Terra Nova – Episode 1.10

Now you see me

Saison 1, Episode 10 sur 13
Diffusion vo: FOX – 28 novembre 2011

Jim se retrouve aux commandes de Terra Nova et recherche l’espion pendant que Taylor part gambader en forêt à la recherche de son fils.

On est entré dans la dernière ligne droite de la saison et les scénaristes semblent vouloir accélérer enfin le rythme. Il était temps et je ne vais pas m’en plaindre même si ils ont laissé de coté toute subtilité et toute originalité pour en arriver là. On ne peut pas tout avoir, l’espion, le beurre de l’espion et le cul de Maddie comme dirait l’autre.

On a donc la recherche de l’espion qui ne dure pas longtemps pour nous puisqu’on nous expose rapidement que c’est Skye, la « fille adoptive » de Taylor qui est la traitresse au sein de Terra Nova. Ca aurait pu être la sous chef mais non, c’est la fifille à son presque papa. Il fallait bien lui trouver une occupation depuis qu’elle a compris qu’elle ne finirait pas engrosser par le fils Shannon. Non seulement, on apprend son identité mais aussi ses motivations. Je vous l’ai dis, ça veut accélérer le rythme. Malheureusement, on tombe sur le super cliché de la traitresse contrainte parce que les sixers maintiennent en vie sa mère grâce aux médicaments. Mouais. Un peu trop cliché et surtout poussif. Je ne vois pas comment Terra Nova ne pourrait pas soigner sa mère mais bon, admettons. De toute façon, il ne faut pas être trop regardant et exigeant avec Terres Neuves, la série (wouah, j’ai tenu 10 épisodes avant de la faire dans une review. Je m’impressionne. Ou j’ai Alzheimer si je l’ai déjà faite).

De son coté, Jim devrait foutre Taylor en forêt plus souvent puisqu’en son absence, le brave Jim fait avancer super vite l’enquête, réduisant la liste à 47 suspects au terme d’une intrigue CSI autour de l’adn d’une goutte de sang. Pas folichon comme intrigue mais bon, Jim s’éclate en explosant des fioles et en se prenant pour une sorcière du cercle secret en allumant des becs bunsen. Et puis c’est très drôle de voir l’autre essayer d’être plus que parfait avec Jim histoire d’avoir son approbation pour engrosser Maddie. Il est même prêt à épousailler la damoiselle Shannon avant de la prendre comme une bête. Oui, le romantisme existe encore en 2149 -85 millions d’années. Et oui, c’est très con son coté timide et maladroit mais ça marche avec moi et ça me fait sourire.

Et parce que l’intrigue ADn est tellement light, on finit d’occuper la partie Terra Nova avec le bébé dino qu’on ressort pour mieux le relacher auprès des siens dans une scène toute émouvante et tout « ooooh, c’est trop mignon ». Soit on est sensible et on adore, soit on est un coeur de pierre et on soupire. Heureusement pour ces derniers, cette sous intrigue ne prend pas plus de 2 ou 3 minutes en tout donc ça va. Par contre, bonjour les mauvais parents qui ne disputent même pas leur fille qui leur ment honteusement. Tsss … Après on s’étonne que la jeunesse fout le camp …

Du coté de la forêt, on a Taylor qui cherche son fils et tombe sur Mira près des chutes d’eau pleines de graphitis. Pourquoi ? Parce que ! Le but de l’intrigue est uniquement de les coller ensemble pour un cliché bien connu qui se déroule sans la moindre surprise : coopération forcée qui about à un respect mutuel lorsqu’ils comprennent qu’ils ne sont pas si différents que ça. Mouais, mouais. Je vous l’avais dis, les scénaristes ne font plus dans la subtilité et usent de grands classiques du genre. On a tous vu ça des dizaines et des dizaines de fois.
De plus, cette coopération forcée permet de mettre des choses en avant et on découvre les motivations de Mira qui sont … de retourner auprès de sa fille et vivre dans un dôme (les hamptons du futur quoi) alors qu’elle est issue de la rue. Là encore, les scénaristes se sont nullement foulés et ont sorti un classique de chez classique. Mais le problème est double: cela n’apporte pas la moindre once de charisme à Mira qui est toujours aussi ridicule en tough girl après cet épisode et en plus, bah, y a pas de vrai méchant dans cette série. Il n’y a que des gens plus ou moins biens, contraints à mal agir pour sauver leurs proches. Super … Apparament, dans l’exploration des classiques, les scénaristes ont oublié un détail: les héros se mesurent à la qualité du méchant. Sans Joker, pas de Batman, sans Luthor, pas de Superman. Et là, bah il n’y a pas de vrai méchant, juste une menace vague et obscure d’un consortium sans visage dans le futur. Le truc bien bidon quoi. Dommage.

En tout cas, je retiendrais quand même une chose de cette intrigue forestière: c’était sympa à deux reprises. Lorsqu’ils sautent dans la chute d’eau vertigineuse et lors du face à face contre les dinos qui voulaient squatter dans le coin. La tête de psychopate de Stephen Lang face aux dinos me fait toujours autant rire.

Bref, 7/10

Pour du Terra Nova, c’est plutôt sympa. On avance même si cela se fait sans la moindre subtilité et sans la moindre surprise vu que les scénaristes abusent des clichés. Mais bon, au moins, cela reste divertissant.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Terra Nova – Episode 1.10”

  1. Flow dit :

    Tu as un problème avec l’engrossement 😀
    Pour le reste tout à fait d’accord!

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Once upon a time – Episode 1.05

That still small voice Saison 1, Episode 5 sur 22 Diffusion vo: ABC - 27 novembre 2011 Archie, le psy...

Fermer