Ringer – Episode 1.07

Oh gawd, ther’s two of them ?

Saison 1, Episode 7 sur 22
Diffusion vo: The CW – 1er novembre 2011

Bridget est obligée de révéler l’existence de sa soeur jumelle alors que l’enquête sur la disparition de Gemma se rapproche d’elle.

J’en ai marre de cette série ! Elle réussit l’exploit de toujours me surprendre avec ces dernières scènes que je ne vois pas venir et qui se tiennent en plus. J’avais perdu l’habitude de me faire avoir ainsi par une série tellement l’écriture des séries en général semblait être entrée dans une phase où on applique des schémas bateau qui rendent l’ensemble prévisible, le tout souligné par une réalisation trop insistante sur des détails qui trahissent d’avance les rebondissements. Et arrive Ringer qui bouleverse cette habitude. Alors déjà que Nikita me fait cet effet, maintenant Ringer. Et puis quoi encore ? Non, mais ils se sont remis à la drogue dans les pools de scénaristes de The CW ou quoi ?

Je suis un poil ironique parce qu’en fait j’adore cela. Je n’avais pas calculé un seul instant le coup du beau gosse des AA comme un outil de Siobahn. Mais le pire est que cela parait presque logique quand on repense à la façon dont il s’impose dans la vie de Bridget et lui fait confiance sans rien savoir d’elle. Et tout cas, cela offre encore un énième rebondissement intéressant qui innocente Henry comme on s’en doute mais qui laisse planer le doute sur la mort effective de Gemma. D’un autre coté, Siobhan aurait-elle un autre intérêt que sa mort ? C’est quand même la femme de son amant, père de son futur enfant quoi. Le problème est que la série est totalement imprévisible et je m’attends à voir apparaitre Gemma dans la chambre de Siobahn à Paris parce qu’elles sont en fait amantes. Et si Henry était aussi dans le coup, genre couple à trois ? Oui, tout est possible et on peut faire les hypothèses les plus folles et cela reste encore possible et crédible. La série prouve à quel point elle peut aller loin dans l’invraisemblable tout en restant suffisament crédible. C’est un beau tour de force et une belle prouesse scénaristique.

Avant cela, l’épisode est rempli par la continuation de l’enquête qui prend enfin un peu de consistance et ne laisse plus le pauvre agent Machado sur la touche. D’ailleurs, il n’estp as le seul à profiter d’un coup de pouce puisque Malcolm se libère et retrouve Bridget à New York, ce qui la fait tomber dans les pomms et nous laisse dans l’espectative puisqu’elle va subir une échographie devant son mari ! Et le pire, c’est qu’elle va découvrir qu’elle est vraiment enceinte. Mais de qui ? Et rien n’exclut Malcolm puisqu’il y a 9 mois, ils ont commencé à coucher ensemble. Sauf que rien ne nous dit qu’ils n’ont pas continué après malgré leurs intentions de rester sages après leur première nuit ensemble. Cela pourrait en plus expliquer pourquoi Malcolm accepte d’aller aussi loin pour protéger Bridget. Et voilà, je commence à me refaire pleins de films sur ce qui peut arriver. Ou peut-être que tout simplement, les scénaristes vont évacuer la baby menace avec un méli-mélo d’explications sur un test ayant délivré un faux positif ou une fausse couche ou je ne sais quoi.

Au final, les personnages laissés sur le coté sont remis au coeur de l’action et cela multiplie encore plus les possibilités. Et Bridget participe aussi à cette multitude de possibilités rendant imprévisible la série puisqu’on sait de moisn en moins si elle est gentille ou si elle est aussi pourrie que sa soeur au fond. Et tout cela sans laisser de coté la possibilité que l’environnement la pourrisse, une chose possible tant Siobhan semblait différente avant de partir à New York dans les quelques flashbacks qu’on a pu avoir dans les épisodes précédents. Et si Bridget devenait aussi pourrie que Siobhan à force de devoir aller de plus en plus loin pour se protéger ?

A coté de cela, Juliet doit coucher avec les producteurs pour continuer à apparaitre sans la moindre utilité. Il faudrait peut-être qu’elle promette de coucher avec les scénaristes pour les motiver à écrire un truc un peu plus passionant avec elle parce que là, c’est juste nul cette histoire d’acident pour ramenr la copine bourée dans sa voiture. Non, sérieusement, Juliet pas bourrée à une fête où ils sont tous défoncés ? Mais oui, bien sûr …

Bref, 8.5/10

Ringer est toujours aussi passionante, fleurtant comme il faut avec le borderline sans franchir la ligne justement. Et tant de possibilités sont maintenant ouvertes par la remise en jeu des pions Malcolm et Machado. Sans oublier que tout est possible avec cette série. j’adore ! Qu’elle continue à me surprendre autant !

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

2 commentaires pour “Ringer – Episode 1.07”

  1. delromainzika dit :

    Beurk, beurk, beurk. Cet épisdoe était une immonde merde. ^^ Aller, on se donne rendez vous pour le 8e.

  2. Horkken dit :

    Je valide ton analyse. Hihi. J’aimerai que ça bouge un peu plus du coté de siobahn parce que la elle est a Paris mais ,e simplique pas directement dans l’intrigue principale. Et j’aimerai quelques réponses sur le pourquoi de la mise en scène de sa mort. Peut être pas la réponse directe mais au moins quelques éléments du moins.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Nikita – Episode 2.06

314 walnut lane Saison 2, Episode 6 sur 23 Diffusion vo: The CW - 28 octobre 2011 Nikita se retrouve...

Fermer