitter l’île. Un gros plan sur son profil avec l’île en arrière-plan, simple mais efficace.) Il y a des scènes extérieurs et juste un incompréhensible plan 3D tout moche à la fin avec la vue aérienne quand la voiture traverse la forêt.

Et coté acteurs, c’est du tout bon pour l’instant. J’aime assez bien l’héroïne même si au début, j’ai cru que cétait une des expertes de Manhattan. Jorge Garcia fait du bon boulot. Sam Neill reste sobre pour le moment (mais il peut très vite partir en cacahouettes lui.) Et Parminder Nagra n’a pas suffisament de scènes pour étaler sa nullité (même si avec ces deux répliques, c’est déjà mauvais). Enfin, le rescapé est bien campé par l’acteur.

Au final, ce pilote d’Alcatraz s’avère plus que moyen. L’ensemble est beaucoup trop cliché et déjà-vu. Cela manque d’originalité à tous les étages. En plus, le mystère n’est pas posé de manière effice, ce qui peine à le rendre intéressant ou intriguant.
Pourtant, le rythme s’avère pas mal, les acteurs plutôt bons et l’ensemble me donne envie de tenter encore quelques épisodes pour voir, même si je crains une forte répétitivité avec le rescapé du jour. On est loin d’une série évènement et c’est sûrement une série qui gagnera à être visionnée par bloc plutôt qu’épisode par épisode.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

11 commentaires pour “Alcatraz – Episode 1.01”

  1. Syra dit :

    Donc je vais suivre l’avis du maître et attendre quelques épisodes pour m’y mettre.
    Tu continues les reviews j’espère ? Parce que je vais les lire et si tu n’aimes décidément pas, je ne m’y mettrai pas du tout.

  2. MMM dit :

    @nico Quelle est ta note s’il te plait ?

  3. Nico Speedu dit :

    je ne note pas les pilotes normalement. Cela ne reflète que rarement la série.

  4. Flow dit :

    La musique est horrible est forte, ça m’a interpellé.
    Pour le reste, c’est classique mais j’aime bien. Le mystère me plaît. Faut voir où ça va.

  5. laure dit :

    Classique, pas de grande nouveauté.A regarder lorsqu’on s’ennuie, par contre j’ai aimé la prestation (bien que courte) de Parminder Nagra

  6. MMM dit :

    @Nico c’est un choix,mais du coup si tu dois avoir un étalon pour évaluer une progression, une suprise inattendue (TVD est pour moi une référence), ou un magnifique vautrage (Charlie’s Angels II) tu pouras toujours faire les Cassandres et dire avec le recul et zeste de mauvaise fois parfois AAAAh mes chers amis , perso je l’avais vu venir…
    En plus c’est pretexte à discussion ou l’objet d’un classement à l’issue de l’année qu’en penses-tu ?

  7. Nico Speedu dit :

    bah j’en pense que j’ai noté le 2. Et puis je ne fais dans l’étalon moi, y a pas écrit Maxx là

  8. Liz dit :

    Tout à fait d’accord avec la review, j’en remets même une couche :

    Alcatraz est tournée à Vancouver, comment je le sais ? Je suis une fan absolue de Fringe et je me suis refait l’intégrale pendant les vacances. Et une des premières scènes d’Alcatraz est identique à une du 401 de Fringe. Il sont carrément aller tourner sur le même lieu, le même escalier tout pourri en extérieur sur le toit, avec la même direction je-cours-tavu-la-caméra-elle-bouge-on-voit-que-dalle ! Sérieusement, les mecs, Vancouver c’est une grande ville, vous auriez pu faire un effort…

    Giacchino devrait être interdit de composition pendant au moins 10 ans (mais d’abord il finit Fringe, ok ?).

  9. MMM dit :

    @Nico t’es trop modeste pour être honnête^^.
    Compte tenu de ton signe astro on va dire mi- étalon alors ?

  10. Maxwell39 dit :

    J’ai été agréablement surpris par ce pilote. Rythmé, se suit facilement, par grand chose à redire si ce n’est que j’espère accrocher à la suite, ce qui est rarement mon cas avec les productions JJ Abrams … et ce coté « revenant de la semaine » risque très vite de me gaver.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Dean et Eliot Ness
Supernatural – Episode 7.12

Time After Time After Time Saison 7, Episode 12 Diffusion vo : CW - 13 janvier 2012 Sam et Dean...

Fermer