Grimm – Episode 1.01

Pilot

Saison 1, Episode 1
Diffusion vo: NBC – 28 octobre 2011

Un inspecteur de police découvre son héritage qui lui ouvre les yeux sur un monde qu’il ne voit plus de la même manière à présent …

Après Once upon a time la semaine passée qui brassait large dans le conte de fées, Grimm s’attaque plus particulièrement aux mythes des frères Grimm dont le héros est un descendant. Et apparament, la série va bien garder le ton original des contes de Grimm qui ne sont pas très jouasses.

Voilà donc une série policière aux accents fantastiques qui nous est proposé. Comme on en a déjà vu moultes fois. Tiens, comme Angel au début. Je ne prends pas l’exemple au hasard puisque David Greenwalt est derrière les deux. Sauf que Angel avait David Boreanaz en vedette de la série. Là, on a droit au fils caché de Zachary Quinto et Brandon Routh … Une belle tête de vainqueur quoi.

Ce pilote nous introduit donc à l’univers tout neuf qui s’offre à Nick, le héros. On découvre tout cela en même temps que lui. Des créatures sont déguisées en humains et lui a la faculté de déceler l’inhumain en eux. Ces créatures vivent normalement jusqu’à ce qu’elles perdent le contrôle en quelque sorte et commettent donc un crime. Et là, dans le pilote, on a droit à un kidnappeur / tueur, fétichiste des pulls rouge, ou plus féériquement, le grand méchant loup du petit chaperon rouge.

Là, on a une enquête classique et même assez peu développée finalement, avec l’aide bien pratique de Monroe, le loup garou réformé. Il ne faut donc pas compter sur ce pilote pour avoir une solide enquête puisque les éléments tombent trop facilement dans la gueule de Nick qui ne fait pas vraiment d’efforts ou de recherche. En prime, l’épisode offre plusieurs moment un peu bizarre, comme le balladeur bloqué sur une seule chanson ou encore le méchant qui a bailloné off screen la gamine (bien pratique pour que les inspecteurs n’entendent rien).

Il faut aussi dire que l’épisode ne pouvait pas développer énormément l’intrigue policière puisqu’il fallait introduire beaucoup d’éléments. Déjà l’univers, puis Monroe pour l’enquête en elle-même. Ensuite, il y a toute la partie familliale avec la tante qui débarque. Et là, c’était juste pénible, tant elle se refuse à dire l’essentiel à son neuveu alors qu’elle est mourrante. Il y avait moyen de faire des dialogues moins énervants quand même, sans pourtant autant en dire plus.
En tout cas, cela annonce de bonnes choses du coté mythologique et je suis assez pressé de voir toute cette partie se développer.

Coté casting, rien à redire. Il n’est ni exceptionnel, ni à chier. Il y a juste Reggie Lee que je ne supporte pas, mais bon, à part ça …. Il faudra juste donner une autre coupe capillaire à Nick.

Coté réalisation, on est dans du classique. C’est efficace sans être le moins du monde original. Et coté effets spéciaux, c’est dans les normes actuelles avec quelques beaux plans qui cotoyent quelques fonds verts douteux.

Bref, 6.5/10

Une série classique dans le genre cop show fantastique où se dessine déjà le schéma des épisodes : 2/3 enquête du jour avec le conte du jour et 1/3 de recherche sur la mythologie familliale. Du classique efficace à tous les niveaux. Cela peut donner une bonne petite série tranquille pour finir la semaine en douceur. A voir sur la longueur quoi.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Charlie’s Angels – Episode 1.05

Angels in paradise Saison 1, Episode 5 sur 8 Diffusion vo: ABC - 20 octobre 2011 En sauvant une famille...

Fermer