The walking Dead – Episodes 2.02 à 2.07

The walking dead

Saison 2, Episodes 2 à 7 sur 13
Diffusion vo: AMC – 23 octobre / 27 novembre 2011

La bande de Rick et ses potes se retrouvent tranquillou dans une ferme bien sympathique en apparence …

Pour rappel, j’ai reviewé l’épisode 2.01 par ici et il m’avait fait bien rire. C’était trompeur vu que la suite est bien plus ennuyante. Très ennuyante. Pas du niveau d’ennui de Covert Affairs à Berlin ou Argentine mais pas loin. Cette première partie de saison exploite toujours le même défaut que la saison 1: c’est extrêmement lent. En gros, on aurait pu résumer les 7 épisodes de cette première partie de saison à 3 épisodes. Le reste est du superflu qui aurait pu être intéressant si il n’était pas écrit par des manchots (pas l’animal hein).

C’est là le gros problème de cette saison 2. Ils passent leur temps à philosopher sur le sens de la vie et des trucs comme ça … La bande des 7 humains survivants les plus cons de la création qui se lance dans de grandes réflexions existencielles. Aie …
Pourtant les thèmes auraient pu être intéressants, du genre lors de la révélation de la grossesse de Lori. Ce nouveau venu est-il une chance, un espoir ou est-ce le condamné à mort avant même sa naissance ? Et plus largement, quel intérêt de se battre dans un monde où aucun espoir ne semble permis ? Ce sont de bonnes thématiques, au fort potentiel. Sauf que les dialogues sont d’une pourritude affligeante et rendent juste trop chiants ces passages bien nombreux dans cette partie de saison. Finalement, à postériori, entendre les femmes en saison 1 disserter sur le manque de gode tout en faisant la lessive (ou la vaisselle, je ne sais plus), ce n’était pas si mal en fait.

Du coté des développements de personnages, on n’est pas super gatés. Shane continue sa descente en enfer et au final, même si il parait dingue et totalement imprévisible, il apparait aussi comme le plus rationnel du lot. Oui, c’est stupide et dangereux de garder une grange pleines de zombies, surtout quand il n’y a pas Clark Kent version Smallville dedans. Oui, Smallville m’a traumatisé à jamais avec sa grange à tout faire. TIens, dernièrement, je suis tombé sur un épisode de la petite maison dans la prairie en zappant, et je m’attendais à voir Tom Welling surgir pour retaper tout ça.

Mais pour en revenir à Shane, si son rasage de crâne est hautement ridicule (parce que mal mis en scène), c’est la conséquence d’un bon moment, celui où il sacrifie et tue pour s’en sortir. Malheureusement, là encore, la mise en scène tombe totalement à plat et ce coup de pute de Shane se voit venir d’extrêmement loin. Quelle idée aussi d’emmener un gros totalement inconnu ? C’était évident que Shane se débarasserait de ce poids mort dès le départ, parce que voilà, c’est un gros. En plus, on avait eu droit à ce putain d’inutile procédé en intro, le X hours earlier qui flingue tout suspens. Si Shane semble totalement à la ramasse et disjoncte avec ses cheveux, c’était forcement à cause d’un traumatisme du type « je tue un autre pour sauver ma peau ». Et paf, il se retrouve en situation périlleuse avec un gros qui avait tatoué sur son front « Red shirt ». (Un red shirt est un personnage totalement inconnu et totalement sans intérêt, apparaissant dans une histoire juste pour se faire tuer et créer une tension artificielle pour le sort du/des héros avec lui. Cela vient de Star Trek la série. On peut aussi prendre toutes les équipes SG accompagnant SG1 sur une planète dans Stargate SG1)

L’autre grand gagnant de cette demi saison reste Glenn. Trop absent en saison 1, il est le personnage auquel on peut le plus facilement s’identifier dans cette saison 2. Toujours aussi sympa, il a la bonne idée de conclure. Bon, c’est encore une fois fait à la truelle par les scénaristes (alors que le sexe du desespoir, c’était un truc qu’ils pouvaient mieux exploité). Mais au final, cela donne un couple fort sympathique et cela permet de faire avancer l’intrigue de la grange.

Sinon, les autres, Dale, Andréa et compagnie, bah si ils se font mordre, on ne remarquera rien tellement ils se trainent déjà comme des zombies, errant sans but. Je n’ai rien contre le fait de garder des personnages par rapport au comic, si cela amène du plus comme avec Shane. Sinon, il ne faut pas hésiter à les zigouiller. Après tout, ils ne se sont pas gênés pour liquider Sofia alors qu’elle survit très longtemps dans le comic ayant toute une intrigue avec le fils de Rick.

Sofia est donc un des éléments clés de ces 7 épisodes. Elle a disparu dans le premier de la saison et la troupe à Rick la recherche. Enfin, ils regardent surtout une carte pour se dire qu’elle pourrait être dans ce coin, sans vraiment y aller. Et quand ils y vont, ils finissent avec des zombies à l’église ou des hallucinations en forêt. Donc finalement, ils ont bien fait de ne pas trop la chercher. Surtout quand on voit que cela ne servait à rien puisqu’elle s’est faite zombifiée et enfermée dans la grange. Gros twist de fin de mi saison qui encore une fois tombe à plat en raison de la mise en scène. Il ne fallait pas des jeunes zombies dans le lot de ceux qu’ils dégomment parce que je me suis dis : « putain, ces cons ont zombifiés Sofia et elle va sortir en dernier ». Puis ils les ont tous tué et je me suis dis : « bizarre, Sofia n’est pas sortie. Ah mais je suis con, ils vont la jouer faux répit, elle va arriver quand ils croiront être tranquille. » Et bam, agrou agrou, très lentement pour la révéler. Et manque de bol, en la voyant en zombie, en la voyant tout court, je n’ose pas m’imaginer la quantité de téléspectateurs qui ont attendu d’avoir la mère en pleurs pour comprendre qui elle était.

Enfin, je critique tout ce final mais il était quand même super fun. La tension monte bien avec Shane qui prend les choses en mains, Hershell et Rick revenant avec deux zombies et la fusillade. Comme quoi, quand la série veut bouger, elle le peut et le fait de manière fun. L’alignement des tireurs, les zombies venant inlassablement, le head shot de Shane, le head shot de Rick sur Sofia, … C’était excellent pour la série.  Ouf, la série part en pause sur une bonne note qui donne envie de revenir en se disant que ça va enfin décoller.

Sauf que non. J’ai envie d’y croire mais il va déjà falloir qu’ils décollent de la ferme pour aller à leur prochaine destination, très attendue par les lecteurs du comic book.. Sauf que je ne sens pas l’arrivée là-bas avant le dernier plan des 6 épisodes restants au mieux. Il va falloir minimum un épisode pour qu’ils dégagent de la ferme puis le temps du trajet où ils vont être obligés de récupérer d’autres survivants qu’on ne peut pas laisser de coté. Enfin, ils ont bien laissé en vie Shane et tuer Sofia alors … Après tout, Shane pourrait endosser certains rôles des survivants récupérés sur la route dans le comic mais bon … On verra bien. Ce n’est pas non plus comme si j’attendais encore quelque chose de la série. En fait, je n’ai jamais rien attendu de la série à part un vague espoir d’avoir plus souvent des scènes avec zombies efficaces comme avec Shane à l’hôpital ou ce final de mi saison.

La suite le 12 février 2012 !

En résumé pour ces 6 épisodes (hors season premiere):
Les + :
– La fusillade finale de la mi saison
– le passage à l’hôpital de Shane
– Lori qui pisse dans la prairie (oui, j’étais mort de rire)
– Glenn qui conclut

Les – :
– La lourdeur de la mise en scène
– Les dialogues, tous pourris
– Les réflexions philosophiques ratées
– La lenteur extrême de l’avancée de l’intrigue.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

3 commentaires pour “The walking Dead – Episodes 2.02 à 2.07”

  1. Nick dit :

    « J’ai envie d’y croire mais il va déjà falloir qu’ils décollent de la ferme pour aller à leur prochaine destination, très attendue par les lecteurs du comic book. »

    Je crois qu’il vaudrait mieux éviter d’analyser TWD en se référant au comic book. Personnellement, je ne l’ai pas lu, mais je suis sûr que j’apprécierais beaucoup moins la série si c’était le cas. Car dans ce cas de figure, on a forcément plus d’attente puisqu’on sait en gros ce qu’il va se passer et on est souvent déçu du résultat. Alors que lorsqu’on ne connaît pas l’histoire, on se laisser porter bien plus facilement par l’intrigue et on passe beaucoup plus l’éponge sur les défauts, les manques, les raccourcis, etc. On pourrait faire la même remarque au sujet de The killing US par rapport à la version originale danoise d’ailleurs.

  2. delromainzika dit :

    Entièrement d’accord avec toi très cher. C’est une série sporadique, vide de tellement de choses. Je veux un spin off sur Lori et puis on en parle plus :p

  3. Nick dit :

    « C’est une série sporadique, vide de tellement de choses ».

    Bizarre, vu que tu baves devant Glee -qui en terme de vide est une référence absolue-, pourquoi tu n’adhères pas à TWD ? 🙂

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Covert Affairs – Episodes 2.12 à 2.14

2.12: Uberlin 2.13: A girl like you 2.14: Horse to water Saison 2, Episodes 12 à 14 sur 16 Diffusions...

Fermer