Esprits Criminels – Episode 7.01

It takes a village

Saison 7, Episode 1
Diffusion vo: CBS – 21 septembre 2011

L’équipe se retrouve jugée par une commission sénatoriale suite aux actions de Derek depuis qu’il s’est mis à la recherche de Doyle.

La saison passée se terminait sur le retour de JJ dans l’équipe. Il ne restait plus qu’à ramener Prentiss pour qu’on reparte comme au bon vieux temps. Cet épisode se charge donc de permettre ce retour tout en bouclant définitivement l’intrigue Doyle.

Donc Emily est de retour parmi les siens et cela se fait bizarrement. La conception de la scène est un peu bizarre et surtout, je ne pouvais pas m’empécher de me dire « mais personne ne connait twitter ? ça a été dit et répété dessus qu’elle revenait ! Ce n’est pas une surprise. Au pire, il suffit de regarder le générique quoi ». Il y a vraiment une forme de malaise qui s’est installé chez moi mais bon, pas grave, les retrouvailles limitent les grosses larmes sur les joues donc ça va. Mais d’un autre coté, cela fait peu pour des amis, la famille, de ne pas plus sauter de joie. Elle était quand même morte pour eux quoi ! D’où l’effet bizarre. Il aurait fallu en faire plus mais cela aurait été chiant pour le téléspectateur.

A coté de cela, l’épisode prend la forme d’un grand flashback alors que chaque membre est interrogé par la commission sénatoriale d’enquête menée par monsieur Paul Young de Desperate Housewives. Je ne suis pas u ngrand fan du procédé mais ici, le montage s’avère suffisament efficace pour retenir l’attention. C’est bien monté, cela reste dynamique et sert l’histoire, au contraire des interviews par Hotchner des membres de l’équipe dans un épisode de la fin de saison 6.

Et surtout, cela permet de cacher les petites faiblesses de l’intrigue. Il est passé où le grand méchant Doyle ? On retrouve ici une loque sans grand intérêt, qui ne se défend même pas et ne présente aucune menace. Et surtout qui est très con puisqu’il se fait prendre par les caméras de surveillance devant chez son gamin alors qu’un peu plus tard, il dit qu’il savait que le FBI surveillait la maison un mois avant qu’il ne la trouve. C’est dommage parce que même si je n’étais pas fan de Doyle, cela restait un méchant dangereux et intelligent. Le voir mener en bateau Emily et ses compères avant son grand final était quelque chose. Là, le voir mourir est finalement une soulagement. A croire que la série voulait très vite s’en débarasser afin qu’on ne revienne plus sur lui, symbole du raté de la production de la saison 6 (on vire les filles, on les reprend, on le revire …) . C’est quand même dommage que la série se refuse à poser un véritable ennemi récurrent au DSC depuis toutes ces années. Doyle pouvait être celui-là.

Si on met de coté l’enquête sénatoriale et le changement de personalité de Doyle, il ne reste pas grand chose. L’enquête est assez peu développée et les réponses tombent un peu trop facilement, comme par exemple la façon de retrouver le fils Doyle. En plus, on nous sort la mère psychopathe de nulle part et tout le monde meurt à la fin, sauf le gamin qui va serrer la main de son père mourrant, père psychopathe qu’il n’a jamais connu … Cette scène était en trop. J’aurais préféré voir Doyle tendre la main en vain, et le gamin le regardant comme un inconnu pitoyable. Cela aurait été plus fort, et surtout pas cul cul comme on a eu droit.

Bref, 6.5/10

Un retour en demi-teinte. Je suis super content de revoir les deux filles de l’équipe mais l’ensemble fait vraiment trop précipité, histoire que la série revienne vraiment le plus vite possible à la situation d’avant, comme si rien ne s’était passé. D’ailleurs, en parlant de cela, j’ai quand même apprécié la référence à Ashley Seaver où on nous explique qu’elle a été muté ailleurs. On ne l’oublie pas comme une chaussette qui pue sous le lit. Sinon, Spencer, tu veux l’adresse de mon coiffeur ? Si, si, prends-là, t’en as bien besoin.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Un commentaire pour “Esprits Criminels – Episode 7.01”

  1. Tidi dit :

    L’épisode se débarrasse de l’intrigue de fin de la saison précédente, OK, il fallait le faire.

    Mais le discours neuneu de Prentiss à la fin, j’ai trouvé ça nul. Les membres de l’équipe donnent de très bons arguments tout au long de l’épisode pour justifier leurs actes, mais LE truc génialissime qui fait miraculeusement pencher la commission dans le bon sens, ça a été de leur réciter le serment d’allégeance au FBI??? Il manquait juste un lever de drapeau et l’hymne américain en fond sonore.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Thundercats / Cosmocats (2011) – Episode 1.08

The duelist and the drifter Saison 1, Episode 8 Diffusion vo: Cartoon Network - 9 septembre 2011 ALors que l'équipe...

Fermer