The Lying Game – Episode 1.01

Pilot

Saison 1, Episode 1
Diffusion vo: ABC Family – 16 août 2011

Emma et Sutton sont deux jumelles adoptées séparemment à la naissance. Aujourd’hui, elles échangent leurs vies afin de pouvoir retrouver leur mère.

Quand Ringer rencontre Pretty Little Liars, cela donne The Lying Game. Enfin je suppose vu le pitch de Ringer qui pousse une jumelle à prendre la place de l’autre afin d’enquêter sur un mystère et la disparition de l’autre. Or là, ça tombe bien vu qu’à la fin, Sutton a disparu et que Emma se doit de gérer la vie de Sutton et donc retrouver sa famille disparue. Et c’est un peu PLL parce qu’on est des bitchs pétasses qui s’en foutent de tout et se mentent et tout ça parce que bon, ça marche sur la chaine alors … Moi, j’aurais été ABC Family j’aurais demandé à ce qu’Emma soit sourde et Sutton enceinte. Ca marche aussi sur la chaine ça. Mais pas qu’elle sorte avec un Joey ou qu’elle soit aspirante actrice ou maitresse chat, ça, ça ne marche pas sur cette chaine.

Donc voilà, les deux jumelles viennent de se retrouver il y a quelques mois, une est pauvre (Emma), une est riche et blasée (Sutton) et les deux intervertissent leur vie parce que Sutton veut retrouver leur mère. A croire que Emma non. Et ça aurait été plus simple qu’elle la guide, envoyant Emma à Los Angeles chercher la mère (ça, il faut demander à Ted Mosby, il leur racontera comment on rencontre la mère, mais c’est long, très long son histoire). Mais bon, fallait que Sutton y aille histoire qu’on y aille du cliché de la Cendrillon et du cliché de l’adaptation incognito.

Et c’est un peu là le problème. AU sortir du pilote, la vie de bourgeoise est juste chiante. Les copines ont un intérêt limité et une superficialité clichée trop envahissante (tiens, la seule noire du groupe est jalouse de l’héroïne et veut lui faire des crasses… Hmm, où ai-je vu ça cette saison ? Hellcats je dirais), la soeur est juste là pour faire style avec son constant portable et ses répliques faussement provoc’, les parents sont juste absents, le beau gosse est juste con et le faux rebelle est juste là pour le love interest. Et le pire là dedans, personne n’est capable de remarquer la supercherie alors que Emma y va bien dans le comportement à l’opposé. Seul le beau gosse remarque l’échange parce qu’elle n’embrasse pas de la même façon (Hmmm Peter B., prends des notes pour différencier des jumelles ou des doubles interdimensionnels, ce qui revient au même). A part une présentation sommaire des personnages inintéressants gravitant dans cette sphère de bourgeois, il n’y a tout simplement rien de rien à signaler. Mais vraiment rien.

En fait, à la fin du pilote, je me rends compte que j’aurais largement préféré suivre Sutton dans sa vie de pauvre fugitive. Ca aurait été plus intéressant de voir la plongée d’une riche dans la pauvreté. Enfin, peut-être pas plus intéressant, plus original, ça c’est certain. Plus palpitant aussi. Et on aurait mieux plongé dans le mystère. Non parce que là, je m’en fous totalement de savoir où est passée la mère, et encore plus Sutton. Il faut dire qu’elle ne nous est pas vraiment présentée et le peu qu’on voit d’elle ne la rend absolument pas sympathique. Elle peut s’être faite renversée sur une petite route de campagne et être en train de se faire bouffer par des hérissons que j’en aurais rien à cirer. En fait si, j’aimerais bien voir une scène gore dans le genre, mais ça, c’est mon coté un peu sadique qui parle.

Et le casting n’est pas forcément tip top. Bon, il y a Kristen Prout, l’Amanda de Kyle XY mais en potiche figurante (pour ne pas changer diront les mauvaises langues). Sinon, il y a le boulet des premiers épisodes de Switched at Birth dans le rôle du faux rebelle, faux beau gosse. Et là, il part avec un lourd handicap vu son passif au début de l’été dans Switched at birth. Les autres sont juste des inconnu(e)s pour moi et cela ne me bouleverse pas.
Et il reste l’héroïne. Pas forcément mauvaise, pas forcément géniale mais qui souffre d’un énorme problème: à chaque fois qu’elle apparait à l’écran, je vois Nina Dobrev. Et c’est problématique quand même et pas forcément à l’avantage de Sutton/Emma.

Je ne parlerais pas de la réalisation qui abuse des fonds verts pour représenter les quartiers pauvres et qui sature beaucoup trop les couleurs. Quand à l’accompagnement musical, de la pop insipide et commerciale qui entre par une oreille et ressort par l’autre.
Quand au générique, si on peut appeler ça comme ça, il a au moins le mérite de m’avoir laissé perplexe, très perplexe.

Bref, 3/10

Une énième série impliquant des ados pseudo bourgeois avec un pseudo mystère dont on se fout royalement. Le pilote échoue dans ses fondamentaux, n’introduisant pas le mystère, ne donnant pas envie de le résoudre et présentant des personnages qui ne donnent pas envie, étant trop clichés, trop déjà-vu. Je vais encore laisser quelques épisodes à la série mais je doute d’aller très loin avec.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre site.

8 commentaires pour “The Lying Game – Episode 1.01”

  1. DonkeyKing dit :

    Tu as du mérite d’avoir tenu tout le pilote, a 18 min j’ai arrêté.

    Mais cette série en fait c’est un mix de pleins trucs quoi, c’est ça le recyclage a la ABC Family ?

    Pour le coup du hérisson ça serait sympa.
    Et pour la ressemblance avec Nina Dobrev ouais c’est assez perturbant.

  2. Maxx dit :

    Quoi ? tu connaissais pas alice greczyn ?
    il me semble pourtant l’avoir eu en avatar notamment au moment de privileged

  3. tao dit :

    Amusant que tu testes toutes les séries de ABC Family. C’est un peu devenu le nouveau refuge des mauvaises séries pour ados on dirait. Du moins depuis la fin de Greek !

  4. Nico Speedu dit :

    bah j’ai testé par obligation, sinon Maxx m’aurait saoulé pour que j’essaye, PLL style.

  5. DonkeyKing dit :

    Mais PLL c’est tellement mieux que ça, certes le début c’est de la daube, mais après ça s’améliore (ou alors je me suis habitué au fait que ça soit mauvais).

  6. Maxx dit :

    pll ça s’ameliore. 😆
    la saison 2 est une énorme daube, pire que la saison 1.

  7. DonkeyKing dit :

    Donc j’ai du m’habitué a la mauvaiseté (ça se dit ?) de la chose lol

  8. emilyduv dit :

    Qu’avez vous contre Kirsten PROUT ? Vous l’avez bien descendu, carrément même dans Kyle XY, j’ai lu toutes vos analyses sur la série. Je sais que son personnage dans la série était plat et vous avez été des milliers à l’avoir critiqué. Mais franchement, on lui a donné ce rôle et ce n’était vraiment pas de sa faute.

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
The nine lives of Chloe King – Episode 1.10 – Season finale

Beautiful day Saison 1, Episode 10 sur 10 Diffusion vo: ABC Family - 16 août 2011 Chloé va enfin retrouver...

Fermer