Terra Nova – Episode 1.11

Within

Saison 1, Episode 11 sur 12
Diffusion vo: FOX – 12 décembre 2011

Jim découvre enfin qui est la taupe alors que Lucas est sur le point de résoudre son problème mathématique.

Terra Nova n’a pas inventé la roue. Oui, c’est mieux le fil à couper le beurre mais la roue c’est un peu plus dans le contexte de l’épisode où Maddie court après une roue et se retrouve au final avec une roue sur les bras, tout ça parce qu’elle n’a plus de batterie dans son ipad du futur. Splendide sous intrigue qui fait quand même super rêvée à un épisode de la fin. Non, franchement, respect aux scénaristes là. Encore un plus grand respect si Maddie sauve Terra Nova au prochain épisode en balançant sa roue en trop sur les méchants.

Ca fait bien longtemps qu’on a tous abandonné l’idée de voir la série dans un cadre autre que du basique primaire. Mais finalement, ça se laisse quand même regarder. Sans passion, il est vrai mais voilà, ce n’est pas non plus une plaie à regarder. Je suis peut-être trop gentil avec la série pour certains d’entre vous mais bon, je lui laisse le bénéfice du doute avec tous les problèmes de production que la série a connu en amont et les multiples changements de showrunners. Au moins, malgré tous ces problèmes, la série a encore une firection. Elle est bête et méchante, très prévisible et sans grande originalité mais elle va quelque part. Beaucoup de séries actuelles, bien mieux vues par le public, n’ont pas de direction.

Et cette direction, c’est donc les grands méchants du 22ème siècle qui vont faire de Terra Nova leur ressource grâce aux équations de Lucas pour aller dans les deux sens dans le vortex temporel, un Lucas motivé simplement par l’envie de faire chier papounet à cause de ce qui s’est passé en août 2138. Quel con ingrât … Vraiment l’ado boulet de séries américaines dans toutes sa splendeur.  Et qui s’est allié avec des cons qui n’ont même pas l’excuse de l’adolescence. Je parle de la crétine et inutile Mira en premier lieu. Et des big boss du futur en second lieu. Pourquoi veulent-ils exploiter les ressources du passé pour vivre dans leur futur pourri au juste ? Ca n’a pas de sens. Ils devraient profiter de leur pouvoir et leur influence pour mettre à l’abri la classe dirigeante du futur dans le passé de Terra Nova. Mais non. Qu’est ce qu’ils vont faire au juste ? Ramener des T-Rex pour faire la loi dans les bas fonds du futur ? Organiser un trafic de fleurs super chères pour s’en mettre plein les poches ? Mettre en place un service après vente et de réparation de batteries à plat ?

Donc tout l’épisode sert donc à mettre en place la confrontation du final. On voit donc toutes les intrigues en cours expédiées et réglées, sans grande finesse, que ça soit le tueur espion qui a une seconde chance parce qu’il a trimballé dans la jungle une mourrante on ne sait trop comment, que ça soit la fille adoptive démasquée mais pardonnée parce que bon, sa mère était en jeu ou encore Lucas qui boucle ses équations en deux temps, trois mouvements grâce à l’oeil. Voilà, voilà, voilà. Tous les mystères ou presque sont résolus avec aucune finesse (Skye, l’espionne super prudente qui soudainement fait 45 aller-retours par jour chez les sixers, et comme par hasard, dès qu’elle est soupçonnée, le fait en plein jour, ou encore Lucas « pas envie de me faire chier à faire du calcul mental » Taylor)

Mais le pire reste quand même les dinos qui ne servent vraiment plus à rien. Entre les ptérodactyles drag queen du début et les diplodocus qui font des feintes discrêtes … D’ailleurs, comment Shannon peut penser que ce sont des sixers qui font bouger des arbres de 20 mètres de haut ?

En fait, en y réflechissant (et en rejetant un coup d’oeil au pilote), le pire n’est pas ça mais le fait que le lieu d’arrivée du vortex a bien changé. Le décor n’est absolument pas le même. Mais le pire reste la porte des étoiles locale (qu’on n’a pas vu dans le pilote) mais qui là, fait vraiment trop cheap, limite meuble Ikea. Et au passage, il y a un moyen facile de sauver Terra Nova … Foutre un iris en naquada sur l’horizon des évènements du vortex. Ca a bien marché pour faire chier les goa’ulds dans Stargate SG1 ^^

Bref, 5/10

Parce que je suis gentil, je vais dire que ça se laisse regarder. C’est une mise en place peu subtile du final mais au moins, la série a une direction et va quelque part, même si elle le fait mal. C’est déjà bien plus que dans beaucoup de séries actuelles.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire