Supernatural – Episode 6.18

Dean et Sam au saloon

Frontierland

Saison 6, Episode 18
Diffusion vo : CW – 22 avril 2011

Dean et Sam vont devoir affronter un Phénix au temps où le monde était un vrai western…

J’attendais cet épisode avec impatience étant donné que les westerns, ça a toujours été un truc que j’adore et je n’ai pas été du tout déçue. Le côté mythologique y est vraiment présent et l’humour et les références sont superbes dans l’épisode.

Supernatural version Western

Déjà on entre direct dans le bain avec la scène d’intro nous montrant un duel entre Dean en Shérif et un autre en 1861 et alors le générique modifié pour l’occasion, c’était excellent ! On retourne dans le présent pour voir Bobby, Sam et Dean faire des recherches dans la bibliothèque des Campbell pour trouver comment tuer la Mère. Et ils découvrent donc que seul les cendres d’un phénix peuvent la tuer. Les recherches continuent donc pour trouver un phénix. C’est alors que Dean découvre que Samuel Colt en a tué un en 1861 dans le Wyoming et il fait soudain une référence à Star Trek 4. J’ai adoré quand Bobby sort qu’il ne connaît que Deep Space 9 ! Évidemment quand il leur explique sa super idée du voyage dans le temps, ils le prennent pourun dingue avant qu’il leur rappelle que quelqu’un peut le faire. Après tout, Castiel les a déjà renvoyés dans le passé…

J’adore quand Dean compare Castiel à Jenny et que c’est vraiment une fille qui débarque à sa place ! En fait, elle est venue à la place de Cas qui est trop occupé et là j’ai adoré la référence à la secrétaire du patron de Bond avec Moneypenny. Et ce que j’ai préféré c’est qu’elle les remette un peu en place en leur rappelant que Cas n’est pas à leur dispo et qu’il mérite un peu plus de respect… Mais je doute que les frères l’aient réellement compris, surtout Dean… d’autant que Cas a débarqué avant qu’elle finisse. Bon il accepte mais il ne peut les renvoyer que 24h au risque de les perdre.

Sam et Dean habillés en "cowboys"

En attendant, Dean nous montre son côté fan de westerns en allant acheter des vêtements pour se mêler plus aux gens de là bas. C’était franchement drôle de le voir débarquer avec son chapeau de cow-boy et le poncho ! On voit qu’il est super excité par ce voyage en tous cas ! Bon, quand le gars pendu dit qu’ils brûleront tous, on se doute que c’est lui le Phenix et juste après, c’était drôle de voir Dean cassé par l’authenticité et réaliser que ce qu’il a vu dans les films n’est pas réel. Rien que le coup de la couverture ! Et alors la présentation, Marshall Eastwood et Walker ! J’adore qu’il se sente obligé de préciser que c’est un Texas Ranger ! Et là encore cassé parce que sa chemise est toute propre…

La découverte du Saloon est une vraie déception aussi sans parler de la meilleure fille avec le super bouton de fièvre et du meilleur Whisky qui est pas vraiment bon. Bref, tout ce moment là sert juste à dégouter le pauvre Dean qui se faisait une joie d’être là et à ce que le Phénix commette son premier meurtre. Donc pendant que Dean va aider le Shérif et les autres à traquer le Phénix, Sam doit aller chercher le Colt.

En attendant, Rachel, la miss moneypenny, a découvert quelque chose sur Castiel et n’apprécie pas ce qu’il a fait et comme il n’a pas l’air de vouloir y renoncer, elle tente de le tuer et le blesse. Celui-ci finit donc par la tuer et revient chercher de l’aide chez Bobby. J’ai d’ailleurs adoré le pauvre Bobby qui ne sait pas à quoi s’en tenir et lui demande s’ils doivent courir ou combattre !

Samuel Colt

Bon, en 1861, le shérif est mort et Dean devient Shérif parce que le Shérif adjoint s’avère être un lâche doublé d’un criminel. En attendant, on comprend que Colt a bien construit la porte des enfers et a raccroché de son boulot de chasseur même s’il continue à tuer les démons qui lui rendent visite à coup de colt. Sam n’est pas idiot et y va cash en racontant directement la vérité à Colt sur qui il est. Et le pauvre découvre que Colt est loin du héros qu’il pensait, c’est un chasseur alcoolique qui a démissionné et qui a imagé la plupart des histoires écrites dans ses journaux… Mais, Sam va insister pour qu’il lui donne le Colt au moins.

A côté, Castiel se réveille plutôt mal en point alors qu’il reste qu’une heure pour ramener les frères. J’ai adoré la référence à Frontierland, vraiment parfaite à ce moment là et comme titre d’épisode d’ailleurs puisqu’il s’agit du nom de la partie du parc qui fait Western à Disneyland ! Bref, Cas est trop mal pour rechercher les frères et il faut donc qu’il recharge ses batteries. C’est alors qu’on apprend l’importance des âmes humaines pour les anges. C’est de l’énergie… c’est ça qu’il voulait faire avec les 50000 âmes du Titanic ? Une énorme énergie ? Comme une arme nucléaire ? Très intrigante cette histoire… Bobby accepte donc de le laisser toucher son âme pour qu’il recharge ses batteries.

On apprend ensuite que le phénix n’est pas si méchant… Il venge juste la mort de sa femme mais même si Dean est clairement touché par son histoire, il doit le tuer et rien d’autre n’a d’importance. Cela a toujours été son cheval de bataille : « un monstre doit mourir même si c’est un monstre gentil ». Il a déjà eu du mal à l’époque à épargner Eleanor… Et puis bon, même s’il a des circonstances atténuantes, ce phénix a tout de même tué le Shérif et le juge, ce qui fait de lui un tueur… Et plus important encore, ses cendres peuvent sauver son monde et ça reste le plus important pour lui après tout !

Castiel se nourrissant de l'âme de Bobby

Sam revient pile au bon moment avec le Colt. Et il reste 2 minutes à Cas pour les ramener. Et on arrive à ma réplique préférée de l’épisode que j’aurais pu écrire en tant que grande fan de la série, le moment où Bobby (dont l’acteur Jim Beaver jouait dans Deadwood) dit qu’ils ne peuvent pas laisser les frères à Deadwood ! On en revient donc à la scène d’intro avec le duel entre Dean et le Phénix pendant que Cas touche l’âme de Bobby. Le Phénix meurt donc brûlé et tout ça pour rien parce que Cas les ramène pile avant qu’ils aient eu le temps de ramasser les cendres…

Cas et Bobby sont vraiment dans un sale état et quelqu’un frappe à la porte. Je me suis doutée du colis parce qu’il manquait à cet épisode la référence à Retour vers le futur donc je n’ai pas vraiment été surprise mais c’était bien joué quand même ! Et franchement, j’adore la tête super sérieuse que fait Dean à la fin en remettant son chapeau.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Alcide et Debbie
True Blood – Episode 4.08

Spellbound Saison 4, Episode 8 Diffusion vo : HBO - 14 août 2011 Le conflit entre les sorcières et les...

Fermer